Œuvres inédites: suivies d'un Supplément à l'histoire de sa vie et des ses œuvrages, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 431 - Mais si vous vous obstinez à rejeter mon secours, attendez-vous que je ne le dirai à personne. Si vous persistez à vous creuser l'esprit pour trouver de nouveaux malheurs, choisissez-les tels que vous voudrez : je suis Roi, je puis vous en procurer au gré de vos souhaits ; et, ce qui sûrement...
Seite 283 - La Botanique mise à la portée de tout le monde , ou Collection * des plantes d'usage dans la médecine , dans les aliments et dans
Seite 475 - Pour moi , qui ne veux tromper ni trahir personne, quand je fais tant que d'aller chez quelqu'un , c'est pour l'honorer et en être honoré; je lui témoigne mon estime en y allant, il me témoigne la sienne en me recevant : s'il a le malheur de me la refuser et qu'il ait de la droiture , il sera bientôt désabusé ou bientôt délivré de moi. Voilà mes sentiments...
Seite 111 - J'ai donc pris le parti de renoncer à ma patrie et même d'y renoncer publiquement; mais comme je ne consulte en ceci que ma convenance et mon honneur, sans que la passion s'en mêle, j'attendrai, sans me presser , le moment favorable , et , jusque là , je les laisserai triompher en paix.
Seite 21 - L'année suivante, 1750, comme je ne songeais plus à mon Discours, j'appris qu'il avait remporté le prix à Dijon. Cette nouvelle réveilla toutes les idées qui me l'avaient dicté, les anima d'une nouvelle force, et acheva de mettre en fermentation dans mon cœur ce premier levain d'héroïsme et de vertu que mon père et ma patrie, et Plutarque, y avaient mis dans mon enfance.
Seite 7 - J'attends sans crainte l'arrêt qui me séparera des humains. Prononce, termine ma vie, et je suis prête à paraître aux marches de ton trône pour y recevoir la destinée que tu m'as promise en me donnant la vie, et que je veux mériter en faisant le bien, en...
Seite 136 - Tartarie, etc. Quant à l'habillement, le dolman, ou robe de dessous, est toujours uni; le cafetan, ou robe de dessus, est uni de même en été ; mais pour l'hiver j'en ai un doublé et bordé de renard de Sibérie, et le bonnet fourré de même.
Seite 471 - Rousseau reléverait cette erreur; ce fut inutilement. Alors j'écrivis à Lacombe, rédacteur du Mercure, que la musique de Pygmalion n'était pas de Rousseau, mais que j'en devais le succès aux conseils de ce grand homme, dont la présence m'inspirait. Je me décidai ensuite à la faire graver, en donnant à Rousseau ce qui lui appartenait.
Seite 195 - L'émeute est telle ici, monsieur, parmi la canaille, que la nuit dernière mes portes ont été forcées, mes vitres cassées, et une pierre grosse comme la tête est venue frapper presque mon lit. On a tenu ce matin une justice extraordinaire; mais les assassins ne sont pas découverts. Le ministre s'est fait ouvertement chef d'une bande de coupe-jarrets.
Seite 417 - N'ayant pas eu le temps de couper le pont , qui était en pierre , ils se servirent des cadavres de leurs morts pour en former un retranchement. Paoli , acculé au sud de...

Bibliografische Informationen