Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small]

THÉATRE DU PALAIS-ROYAL. Les Economies de Cabochard, raudeville en un acte, par MM. DUMANOIR et SIRAUDIN. Cabochard est un étudiant en droit qui, las de la vie dissipée qu'il mène et effrayé du chiffre de ses dettes , prend l'héroïque résolution de se renfernier chez lui

pour faire des économies. Mais voyez la fatalité ! L'infortuné converti dépense en une heure somme considérable : en prêtant à un de ses amis quinze francs qu'il fait passer à travers une fente du parquet ; en brisant ses meubles pour faire cuire son déjeûner; en laissant tomber de sa fenêtre un pot de fleurs, qui fait un dégât évalué à soixante-quinze frones; ensin en lancant, pour s'amuser, une pierre qui va casser une glace de cent écus à l'étalage d'un miroitier.

Achard joue seul dans cette pièce; car on saurait compter an nombre des personnages un des amis de Cabochard, dont on ne voit que le bras; un portier, une grisette et un marchand de chansons, dont on entend seulement la voix.

Cette amusante bluetie , dont Achard tire un excellent parti, restera long-temps sur l'affiche.

B. G.

[ocr errors]

MODES.

MODES DES DAMES.

Ah ! mais oui, très bien... à merveille.

De quoi vous plaignez-vous ? Faites-nous connaitre les faits que vous reprochez à Lamelin.

- Ah ! ah !... bien, bien... Lamelin... Lamelin, le voilà... il est là... C'est bien lui... je le reconnais... je ne l'ai vu qu'une fois... mais sa figure m'a frappé... C'est - à - dire, non... non... c'est sa main qui m'a frappé. (Hilarité. M. Doguet ne sait plus quelle contenance prendre.)

Pourquoi vous a-t-il frappé ? - Ah! ah!... bien... pourquoi ? C'est parce que... Eh! eh !... je ne m'en souviens plus... mais il doit le savoir, lui... M. Lamelin, aidezmoi un peu... Dites pourquoi vous m'avez frappé.

Lamelin. Je ne vous ai pas touché ; vous radotez , mon bonhomme.

M. Doguet. – Oh! oh! Il dit que je radote ; ce n'est pas vrai; j'ai eu des compresses à l'épaule et au front, et au..... et à..... et à l'endroit où j'ai reçu un coup de pied. Ainsi, je ne radote pas.

Lamelin. - En voilà de fières preuves ! Pour lors, quand j'en voudrais à quelqu'un, je n'aurais qu'à me mettre des compresses sur tout le corps, et ça suffira pour faire condamner mon ennemi ! Mon crime c'est donc que vous vous êtes fait poser des compresses ! M. Doguet.

Ah! mais... c'est-à-dire... comment ça ?.. Parlez-lui donc, M. le juge ; faites-lui un peu comprendre...

M. le président. Commencez par nous faire connaître le sujet de votre plainte.

M. Doguet. - Je suis rentier ; il a une épouse, je suis célibataire. il paraît qu'il avait battu son épouse'; moi, je suis garçon et je suis rentier... alors son épouse l'a quitté, ou bien il l'a mise à la porte ; alors je ne savais pas si elle avait un mari; alors, moi qui suis célibataire, je la croyais veuve et je croyais pouvoir aller causer d'affaires avec elle. N'est-ce pas, messieurs, quand un mari n'habite pas avec sa femme, on ne sait pas... et voilà... on ne peut pas savoir.

Lamelin. On prend des informations avant de faire le séducteur. M. Doguet.

Le séducteur, moi ! ô mon Dieu ! je n'y allais pas pour ça... Si vous voyiez son épouse, elle est laide !... ah ! mais laide!... et puis il lui manque trois dents sur le derant, deux en baut et une en bas... et puis elle a le nez de travers...

Lamelin. — Dites donc un peu, quand aurez-vous fini?

M. Doguet. Il est de travers, ne me démentez pas... d'ailleurs, on peut l'aller chercher, si on en doute... Non, c'est que c'est essentiel... quand on verra qu'elle a le nez de travers, on croira que je n'allais pas la voir en séducteur.

Lamelin. Et pourquoi y alliez-vous donc?

M. Doguet. - Pour m'associer avec, pour faire le commerce des cartonnages, des petites boites pour le jour de l'an... J'ai toujours eu du goût pour les petites boîtes en carton , et comme c'était aussi l'état de votre épouse, j'aurais mis des fonds dans son commerce... Mais, messieurs, un jour il est survenu comme un loup cervier, pendant que nous réglions les bases de notre association,

il m'a abimé de coups : voilà le procès.

M. Doguet se bate de regagner le fond de la salle et de se dérober aux regards de la foule.

Quelques témoins confirment la déposition du plaignant.

Lamelin est condamné en 25 fr. d'amende et 26 fr. de dommages-intérêts.

(Droil).

AMAZONES. Il s'est opéré, cette année, une révolution dans la toilette de cheval des dames ; mais il s'en faut de beaucoup que cette révolution ait été universelle, et c'est à bon droit que l'amazone conserve de nombreux partisans. Les vestes chevalières du dix-septième siècle, par lesquelles on cherchie à la remplacer, n'ont guères d'autre mérite que le prestige des souvenirs. Leurs longues basques tombant sur les lanches ont un aspect lourd qui déplait.

Quelquefois le devant de ces vestes se boutonne jusqu'en haut, et elles se terminent par un petit col renversé et arrondi. D'autres fois elles ont des revers semblables à ceux des habits d'hommes, et alors la poitrine se trouve tellement dégagée que l'on est obligé de suppléer à l'insuffisance de la chemisette par un petit gilet de riqué blanc à boutons d'or.

Les manches des vestes sont plates, aussi bien que celles des ama

zones.

Le chapeau à large bord, de création nouvelle, mérite une mention honorable. Il sied parfaitement aux dames, surtoute lorsqu'il est orné d'une longue plume, et il est bien préférable au chapeau d'homme, qu'elles s'étaient approprié.

