Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors]

celle des Comtes de Beaujeu, par l'alliance de Jeanne héritiere de Semur, en 132o. Un descendant d'Edouard de Beaujeu remit cette riche succession aux Sires de Bourbon, pour s'en procurer du secours dans un temps d'adversité ; d'où elle passa aux la Tremouille. Louis de la Tremouille l'échangea en 1382 pour la Terre de Grignon, avec le Duc Philippe le Hardi, dont les descendans la posséderent jusqu'en I477, qu'elle fut enfin réunie à la Couronne sous Louis XI. Dans la suite la Baronnie de Semur, avec quelques autres Domaines du Roi, furent détachés à titre d'engagement, moyennant finance & à la charge de retour perpétuel. Le Maréchal de la Palice, Jacques de Chabanes , en reçut de François Ier. l'usufruit en 1515. Elle fut engagée pour la premiere fois à Palamade Gonthier, Greffier en Chef du Parlement de Dijon , en 1557; depuis aux Laubespin de Sainte-Colombe, aux Coligni, aux Savari de Brêves, à Simon de Francheschy, Seigneur de Villeret en 1645, à J. de Vigot en 1652.Jean Dupuy, Ecuyer, Seigneur de Saint-Martin, acquit en 1693 l'engagement de la Baronnie de Semur, qui n'est plus qu'une ombre de ce qu'elle étoit autrefois, dont jouit son fils Jacques Dupuy de Saint-Martin. Le terrier fut renouvellé en 1483 sous la direction de Georges-Da

mas, Capitaine-Châtelain de Semur, Seign". de la Vallée & de la Bazole.

[ocr errors]

Le Château digne des Seigneurs, étant aux confins de la Province, fut fortifié contre les incursions des Ducs du Bourbonnois, des Comtes de Forez & des Sires de Beaujeu. La grosse tour subsiste en partie avec deux moindres qui servent de prisons. Cette forteresse comprenoit toute la haute Ville. Elle existoit encore en 1418 , puisque Robert de Digoine y fut nommé Châtelain pour le Duc Jean : Thevenin Solormai l'étoit en 1396, & Girard de Bourbon en 14o4; Durand de Mazile en I422 ; Claude Thevenot de Saint-Planey en 1434; Antoine Petit,

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

qu'on voit encore, où il choisit sa sépultllre.

Jean de Chateauvilain Baron de Semur, & Girard Evêque d'Autun , y sonderent en I274 la Collégiale de S. Hilaire pour treize Chanoines à 2o l. de rente, y compris le Doyen-Curé, le Chantre & le Sacristain. Le Baron de Semur leur accorde le droit de péche dans ses eaux à la Loire, à la réserve du saulmon. Les titres ayant été brûlés , Charles VIII permit d'en faire la recherche. La Terre des Chavanes, Hameau de la Paroisse de St-Julien-de-Cray, qui va être vendue, celles de Sernier, de Mussy, de Trestu, furent données au Chapitre.

Charles , dans ses Lettres d'amortissement pour la Terre de Chavannes, en 147o, dit qu'il a reçu favorablement la supplication de nos fils aînés, les Doyen & Chanoines de Semur; qu'il l'amortit pour être participant à leurs prieres & à la contemplation du Duc son cousin. Cette Terre tenue en franc-aleu au Bailliage de Mâcon, valant alors 4o liv. de rente, avoit été donnée en 14o8 par J. Bossard de Marcigni, à condition d'avoir sa sépulture en la Chapelle de la Vierge à Semur.

Les Chanoines n'ayant alors pour tout revenu que huit vingt livres tournois, le Duc Jean leur accorda de pouvoir acquérir en sa Châtellenie de Semur jusqu'à 3oo l.

[ocr errors][ocr errors]

premieres Maisons de Bourgogne , comme

des Damas, des Digoine, Bissy, de Salins de la Nocle en I441 , Guichard du Vergier en 1457. On conserve dans les archives une lettre du Duc Charles de 1473 , en faveur de Jean Rolin son Conseiller , Prieur de S. Marcel-lès-Chalon, pour être élu Doyen : Etienne de Charmes est le 2o°. & le dernier ; car cette Collégiale a été supprimée en 1776, & les biens unis à la Cure, qui doit avoir deux Vicaires. Le Doyen nommoit jadis aux Cures de Lenax en Bourbonnois,

[graphic]
« ZurückWeiter »