Predicatoriana ou révélations singulières et amusantes sur les Prédicateurs: entremêlées d'extraits piquants des sermons bizarres, burlesques et facétieux, prêchés tant en France qu'a l'étranger, notamment dans les XVe, XVIe et XVIIe siècles, suivies de quelques mélanges curieux, avec notes et tables

Cover
Lagier, 1841 - 444 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 196 - Ci gît un très-grand personnage , Qui fut d'un illustre lignage, Qui posséda mille vertus , Qui ne trompa jamais , qui fut toujours fort sage. Je n'en dirai pas davantage : C'est trop mentir pour cent écus.
Seite 286 - A la vue d'un auditoire si nouveau pour moi , il semble , mes frères , que je ne devrais ouvrir la bouche que pour vous demander grâce en faveur d'un pauvre Missionnaire , dépourvu de tous les talents que vous exigez , quand on vient vous parler de votre salut.
Seite 289 - SOMEWHAT back from the village street Stands the old-fashioned country-seat. Across its antique portico Tall poplar-trees their shadows throw And from its station in the hall An ancient timepiece says to all...
Seite 114 - Ce teigneux est toujours coiffé à la turque d'un turban, lequel on ne lui a jamais vu ôter, même en communiant; et quand ce malheureux hypocrite faisoit semblant d'aller contre les reistres, il avoit un habit d'Allemand fourré et des crochets d'argent, qui signifioient la bonne intelligence et accord qui étoient entre lui et ces diables noirs empistolés.
Seite 419 - LAURENT, serrez ma haire avec ma discipline, Et priez que toujours le ciel vous illumine. Si l'on vient pour me voir, je vais aux prisonniers Des aumônes que j.ai partager les deniers. DORINE, à part. Que d'affectation et de forfanterie ! TARTUFFE.
Seite 285 - On remarquait dans tout ce qu'il disait une éloquence naturelle qui jaillissait des. sources du génie ; des élans dont la vigueur agreste découvrait plus de talent et plus d'idées que l'indigence superbe de l'imitation ; des tours naturellement oratoires; des métaphores...
Seite 305 - Et toi, divinité infâme du paganisme, impudique Vénus, tu viens ici même prendre audacieusement la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trône du Saint des saints. et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs!
Seite xxii - Jésus-Christ va paraître pour nous juger selon nos «œuvres, et que nous sommes tous ici pour attendre « de lui l'arrêt de la vie ou de la mort éternelle : je vous « le demande , frappé de terreur comme vous , ne sépa...
Seite 213 - Foin du pape, foin du roi, foin de la reine, foin de M. le cardinal, foin de vous, foin de moi, omnis caro fœnum.
Seite 219 - macérations , et l'huile les bons pères Jésuites. Y » at-il rien de plus doux qu'un bon père Jésuite? » Allez à confesse à un autre , il vous dira : Vous » êtes damné si vous continuez. Un Jésuite adoucira » tout. Puis, l'huile, pour peu qu'il en tombe sur un » habit, s'y étend, et fait insensiblement une grande » tache ; mettez un bon père Jésuite dans une pro» vince, elle en sera enfin toute pleine.

Bibliografische Informationen