Pendant les grandes chaleurs, quelques dames remplacent la crarate par un ruban de velours attaché avec une boucle d'or.

MODES DES HOMMES.

COSTUME DE CAMPAGNE. Redingote de coutil, à carreaux gris et bois, à un seul rang de boutons en tissu de crin. Poches diagonales. Pantalon large sans sous-pieds, en étoffe semblable à celle de la redingote. Guêtres. Gilet de piqué chamois à petites fleurs. Cravate à carreaux blancs et chamois. Chemise en batiste de couleur. Chapeaux gris. Gants de scie écrue.

COSTUME DE CHEVAL. — Habit vert mélé, boutonné, ayant les basques

(1) Chez Amyot, éditeur, rue de la Paix, 11. 6.

arrondies. Pantalon à plis en coutil irlandais. Cravate et chapeau noirs. Marcel. Le fils du sieur Duponchel, âgé d'une quinzaine d'années, coif Cravache à bout flexible. Gants de daim.

feur de ce théâtre, s'étant avancé vers une ouverture pratiquée à la hau-, NÉGLIGÉ DE VILLE. – Redingote vert-russe, à deux rangs de boutons teur du quatrième étage pour donner passage aux décors, voulut saisir en soie de la même couleur, prenant bien la taille; col et revers très une corde placée en dehors; malheureusement le pied lui manqua et il plats. Pantalon de pankin. Brodequins-guêtres. Gilet de cachemire blanc tomba de cette hauteur sur une brouette placée au rez-de-chaussée, où il et broché. Cravate de soie de couleur.

resta sans mouvement dans la position d'une personne assise. Le médeTOILETTE DE VILLE. Habit lord-Byron, à boutons de soie assortis cin et les artistes du théâtre s'empressèrent de lui porter secours; une et à basques larges et couvrant bien les hanches. Pantalon de cachemire saignée fut pratiquée sur-le-champ, mais la commotion avait été telle gris-perlé. Gilet de piqué brodé. Cravate noire.

qu'il fut impossible d'obtenir une seule goutte de sang dans le moment. TOILETTE DU SOIR. - Habit noir. Pantalon blanc. Bas de fil d'Écosse. On perdait déjà l'espoir de le rappeler à la vie, lorsqu'au bout de quelSouliers vernis. Gilet de piqué blanc à boutons d'or. Cravate blanche. ques minutes, il rouvrit les yeux ; le sang reprit peu à peu sa circulation,

et la saignée put avoir son effet. Quand il eut recouvré l'usage de ses
sens, l'homme de l'art le visita de part en part, et il constata que cette
terrible chute n'avait produit aucune fracturé, aucune luxation. L'im-

prudent jeune homme en a été quitte pour un engourdissement momen-
BIBLIOGRAPHIE.

tané et quelques contusions qui n'offrent pas là moindre gravité.

-Le Journal de l'Ain a parlé d'un jeune hommé mort à la suite d'un
repas de cerises sur lesquelles les chenilles avaient passé. L'Echo de la

Loire cite un fait identique, mais qui heureusement n'a pas eu des suites
COURONNE POÉTIQUE DE NAPOLÉON (1).

aussi graves. Voici son récit : Au moment où le canon des Invalides annonçait à la capitale l'arrivée

« Dernièrement un enfant, habitant près du quai du Bassin, mangea du cercueil de l'Empereur, l'éditeur Amyot conçut la pensée de réunir des cerises sans les laver; bientôt il eut le gosier et la langue excessiveen un faisceau toutes les inspirations que cet événement allait faire ment enflés. De prompts secours administrés à propos lui rendirent la jaillir de la lyre des poètes ; et, peu de temps après, un volume parut parole qu'il avait perdue un instant. » sous ce gracieux titre : Couronne poétique de Napoléon.

D'un autre côté, voici ce qu'on écrit de Genève à la Gazette de LauDeux noms, que la gloire littéraire environné de sa brillante auréole sanne: et qui eussent été le plus bel ornement de ce recueil, ont fait défaut à « Cinq ou six enfans appartenant à deux familles de Carouge, après l'appel de l'éditeur. Le livre n'en a pas moins obtenu un bonorable avoir mangé des cerises, se sont trouvés la nuit suivante dans un état succès. L'unique tort que nous reprochons à la plupart des auteurs qui d'empoisonnement. D'affreuses coliques les tourmentaient ; leurs lèvres ont concouru à le rédiger, est l'exagération de leur enthousiasme.

mêmes étaient enflées. Heureusement de prompts secours les ont sauvés. Ces réserves faites, nous n'avons que des éloges à donner à cet ouvrage, On attribue cet accident et d'autres encore du même genre aux chenilles dont l'exécution littéraire est généralement très remarquable. MM. Roger qui, en passant sur les cerises, y ont laissé un dépôt vénéneux. Quoi de Beauvoir, Cordelier Delanoue, Paul Ridder, Edouard d'Anglemont, qu'il en soit, les parens feront bien de n'en pas donner à leurs enfans et Bignan, Boulay Paty, Antony Deschamps ont exprimé en bedux vers de de n'en pas manger eux-mêmes sans les avoir lavées. » belles pensées, et il y a telle feuille de la couronne poétique de Napoléon, 27. – On lit dans le Sémaphore de Marseille du 23 juin : qui, signée d'un nom illustre, n'en compromettrait pas la célébrité. « If n'était question hier dans notre ville que d'un sinistre de mer qui

B. G.

a causé la plus vive impression à la Bourse, et dont les marins italiens
garderont long-temps le souvenir. Le Poltux, un des plus élégans ba-
teaux à vapeur de la Méditerranée, qui faisait les voyages de Marseille à

