Rapport fait au nom de la Commission chargée de l'examen des papiers trouvés chez Robespierre et ses complices

Cover
Chez Maret, libraire, 1795 - 408 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 226 - ... se doutait, pour ainsi dire , pas de la révolution. Il a fallu remonter, avec lui, à l'alphabet; et quand il a su que la déclaration des droits existait, et qu'elle n'était pas une chimère, il est devenu tout autre. Ce n'est pourtant pas encore le peuple de Paris, ni celui du Puy-de-Dôme, il s'en faut diablement. Je crois que l'on est stupide ici par tempérament , et que les brouillards du Rhône et de la Saône portent dans l'atmosphère une vapeur qui épaissit également les idées.
Seite 179 - ... quelque intérêt; aussi je n'ai besoin que de quelques jours pour calmer le désordre de mes idées , me décider sur le lieu- de mon exil; car, dans l'anéantissement de toutes mes facultés , je suis hors d'état de prendre un parti. Je vous quitte donc, puisque vous l'exigez ; mais , malgré vos injustices, mon amitié pour vous est tellement indestructible , que je ne conserverai aucun ressentiment du traitement cruel que vous me faites essuyer.
Seite 177 - MA sœur n'a pas une seule goutte de sang qui ressemble au nôtre. J'ai appris et j'ai vu tant de choses d'elle, que je la regarde comme notre plus grande ennemie. Elle abuse de notre réputation sans tache , pour nous faire la loi , et pour nous menacer de faire une démarche scandaleuse, afin de nous compromettre.
Seite 352 - Je t'ai promis quelques détails, mon bon ami, sur Carrier et sur Nantes, je ferai connaître au Comité le mal que j'ai vu, le Comité s'empressera d'y porter remède. La réunion des trois fléaux, de la peste, de la famine et de la guerre, menace Nantes. On a fait fusiller, peu loin de la ville, une foule innombrable de soldats royaux, et cette masse de cadavres entassés, jointe aux exhalaisons pestilentielles de la Loire toute souillée de sang, a corrompu l'air. Des gardes nationales de Nantes...
Seite 178 - ... fureur qui vous aveugle; mais j'abandonne le soin de ma justification au temps qui dévoile toutes les perfidies , toutes les noirceurs. Alors , quand le bandeau qui couvre vos yeux sera déchiré , si vous pouvez , dans le désordre de vos passions, distinguer la voix du remords; si le cri...
Seite 405 - Il travaille jour et nuit pour l'améliorer; et il emportera , en le quittant , le regret de tous ceux qui le connaissent. Suivant les apparences , il tombera plus de trois mille têtes dans ce département. Les prisons regorgent de fédéralistes et de suspects , et tu sens qu'il est temps , sans doute , de...
Seite 291 - Nous menons .cependant toujours nos opérations aussi rapidement que possible. Bien des embarras naissent de l'insuffisance des premières mesures prises et de la disette des hommes sûrs. Nous avons donné aux tribunaux ou commissions , une marche bien plus vive.
Seite 352 - ... au club, sans applaudir, sans battre des mains à la vue même de son ombre, sans crier : Vive Ysabeau, notre ami, notre père ! J'ai vu des enfans d'aristocrates venir , avec affectation , l'apostropher ainsi sous les portières mêmes de sa voiture , car il avait une et plusieurs voitures , un cocher, des chevaux , l'équipage d'un ci-devant noble , des gendarmes qui le précédaient partout, même dans ses parties de campagne , des billets pour sa table en ville , des billets pour sa loge...
Seite 226 - Le froid, qui commence à se faire sentir ici vivement, augmente beaucoup mes douleurs; f aurais envie d'aller respirer un peu l'air du midi; peutêtre rendrais-je quelques services à Toulon : mais je désire que ce soit un arrêté du comité qui m'y envoie ; car, sans cela , les collègues , ou plutôt les amis avec lesquels je travaille ici, pourraient bien ne pas me laisser aller, fais-moi passer cet arrêté, et aussitôt le général ingambe...
Seite 304 - ... dame guillotine soit obligée de les recevoir tous les uns après les autres à sa croisée salutaire ! C'est bien sans doute là le cas d'appliquer l'action des filous qui volent en présence de 'leurs camarades que l'on expédie.

Bibliografische Informationen