Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Brest, 'empressemènt que j'ai eu à mettre le Roi et ses Ministres sur leurs gardes, la ré-. ponse de ma Cour, qui correspondoit si fort a mes sentimens, et qui repoussoit avec horreur la proposition qu'on lui faisoit ; enfin, les assurances d'attachement qu'elle répétoit au Roi et à la Nation : vous me fites part alors de la sensibilité de Sa Majesté à cette occaSlUIl, " « Comme ma Cour a infiniment à cœur de conserver la bonne harmonie qui subsiste cntre les deux Nations, et d'éloigner tout soupçon contraire, je vous prie, Monsieur, de donner «onnoissance de cette lettre, sans aucun délai, à M. le Président de l'Assemblée nationale ; vous sentez combien il est essentiel pour moi qu'on rende justice à ma conduite et à celle de ma Cour, et de chercher à détruire l'effet des insinuations insidieuses qu'on a cherché à répandre » , « ll importe infiniment que l'Assemblée na†e lranche qu'elle a § † et * la conduite uis que j'ai e † o e#ers la France # " la eu rhonneur d'en être l'orcause de sa mauvaise santé, mais qu'il revier ir it arres son rétablissenient. I1 a , , ensoite une lentre de la Municipsiit. cie Soissons, qui annonce des ravages « oniiois dans les campagnes par une troupe de s're de qoa re mille brigands ; ils ont ' r iss nue ies bles à Cropi, à Villers-Coterets, e s ile sipptie l'Assemblée de vouloir bien lui envoyer des troupes (1). Mi, de Clermont-Tonnerre a lu les nouveaux pouvoirs de la Noblesse des Bailliages de Châlons-sur-Saone et de Cottentin, qui donment toute liberté à leurs Députés : lecture suivie de la communication, par extrait d'un grand nombre d'adresses et lettres congratulatoires. - Un Député de la Noblesse du pays de Caux a lu une déclaration de ses Cominettans, qui adhèrent aux décrets de l'Assemblée, etjrenouvellent la renonciation à tous « Attendu les distractions et les retards qu'apportent les travaux de l'Assemblée, et à l'ouvrage important de la Constitution, les affaires de l'Etat, qui se multiplient chaque jour, il sera établi un Comité de rapport, composé de 3o Membres, auquel seront renvoyes tous les mémoires, plaintes et adresses, pour y être examinés ; et s'il y a lieu, le rapport en être fait à l'Assemblée générale ».

[graphic]

les priviléges pécuniaires.

M. le # a prié l'Assemblée de délibérer de nouveau sur l'offre faite par M. le Prince de Poix, d'une garde d'honneur de la Milice de Versailles.

L'Assemblée a agréé cette garde d'honmeur, à condition qu'elle feroit le service concurremment avec les gardes de la Prévôté.

M. de Volney a repris sa motion de la veille, sur la formation d'un Comité de Rupport, composé de 3o personnes,

(1) Ce rapport, comme tant d'autres, est grossi d'exagérations. Il a été démenti comme tant d'autres, et l'on sent que 4ooo brigando réunis pour faucher les blés verts, sont plus dignes d'un conte Mogol, que d'une relation §

§e dins le Réglement, et qui † »it † d cusions ordinaires, si l'on § § un jour dans la semaine pour entenoe t#-- des Communes s'est opposé 1§ du Comité , et a † # lAsemblée de s'occuper de ces objets § ministration, de surveillance , ou de police , une demi heure avant la Séance. Un Membre de la Noblesse a appuyé le fond de la motion de M. de l olney, en la 'déclarant mal rédigée , † attentoit 1upouvoir exécutif. Il a emande la suppression des mots administration et police. Un Membre des Conimunes a propose un amendement, pour renvoyer aux Ministres les objets qui les regardent. Un autre a soutenu l'avis de l'avant der"ier préopinant, mais en disant que c'étoit *omblée à faire le renvoi aux Mini§ M le Comte de Custines a été de § $8ntiment. II a prié l'Assemblée de tenir Une Séance après midi, chaque semaine, pour onlendre ce rapport. , " Pautres Membres ont parlé, mais 8Rn3 être entendus, Un Député des Commun réter une proclamation at ler défendre ovoyer des adre§ lett efc, à l'Assemblée. C'est | l W res, *il dit, de ne plus - d e seu moyen , a•mbl§ § perdra † re de temps, et l'As"P à entendre §

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

Un Membre de la Noblesse vouloit les choisir par Généralités.

La diseussion a recommencé sur la manière d'élire les Commissaires de ce Bureau de rapport. M. Bouche a demandé que le Comité de vérification fût changé en Comité de rapport.

M. le Président a proposé à l'Assemblée d'admettre la motion # la formation par Bureaux , ou de la rejeter. Elle a été 'admise.

Il a dit ensuite : Le Comité rendra-t-il compte, tous les jours, après la lecture des adresses.

Un Député noble a observé qu'il falloit s'en rapporter à la sagesse du Comité. Il a prié l'Assemblée d'autoriser le Comité à faire part sur-le-champ aux Ministres de tons les objets qui pourroient regarder le pouvoir exécutif.

M. le Président a prié l'Assemblée de dé

clarer si le Comité feroit son rapport, le soir, dans des Assembléés extraordinaires, à la sortie des Bureaux. Unanimement agréé. Il a demandé si les Membres de ce Comité seroient changés tous les mois ? Même opinion. . M. le Président ayant ensuite remis en délibération les motions de MM. de Châtenay

e M. de Volney, avec

[graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

- 7.2 , , . lanti et Reubell, relatives à l'ouverture des lettres. • · M. Duport a lu un avis, tendant à s'occiper d'une surveillance générale et active ; à former une commission de quatre personnes, pour prendreconnoissance du complot de Brest, des désastres du Soissonnois, et de tous les crimes de lèse-Nation , et à en rendre compte à l'Assemblée. Cette motion a été vivement soutenue par M. le Vicomte de Noailles. Selonun Député des Communes, le nombre de † Commissaires étoit insuffisant ; il " falloit douze. M. Pison du Galand a voté Pour prendre l'agrément du Roi. | M. Reubell a défendu sa motion de samedi # touchant les papiers gardés à l'Hôtel. § o Popiers qui devoient être remis à , † Pour en faire le rapport à qui ooo ll étoit pressant de d§ Possant de dénoncer les o du complot de Br § § † ovoges - - 7 1hiStreS qui avoi o envoyés d'aprè Qul avoient - rès | 4emblée, Po la demande de l'§ M. le Duc d. : o Duc de la Roch '• -- . " (° oPlation du plan d 'foucauh a pressé mation d' C p e M. Puport la fo Un Comité de 1 's r·) composé

[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
« ZurückWeiter »