Naples, a sombré avec toute sa cargaison dans le canal de l'île d'Elbe,
TABLETTES DES CINQ JOURS. entre Longone et Piombino, à cinq milles de distance de Longone. Ce

fâcheux événement a eu lieu le 17 juin, à onze heures du soir. Le PolFaits divers.

lux était monté par une cinquantaine d'hommes d'équipage; il y avait

à bord quarante-six passagers. Nous sommes heureux d'annoncer que 25 juin. — Le second tableau du sacre commandé à David pour la tout le monde a été sauvé, à l'exception d'un vieux capitaine napolitain ville de Milan, alors capitale du royaume d'Italie, a été vendu ce matin qui a péri dans les flots. C'est par suite d'une rencontre entre le Pollux à l'hôtel des commissaires-priseurs. Mis à prix à 20,000 fr., puis à et le Mongibello, autre navire à vapeur de nos mers, que le premier de 10,000, il n'a trouvé d'enchérisseurs qu'à 500 fr., et il a été poussé à ces bâtimens s'est englouti. 2,300, prix auquel il a été adjugé à M. Morize, fabricant de nécessaires, 28. -- Il y a deux mois, un habitant des frontières de la Chine, agé et à MM. Chavane et Sour, marchands de curiosités. On sait que le pre de soixante ans, est arrivé à Saint-Pétersbourg. Il avait mis treize mois mier tableau du sacre est au musée de Versailles.

à faire, à pied, le trajet de chez lui à Saint Petersbourg. Nous ignorons quel prix a été payé à l'artiste pour le premier exem Un jour, comme l'empereur sortait de son palais , cet homme se prosplaire, le second lui avait été commandé au prix de 75,000 fr. Ce second terna devant lui. Nicolas lui ordonna de se relever, et comme il demeuexemplaire, car ce n'est pas une copie, est absolument dans les mêmes rait toujours à genoux, l'empereur lui tendit la main en lui disant: dimensions que le premier, et contient exactement le même nombre de · Relève-toi, parle, et dis-moi ce que tu veux, personnages. Il est signé au bas, en grosses capitales : ;« Commencé à Je suis des terres lointaines, répondit l'homnie, et j'ai quitté ma Paris en 1808, terminé à Bruxelles en 1822, pendant mon exil. maison, ma femme et mes enfans pour venir voir ta Majesté. Je l'ai vue, DAVID. »

et à présent je te demande à voir ta famille impériale. Le nombre des jeunes gens s'adonnant aux différentes études dans - Ce que tu désires t'est accordé, répondit Sa Majesté. Demain, viens Jes universités allemandes diminue tous les ans. En 1830, on comptait au palais, tu seras introduit et tu nous verras tous. encore plus de 14,000 étudians. En 1838 et 1839, ce chiffre est descendu Le lendemain, le voyageur ne manqua pas, à l'heure indiquée, de veà 11,000. La diminution la plus sensible est parmi les étudians en droit. nir au rendez-vous. Peu d'instans après, il se trouvait dans le cabinet de

26. -- Un fàcheux accident est arrivé hier au soir au théâtre Saint l'empereur; là, toute la famille était réunie. En les voyant tous, le vieil

[ocr errors]

29.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

lard tomba à genoux en répandant des larmes de joie, de respect et de

Cette matière est tombée en telle abondance, qu'elle s'est amoncelée reconnaissance. L'impératrice se pencha vers lui et l'aida à se relever.

sur le sol jusqu'à la hauteur de trois ou quatre pouces, et que dans des Alors toute la famille lui fit mille questions sur les.pays lointains qu'il

endroits qui se trouvaient déjà couverts de neiges elle s'est élevée jushabitait. Ses réponses plurent à l'empereur, elles étaient pleines de sens

qu'à six ; enfin elle a suffi pour pourrir les habitans pendant plusieurs et de franchise, et il ne repartit qu'en emportant des souvenirs donnés

jours. La farine, provenant de cette substance, est d'une extrême blanpar les membres de l'auguste famille.

cheur, mais elle donne un pain sans saveur quoique fort beau. Au moment de s'éloigner le voyageur dit :

La Porte a reçu, avec ledit rapport, des échantillons de cette préten- J'ai encore une grâce à solliciter de ta Majesté ; je veux pouvoir

due manne tombée du ciel, que l'on soumettra probablement à une anaprouver aux populations du pays que j'habite, que j'ai obtenu le bonheur lyse chimique comme un des moyens d'arriver à la découverte de cet qu'elles envient toutes, celui d'avoir vu de près la famille de nos maîtres

étrange événement. et d'avoir parlé à ceux, qu'après Dieu, nous honorons le plus sur la terre.

- On lit dans le Mémorial des Pyrénées du 24 juin : Ce certificat, l'empereur l'a écrit en entier de sa main, et le voya « Un mariage nonagénaire a été contracté hier à la mairie de Pau. Le geur, heureux et fier, s'est remis en route pour retourner aux terres sieur Jean Laguilhon, ancien cafetier, né à Limendous, le 2 mai 1751, lointaines.

a épousé en troisième noces une femme de trente-six ans. Le nouUn Anglais, nommé Campbell, a calculé que l'homme qui vivait

vel époux, qui a quatre-vingt-dix ans révolus, a conservé une ardeur

toute juvénile. soixante-dix ans perdait, en se faisant la barbe chaque jour, comme cela se pratique en Angleterre, le temps nécessaire pour apprendre sept langues.

Amours de France, tel est le titre poétique du volume que M. Edouard - On écrit de Stockholm, le 14 juin :

d'Anglemont vient de publier à la librairie de Ch. Gosselin, rue Saint« On a enfin résolu un problème dont on cherchait depuis long-temps

Germain-des-Prés, n. 9. Ce livre renferme quatre poèmes écrits sous un la solution. Désormais on pourra marcher sur l'eau tout habillé, avec

souffle puissant de passion et de poésie, et remarquable par l'originalité des bottes garnies d'éperons comme on dit ordinairement). Aujourd'hui

de la forme et l'intérêt des sujets. Nous rendrons compte de cet ouvrage on a vu un homme élégamment mis, ayant un cigarre à la bouche, un

qui obtient un succès populaire, et qui ajoute un beau titre académique bâton à la main dont il se servait en guise de rame, et à chaque pied un

aux titres déjà acquis par l'auteur des Euménides et des Légendes batelet de six à sept aunes (de Suède) de long et de quatre pouces de

Françaises. larges, se promener sur le lac Meler, à l'endroit où ses eaux tombent dans le port de Stockholm.

