Revue britannique, publ. par mm. Saulnier fils et P. Dondey-Dupré

Cover
Sébastien Louis Saulnier
1839
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 343 - Au milieu de l'horreur que nous inspirait à tous ce tableau déchirant, nous ne pûmes nous défendre d'un sentiment mêlé d'admiration et de douleur. Nous entendions, en nous éloignant, quelques-uns de nos camarades former encore des vœux pour la patrie. Les derniers cris de ces infortunés furent ceux de « Vive la République ! » Ils moururent en les prononçant.
Seite 342 - Il fit naître parmi nous quelques espérances de salut, mais elles furent bientôt évanouies. Il se disposait à nous prendre à la remorque, lorsque les Anglais se débrouillèrent et le forcèrent de s'éloigner en chassant de notre côté. « L'eau avait gagné l'entre-pont; nous avions jeté plusieurs canons à la mer; la partie de...
Seite 342 - L'eau avait gagné l'entrepont; nous avions jeté plusieurs canons à la mer; la partie de notre équipage qui connaissait le danger répandaitl'alarme ; ces mêmes hommes, que tous les efforts de l'ennemi n'avaient pas effrayés, frémirent à l'aspect du malheur dont ils étaient menacés ; nous étions tous épuisés de fatigue; les pavillons étaient amarrés en berne.
Seite 342 - A peine étaientils débordés, que le plus affreux spectacle s'offrit à nos regards ; ceux de nos camarades qui étaient restés sur le Vengeur, les mains levées au ciel, imploraient, en poussant des cris lamentables, des secours qu'ils ne pouvaient plus espérer ; bientôt disparurent le vaisseau et les malheureuses victimes qu'il contenait.
Seite 342 - Vengeur de tous ses mâts, excepté de celui d'artimon, qui ne tomba qu'une demi-heure après; nous ne pûmes lui riposter, parce que l'eau avait subitement pénétré dans les soutes et que l'équipage se disposait à pomper et à puiser. « L'ennemi se trouvant de nouveau en désordre et confondu avec quelques-uns de nos vaisseaux qu'il avait engagés, l'armée française était sous le vent avec deux vaisseaux anglais et s'éloignait beaucoup. Nous avions l'espoir...
Seite 340 - Villaret a montré dans cette crise tout le talent d'un général , et qu'il a justifié la confiance des braves républicains qu'il commandait. Il donna l'ordre enfin de virer de la même manière, tous à la fois, sans avoir égard au rang. Cette manœuvre réussit, et dans un quart d'heure l'ordre de bataille fut formé d'une manière satisfaisante. Nous nous trouvâmes sous le vent; le vaisseau le...
Seite 152 - Kempelen, qui fut conseiller des finances de l'empereur , directeur des salines de Hongrie et référendaire de la chancellerie hongroise à Vienne.
Seite 59 - ... marchandises ou pour les transporter d'un lieu à un autre quand elles étaient achetées. Toute tentative qui serait faite par une autorité quelconque pour forcer les sujets...
Seite 202 - Dans cette grande circonstance, les Anglais hésitent et paraissent vouloir rester en paix avec la Porte. Cette dernière puissance s'est servie pour cela de la menace de transporter...
Seite 342 - Le vaisseau le Vengeur cependant approchait sensiblement du moment où la mer allait l'engloutir, le danger s'accroissait de la manière la plus alarmante, malgré les efforts de l'équipage à pomper et à puiser. « Nous vîmes sortir du groupe ennemi deux de nos vaisseaux, dont un, le Trente-et-un-mai, venait de passer près de nous.

Bibliografische Informationen