Mémoires tirés des papiers d'un homme d'état sur les causes secrètes qui ont déterminé la politique des cabinets dans la guerre de la révolution ; depuis 1792 jusqu'en 1815: 8

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 439 - Piémont, avec un arrondissement aussi considérable que le permettront les circonstances ; la sûreté future du royaume de Naples et l'évacuation par les troupes françaises de toute l'Italie, y compris l'île d'Elbe...
Seite 411 - J'ai assez, je pense, prouvé au monde que je ne redoute aucune des chances de la guerre; elle ne m'offre d'ailleurs rien que je doive redouter. La paix est le vœu de mon cœur, mais la guerre n'a jamais été contraire à ma gloire.
Seite 330 - Vincennes, la nuit du mardi au mercredi à deux heures du matin. L'exécution atroce du malheureux duc d'Enghien a produit une sensation difficile à rendre. Tout Paris est consterné, la France le sera, l'Europe entière doit frémir. Nous approchons de la crise la plus terrible. Bonaparte ne connaît plus de frein à son ambition ; rien ne lui est sacré , il sacrifiera tout à ses passions.
Seite 530 - Les assurances de son attachement me sont d'autant plus agréables , que sa conduite pendant la session m'a démontré qu'il ne marchait pas dans la même direction que moi, et qu'il avait d'autres projets et un autre but que ceux que je me proposais. Il est dans mes principes de me servir des lumières de tous les corps intermédiaires, soit conseil des...
Seite 432 - restauration du roi de France dans son royaume « a toujours été envisagée par Sa Majesté , comme « un objet qui méritait que tous les monarques « s'armassent en sa faveur. C'est sur cette noble « entreprise que le roi fondait le premier espoir « d'un heureux succès , garanti par l'annonce so« lennelle d'une cause si juste et par l'effet qu'une « telle démarche devait produire en France.
Seite 531 - Ces principes, monsieur le président, je les transmettrai à mes descendans, et ils apprendront de moi qu'un prince ne doit jamais souffrir que l'esprit de cabale et de faction triomphe de son autorité; qu'un misérable esprit de légèreté et d'opposition déconsidère cette autorité première, .fondement de l'ordre social, exécutrice du Code civil , et véritable source de tous les biens des
Seite 345 - J'accepte le titre que vous croyez utile à la gloire de la nation. Je soumets à la sanction du peuple la loi de l'hérédité. J'espère que la France ne se repentira jamais des honneurs dont elle environnera ma famille. Dans tous les cas, mon esprit ne sera plus avec ma postérité, le jour où elle cesserait de mériter l'amour et la confiance de la grande nation.
Seite 191 - Sa majesté croit nécessaire d'informer la chambre des communes que, des préparatifs militaires considérables se faisant dans les ports de France et de Hollande, elle a jugé convenable d'adopter de nouvelles mesures de précaution pour la sûreté de ses états.
Seite 530 - ... collèges, toutes les fois qu'ils auront la même direction que moi. Mais toutes les fois qu'ils ne porteront dans leurs délibérations qu'un esprit de faction et de turbulence, ou des projets contraires à ceux que je puis avoir médités pour le bonheur et la prospérité de mes peuples , leurs efforts seront...
Seite 345 - Carnot; et le sénat l'adopta sans en manifester aucune. Quoique son intronisation fût soumise , pour la forme, à la sanction du peuple, Bonaparte ne voulut pas attendre le résultat des votes qu'il saurait bien calculer à son gré , et se hâta , avant leur émission , de se saisir de la couronne, en disant* : « J'accepte le titre que vous croyez «utile à la nation....

Bibliografische Informationen