Le développement des êtres organisés par son importance et par ses Ces batelets ressemblent à une espèce de patins que l'on appelle en

rapports multipliés, embrasse aujourd'hui toute la physiologie, et tend à langue suédoise skidor, et dont se servent souvent les Lapons pour tra

concentrer cette science en formant le point de départ et de ralliement verser les marais couverts de glaces. M. le lieutenant Hookenberg est

de toutes les questions principales qui la composent. Sous ce rapport, l'inventeur de ces promenades sur l'eau. »

nous ne saurions trop recommander à l'attention du public éclairé les trois On lit dans le Courrier Belge:

premiers mémoires de M. Jacquemin. Comme dans toutes ses recherches, « Les perfectionnemens se pressent autour du drap-feutre comme au

l'auteur y prend à son origine l'objet dont il traite, le suit dans toutes tour du Daguerreotype.

ses phases et le conduit jusqu'au dernier terme de son développement. « Ce matin, à l'aube du jour, est entré dans notre bureau Sébastiani Le mémoire de M. Jacquemin sur l'eau de Selters naturelle, écrit avec Botturi de Brescia, le véritable inventeur du drap-feutre, qui s'écria du

une remarquable lucidité, est le seul jusqu'ici qui puisse nous faire conmême ton de voix que devait avoir Archimède en clamant EUREKA.

naître d'une manière complète toutes les propriétés chimiques et médiEcco! l'ho trovato, - Cosa? Panne senza lana. (Du drap sans

cales de cette eau; c'est en même temps un des meilleurs écrits qui aient laine.)

encore paru sur les eaux minérales en général, et l'on peut dire que Et il nous en déroulait un morceau.

l'auteur a rempli une lacune qui jusqu'à présent avait existé dans la Il nous a fallu la loupe pour distinguer la réalité de son assertion; car

science. (Voir l'Annonce.) ce drap végétal ressemble beaucoup au drap ordinaire et possède l'avantage de ne coûter que de 70 à 75 centimes le mètre carré. »

En vente, au bureau de la Société de traduction allemande, On a compté que depuis la mort de Ferdinand VII, en 1831, il y

quai Malaquais, n. 15. a eu en Espagne 86 ministres, savoir : 10 d'Etat (affaires étrangères), 10 de grâce et de justice, 19 de l'intérieur, 12 des finances, 21 de la guerre, 14 de la marine. Le nombre des officiers généraux est de 64 lieutenans-généraux, 173 maréchaux-de-camp et 372 brigadiers.

Voici une nouvelle que la plupart des journaux ont répété, et qui Recherches sur la pneumaticité chez les oiseaux, in-4° avec pl., 4 fr. a toute l'apparence d'un conte fait à plaisir :

- Anatomie et physiologie de la corneille; Ire partie, ostéologie, in-4° La Sublime-Porte a reçu ces jours derniers un rapport des autorités

avec pl., 4 fr. — Développement du planarbis cornea , in-4° avec pl. locales de Van, dans l'Arménie turque, qui fait mention d'un phéno

3 fr. 50 c. Progrès de l'anatomie et de la physiologie, in-4°, 2 fr. 50 €. mène fort étrange.

- Système de la philosophie de la nature, in-4°, 2 fr. 50 c. – Mémoire

sur l'eau de Selters naturelle, in-8° avec pl., 1 fr. 50 c. Il résulte de ce document, qu'à la suite d'une assez forte disette qui avait affligé une partie de la province, le miracle opéré dans le désert au temps de Moïse s'est renouvelé, et qu'il est tombé du ciel une prodi

BOUCHEIX. gieuse quantité d'une substance grisâtre, de la grosseur d'un fort grêlon, ayant quelque analogie avec la manne en larmes et assez agréable au

Paris. — Imprimerie et lithographie de MAULDE et RENOU, gout, quoique un peu fade,

rue Bailleul, 9 et 11, près du Louvre.

MÉMOIRES D'ÉMILE JACQUEMIN.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

188. -

Bonnetiers (les deux), par M. Marie Ay. Citoyen Régulus (le), par M. Victor Her. Duel de Napoléon Bonaparte (un), par

card, 100.

bin, 385.

M. Horace Raisson, 490.

Bossuet et Mile Desvieux, par M. Eugène Civilisation des Gaulois, 270.
Académie française (Réception de M.V.
Lhéritier, 54.
Cour (le cerveau, le) el la langue, fable,

E

Hugo à l'), par Mad. Anaïs Ségalas, 525.

Bouquet de violetles (le), par M. Henri par M. Viennet, 411.

- Séance publique annuelle des cinq aca.

Egmont, 38.

démies, par M. Philaréle Chasles, 410. —

Coiffures (Description de tous les genres

Académie royale de musique (V. OPÉRA). dant), par M. F. Cochelet, 119.

Echecs (une partie d'), par M. Méry,

Bourayne (La canonnière.--Le comman de lurbans et modernes d'Egypte, Syrie,

60.

Affaire d'honneur (une), par M. Ed. M.,

Turquie, elc., 191.

Bourgogne ( Quelques usages de l'an Collation (la), lithog. de M. Challamel,

Electriques (Phénomènes), 445.

Eleusis (Promenades d'Albènes a), par

Aiguille aimantée ( Position de l') à di- lie, 106.

cienne province de ), par M. Eugène Pon. | d'après M. Garneray, 401.

M. Raoul Rochelle, 439.

Colons (une case de), la couleuvre de la

verses époques, 271.

Brave ( Histoire d'un ), par M. F. Coche- pagode, le chris d'un sultan de Borneo, Laboulaye, 359.

Emancipation de la femme, par M. Ed.

Air contenu dans la neige (Analyse de

let, 291.

par M. Ch. Cunat, 487.

1'), 271; – de l'air almosphérique, 537.

Brigands (les), par M. Jules Melman, Combat du 9 prairial, par M. Aristide

Emigrés (les), et les républicains, par

Alaon (V. Charte).

M. le comte de Puymaigre, 73.

451.

Guilbert, 23; – du roi François er contre

Algérie (Commission scientifique de l'),

Buonaparle (V. NAPOLÉON).

Ville romaine découverte, 41.

un sanglier, 237; – des Trente, 518.

Erreur (unc), par M. J. Lavallée, 241.

Escadron sacré (un souvenir de l'), par

Comédie française (v. FRANÇAIS (théd-

Amant mystérieux (l'), par M. Hippolyle let, 65.

Byron el Fatima, par M. Bénédict Gal-

M. X., 248.

tre).

Lucas, 145.

Esclavage à Cuba (de l'), par Mme la

AMBIGU-COMIQUE ( théâtre de l'): réou-

Complainte de Kichard II, par M. Ernest

comlesse Merlin, 519.

Alby, 123.

verlure; le Reveil de l'Ambigu, prologue

Esquisse de Londres en 1840, par M. J.

en 1 a., de M. Dulertre. - Jacques Cour,

Caffres (Diner des), par M. J. Arago, Conciergerie (les anciennes prisons de

Gaberel, 151, 167.

drame en 6 tabl., de MM. Anicet Bourgeois

381.

Paris : la, 308.

Evasion (une tentative d'), par M. L.-

et Alboize, 415. Fabio le novice, drame

Caidjis (les), baleliers de Constantinople, Conservation des viandes par le procé.

F. L..,X, 566.

en 3 act. de Mm. Charles Lafont et Noël 121, 571.

dé de M. Gannal, 316.

Parfait, 527.

Expédition dans la mer glaciale (une),

Caiman (Prise et mort d'un grand) dans Cornouailles ( Furry-Danse, souvenirs

par M. F. Cochelet, 264;- d'Irlande par

Amour d'une femme (l'), par Mad. Anaïs

l'ile de Luçon, près de Marille, 511. du comté de), par M. Allaroche, 321.

le même, 401. - Projet d'expédition pour

Ségalas, 81.

Canonnière la frégale la }, - Le Com Corsaires (les ): Robert Surcouf, par

remonter le Niger, 28.

Anguilles ( Propriétés singulières des ),

mandant Bourayne, par M. F. Cochelet, M. Ch. Cunat, 220.

27.

119.

Corse (Nolice historique sur la noblesse

Animaux ( Procès fails aux ) en Bour-

Caracuanico la princesse de), par Mad. de) et la maison Buonaparte, par M. A.

gogne, 106.

Fanny Dénoix , 83.

Borel d'llauterive, 122, 139.

Fables par M. Viennet, 410, 412, 427,

Ånne de Boleyn ( V. BOLEYN).

Cardigan (Procès du comte de), 171. Couleuvre de la pagode (la), une case

428.

Antarctiques ( Découvertes de terres ),

Carolins (Diner des ), par M. d. Arago

de colons et le chris d'un sultan de Borneo,

Faits divers, 15, 31, 48, 63, 80, 96, 112,

187.

219.

par M. Ch. Cunat, 187.

128, 145, 159, 177, 192, 208, 221, 210, 235,

Antiquités arabes découvertes , 187;

Castellanc (Soirées à l'hôtel), par M. A. Couronne poelique de Napoléon, 574.

271, 288, 304, 319, 333, 352, 367, 384, 399,

romaines et saxones, 27, 28, 187, 414, 357.

B., 130.

Coussotier ( l'Arbre saponifère ci le ),

415, 431, 417, 461, 479, 499, 512, 528, 541,

416

Ararai (Tremblement de lerre du mont)

Calamarans (les), Souvenirs de l'Inde,

560, 575.

$15.

Crevelles (Propriétés singulières des)

en 1850, par M. N. K.,315.

Faucon-Noir, dernier chef des Sanks,

27.

Arbre sa ponisere (ľ, et le coussollier,

Catherine !! (Une page de l'histoire de),

en Amérique, 497, 513.

416.

par M. Bénédici Gallei, 216.

Croix d'Ilonneur (la), par M. Gustave

Faustine, par M. F. Mercey, 257.

Arliste ( la chasse d'un ), par M. Méry,

Caucase (Justice des Avariens et des IIéquel, 356.

Félise, anecdote de la cour de la reine

275.

Tarlares du), 205.

Croque-Mitaines (le Capitaine), par M.

Marguerite de Valois, 337.

Assassinal de Gustave III, 181.

Cerveau (le), le caur et la langue, fable, Amédée de Bast, 501.

Fellon, assassin du duc de Buckingham

Athènes (Promenades d') à Elcusis, par

par M. Viennet, 111.

Cuba (de l'esclavage à), par Mme la (Procès de), par M. Adolphe Joanne,

M. Raoul Rochelle, 13).

Cham (Noticé sur les), les Charaï et les comtesse Merlin, 519.

391.

Allerrissement sur les coles de l'océan, De, par Mgr. Cuénol, 268.

Femme (Emancipation de la), par M.

187.

Charte (flaon ( Dissertation critique

Ed. Laboulaye, 339. – De la femme et du

Auberge de Saint-Jean (l'), par M. Clé-

sur 10, par M. le prince marquis de Pons

serpent, par M. Roselly de Lorgues, 343.

ment Caraguel, 115.

et de la Chataigneraye (M. G.), 195.

Daguerréolype (Perfectionnement du), Histoire de l'habillement des femmes,

Aumône 1), lith. de M. Régnier, d'après 275,511. - Emigrations et chasse de ren-

Chasse d'un artiste (la), par M. Méry, | 27, 271, 558.

par M. V. Raymond, 121.- Trois femmes,

M. Keyser, 497.

Danse (Furry.), souvenirs du comté de par M. Amédée de Bast, 209. – Les fem-

Avant et après la leltre, par M. Albéric

nes dans le nord de la Sibérie, 510. Cornouailles, par M. Altaroche, 321. mes maures, 58. - La femme du bandit,

Second, 305.

Chatelet (la prison du grand ), 473. Hè Notice sur les Chams, les Cbarïa lithog. de M.' Challamel, d'après M. A. CO?

Avariens (justice des) et des Tarlares du

Chaussée naturelle sous-marine décou et les, par Mgr. Cuénot, 268.

lin, 209.

Caucase, 203.

verte en Amérique, 27.

Dégraissage, 62.

Féodalité péruvienne, par M. Gay, 13.

Avenel Mort de Julien d'), lithog. de M.

Chelif (Journal d'un voyage au), par M. De servis pignoribus (Mémoire sur le), Fermier Guillaume (le), par M. Bénédict

Challamel, 19.

Charles Toustain, 521.

par M. Richome, 105.

Gallet, 289.

Chénier (Procos d'André) et du baron de Desrues (l'enfance de), par M. A. Ar Fleuriste (la Taupe ct le), sable, par M.

Trenck, 165.

nould, 21.

Viennel, 427.

B

Chenille (le papillon et la), fable par M. Delle d'honneur (une), par M. Auguste Fontainebleau ( Souvenirs de l'école

Viennet, 128

de Lacroix, 437.

de), par M. Granjean de Fouchy, 3.3.

Baleine (Pèche à la), par M. Casimir Chiens (les deux), fable, par M. Viennct, Deux bonnetiers (les), par M. Marie Force (la prison de la), par un ancien

Henricy, 538.

423.

Aycard, 100.- Les deux chiens, fable, par détenu, 196

Ballades et Chants populaires de l'Al Chinois (Diner, par M. J. Arago, 101. M. Viennet, 428.- Les deux impératrices, Formidable (le vaisseau le), par M. F.

lemagne, par M. Séb. Albin, 53.

Chris (le, d'un sulian de l'ornco, une ca 383. - Les deux rivaux, par M. Molery, | Cochelet, 163.

Bandil la femme du), lithog.de M. Chal. se de colons, la couleuvre de la pagode, | 155.

Forteresse romaine découverte près de

lamel, d'après M. A. Colin, 209.

par M. Ch. Cunal, 437.

Diners des IIollentols, par M. J Arago, Wisbaden, 270.

Bataille navale du 13 prairial, par M. Chronologie des hivers rigoureux, 28. 25; – des Chinois, par le même, 101; Fossiles humains (Découverte de), 189.

Aristide Guilbert, 41. (V. COMBAT).

Ciment Nouveau, et pierres artificielles, des Sandwichiens, par le meme, 202; - Français dans l'Inde (un), par M. Ch.

Delle-Poule (la frégate la), par le meme, 415.

des Carolins , par le meme, 21); des Cunal, 2:27.-Muit Français, par M. F. Co-

71.

CIRQrE OLYMPIQUE (Théatre d:1: Ledler. naturels de la Nouvelle-Galles du Sud, par chelci, 470.

Bituminé (Papier), préservatif contre nier van de l'empereur, pièce en cinq la le même, 353; - des Caffres, par le même FRANÇAIS (Théatre-): Situation, 223.
l'humidité, 446.
b!eaux, à grand spectacle, 17. Anita la 381.

La comédie française sous Louis XV, par
Boleyn (Anne de), lithog. de M. Julien, bohemienne, mélodr. en 3 a., de 11. For Discuse de bonne aventure (la), 312. Mme Anais Segalas, 310, 327.- Retraile
d'après M. Cibot, 113.

dinand Lalo:lc et Carmo:che, 3:17. - 04 Dissertation critique sur la Charic d'A. de Mile Mars; engagement de Mlle Ra-
Bonaparte (V. NAPOLÉON).

verture du Cirque des Champs - Elysees, laon, par le prince marquis de Pons et chel; Le second stari, coméd. en 3 a. et
Bonne aventure la diseise de', 512.

de la Chataigncraye (M. G.', 195.

en ver, par M. Arvers, 318, Le Con-

seiller. Rapporteur, com. en 3 a., par un Laramée (V. RAMUS).

OPÉRA : Représentation au bénéfice de

auteur inconnu, avec un prologue par

R

Lellre Ayant et après la), par M. Al-

M. Mario.- Mlle. lleinesfeter, 78.- Chro-

M. Casimir Delavigne, 366. - Le Gladia. béric Second, 308. - Lettre inédite de La- nique. Débuts de Mad. Carlolla Grisi ,

teur, tragédie en 5 a. ct en vers par M. fontaine, 250 ; - de plusieurs princes de la 142.- De M. Bouché. — M. Alizard dans la Ramus (Procés de P. Laramée, dil,

A. Soumet; Le Chene du roi, com. en 3 maison de Bourbon, 278; - autographe Favorite, 238. — Carmagnola, op. en 2 a., 266.

a., par le même, 399. La Protectrice, de Napoléon, 173; - de M. Horace Vernet paroles de M. Scribe, musique de M. Am Régicide au XVIIIe siècle (un), par le

com, en 1 a., par MM. Emile Sonvestre sur la Syrie, 476. — Extrait des Lettres broise Thomas, 365. - Rentrée de Mad. commandeur Léo Lespės, 500.

et Brune, 479. Un Mariage sous Louis cochinchinoises de M. Albéric Second, Nathan - Débuís de Miles. Emma et Rois Régiment Royal-Bonbon (le), par M. L.

XV, coméd. en 5 a., par M. Alex. Dumas, 268, 319.

sy. - M. Boulot, 479, Le Freyschuts, | Macogny, 3:05.

511.

Lhopital (le singe du marquis de ), par paroles de M. Emilien Paccini, musique Régulus (le citoyen), par M. Victor Her-

François (er (Combat du roi) contre un M. Bénédict Gallet, 9.

de Weber, récilatifs de M. Berlioz, 626. bin, 385.

sanglier, 237.

Lithographies (V. à la table méthodique: OPÉRA-COMIQUE: II Guiltarero, op.com. RENAISSANCE ( Théâtre de la): Retard

Frégale la Belle-Poule (la), par M. Aris Galerie du Cabinet de Lecture).

en 3 a., paroles de M. Scribe, musique de de l'ouverture, 47.- Ouverture : Le Pros.

lide Guilberl, 71.

Londres en 1840 (Esquisse de), par M. M. Halevy, 79. – Les diamans de la cou crit, 95. – La Fée aur perles, vaud. en 3

Frère de la Merci (le), par M. E. Sue, J. Gaberel, 154, 167.

ronne, paroles de MM. Scribe et Saint a., de MM. Comberousse et Deslandes,

131.

Louis XV (les théatres sous ), par Mad. Georges, musique de M. Auber, 238. 111.- La Féle des fous, drame en 5 a.,

Furry-Danse, souvenirs du comté de Anaïs Ségalas, 310, 327.

de MM. Arnould et Fournier, 159. - Za-

Cornouailles, par M. Allaroche, 521.

Louise, par M. X., 378.

charie, drame en 5 a. et en prose, de M.

Lyon ('le siège de) en 1793, par M. J.

Rozier, 318.

Cayla, 280,

PALAIS-ROYAL (théâtre du): Mlle Mon.

Rennes (Migrations et chasse de) dans

tansier, com.-vaud. en 1 a., de MM.Bayard

le nord de la Sibérie, 510.

Galles du Sud (Diners des naturels de

M

et Gabriel, 111. - Mad. Camus el sa de-

Repas des Palagons, par M. J. Arago,

285.

la Nouvelle-), par M. J. Arago, 333.

moiselle, fol.-vaud. de MM. Dumanoir et

Gargouille (Procession de la), lithog. de

Reproduction mécanique de la peinture

Brisebarre, 159. — Les penitens blancs,

Mac-Felshom (le colonel sir Robert),

M. Challamel d'aprés M. Clément Boulan-

vaud. en 2 a. de M. Varner, 286.- Le ty-

et de la sculpture, 126.

$29.

ran de casé, vaud. en 1 a. de M. Dessorges,

Républicains (les émigrés et les), par

Machine à vapeur (la), fable, par M.

Gaulois (Civilisation des), 270.- Le vé-

331. — Les secondes noces, vaud. en 2 a.

M. le comle de Puymaigre, 73.

ritable symbole de la nation gauloise, dé-

Viennet, 412.

de MM. Mélesville et Carmouche, 463.

Révolle (la vicomtesse de', par M. Alfred

montré par les médailles, 60.

Manuscrits et médailles découverts, 97.

des Essarts, 1,

en 1

Gravure (Nouvelle méthode de), 588.

Matsys, anecdote du XVe siècle, par M.

Revue de l'Orne, 127.

de MM. Dumanoir el Siraudal, 57.4.

a.,

Gravures de modes (V. MODES).

J. Gensoul, 161.

Maures (les femmes), 58.

Palmyre (Voyage aux ruines de), par

Grenelle ( Puilş artésien de), V. Puits,

M. Adolphe de Caraman, 61;

nest Alby, 423.

Guépes (Extrait des), par M. Alphonse

Médailles (V. MANUSCRITS). - Le véri.

Baplisiin Poujoulal, 651, 368.

Rivaux (les deux), par M. Moleri, 133.

Karr, 41, 151, 200, 299, 395, 493.

table symbole de la nation gauloise, dé. Papier bituminé, préservatis contre l'hu- lande, 444.

Rivière découverte à la Nouvelle-Hol-

Guerre les prisonniers de), par le ca:

montré par les médailles, Co.

midiie, 416.

pilaine J. Bompart, 214.

Médecin (Précautions d'un ) contre la Papillon (le) et la chenille, fable, par 529.

Robert Mac-Felshom (le capilaine sir,

Guillaume (le fermier), par M. Bénédict

peste de Nimègue, en 1637, 463.

Mélouliz el Vélida, par M. Bénédict

M. Viennel, 428.

Gallet, 289.

Pari (un), Souvenir de l'Inde, 847.

Royal-Bonbon (le régiment), par X. L.

Gusiave II (Assassinat de), 181.

Gallei, 113.

Parlement de Paris (Organisation du),

Macogny, 358.

GYMNASE ( Théâtre du): Le Yeau d'or,

Merglaciale (une expédition dans la),

Ruines découverles en Troade, 270 V.

102.

vaud. en 1 a., de M. Dupin, 207. Le

par M. F. Cochelet, 266

Turan d'une femme, vaud. en 1. a., de

Merci (le frère de la ), par M. Eugène

Patagons (Repas de), par M. J. Arago, ANTIQUITÉS).

285.

MM. Bayard el Regnault, 286. – Les trois

Sue, 131

Péche à la baleine, par M. Casimir Hen-

Lionnes, coméd.-vaud., en ? a., de MM.

Migrations et chasse de rennes dans le ricy, 538.

Bayard et Dumanoir, 280. Tiridate,

nord de la Sibérie, 510.

Peinture ( Reproduction mécanique de Saint-Just et Pichegru, par M. Charles

comed. en 1 a., de J. Fournier, 367.

Mississipi (le), 380.

Modes Revues el gravures de), 30, 95,

la), 126.

Le Conscrit de l'an III, vaud. en 2 a.,

Nodier, 183.

Pendu (Né pour élre), par M. Douglas Salon de 1811, 253, 302, 383, 397.

143, 190, 239, 287, 331, 383, 451, 479, 527, Jerrold, 19, 36.

de MM. Bayard et Gabriel, 430.--Adrienne,

- Pendu rappelé à la vie, Sandwichiens ( Diner des, par 1. J.

ou le Theatre et la Famille, vaud. en

574.

402.

Moisissures développées dans le corps

Arago, 202.

a., de MM. Desvergers et Delalour, 527.

Pensées en vers, par M. Molleyaut, de Sanks (Faucon-Noir, dernier chef des,

d'un oisean, 558.

l'Institut (M. B. G.), 96.

Monaco,

en Amérique, 497, 513.

Périnelle la vivandière, par M. Horace

II

limier, par M. Léon Ber- Raisson, 325.

Saponifére' (l'arbre) et le coussotier,

416.

trand, 4.

Mort de Julien d'Ayenel (V. Avesel).

Pérou (Voyage scientifique au); féodalité

Habillement des femmes (Histoire de l'),

Scarron (la jeunesse de), par 1.Hyppe-

Mussulah (les), Souvenir de l'Inde, 045.

péruvienne, par 11. Gay, 13.

par M. V. Raymond, 421.

lile Lucas, 401

Peste de Nimègue (V. NIMÈGUE).

Histoire d'un brave, par M. F. Coche-

Mystification (une), 421.

Sculplure (Reproduction mécanique de

Pbolographie (V. DAGUERRÉOTYPE). la), 126.

let, 291.

Pichegru (Saint-Just el), par M. Char Séances de l'Académie (V. ce mot).

Ilivers rigoureux (Chronologie des), 28.

N

les Nodier, 183.

Serin jacobite (le), 07.

- L'hiver de 1709, 271.

Pierre Landais (V. LANDAIS). -- Pierres

Serment (le), par M. Mare Perrin, 177,

Honneur (Une delle d'), par M. Augusle Napoléon : Nolice bistorique sur la no-

sacrées chez les Celtes et les Orientaux, 193.

de Lacroix, 437.

blesse de Corse et la maison Buonaparte,

61.- Nouvaux cimens el pierres artificiel Sermon de dix minules (le), par M. II.

Hôpital ( V. LUOPITAL).

par M. André Borel d'Hauterive, 122, 139.

les, 445.

Hollentols Diner des), par M. J. Arago,

Berthoud, 49, 67.

Nouveaux détails sur la naissance et l'o-

Pluie sous un ciel sans nuages, 445. Serpent (de la femme et du, par M. Ro-

rigine de Napoléon, par le meme, 329.

PORTE SAINT-MARTIN. (Théatre de la): | selly de Lorgues, 343.

llugo ( Réception de M. Victor) à l'Aca-

Journal de la traversée de Fréjus à l'ile

Pauline ou le chůliment d'une mère,

démie française, par Mad. Anaïs Ségalas, d'Elbe, par le capitaine Ussher, 117, 135.--

Servet (Procés de), par M. Audin, 131.

drame en 7 a., de MM. Ferd. Laloue el Sibérie (Migrations et chasse de rendes

02).

Souvenirs du voyage à Ste-Hélène, par M.

Labrousse, 111.- Le Perruquier de l'Ein dans le nord de la), 510.

Huit Français, par M. F. Cochelet, 470.

L'abbé Coquereau, 19.- Lettre autographe pereur, drame en 5:a., de Mn. Dupeuty Siege de Lyon en 1793 (le), par M. J.-

de Napoléon, 173.- Un duel de Napoleon

et Maillan, 286. – Les Farfadets, ballet | M. Gayla, 280.

I

Bonaparte, par M. Horace Raisson, 490.-

en 3 a. et 4 parties, de Mm. Cogniard fre: Singe du marquis de Lhopital (le), par

Couronne poctique de Napoleon, 574.

res et Laurençon, musique de M. Pilali; M. Bénédict Gallet, 9.

Naturels de la Nouvelle-Galles du Sud

M. Gribonillei, vaud. en 1 a., de MM

Impératrices (les deux), 333.

Soldals anglais (les), 460.

Paul de Kock et Lubize, 431.- Les deux Soleil (Taches observées dans le, 44.

Incas (Monument des), au Pérou, par M. (Diner des), par M. J. Arago, 333.

Gay, 13.

Ne pour éire pendu, par M. Douglas Jer. Serruriers, drame en 3 a., de M. Pyal,

Somnambule (une,, par M. le docteur

Inde (Un Français dans l'), par M. Ch. rold, 19, 36.

Alphonse Tesle, 232.

Cunat, 927. - Souvenirs de l'Inde : une

Nécrologe de 1810, 10.

Pourceaugnac (le type de), par M. J.-M. Souvenirs du voyage à Sainte-Hélène,

case de colons, la couleuvre de la Pagode Neige (Analyse de l'air contenu dans la),

Cayla, 200

par M. l'abbé Coquereau, 69; de l'ecole

et le chris d'un sultan de Bornéo, par M.

271.

Poyel (Procés du chancelier), 377. de Fontainebleau, par M. Granjean de

Ch. Cunat, 487. - Les Catamarans ;

Niger (Projet d'expédition pour remon.

Précaution d'un médecin pendant la Foucby, 393; – de l'Inde : une case de

Mussulah; - un cinquième au whist;

peste de Nimègue en 1037, 443.

colons, la couleuvre de la Pagode et le

ter le), 28.

- un

Nimègue(Précautions d'un médecin pen-

Princesse de Caramanico (V. ce mot).

pari; 515.

chris d'un sultan de Bornéo, par M. Ch.

Indiens (Langue, civilisation des ), par

dant la peste de), en 1637, 413.

Prisonniers de guerre (les), par le ca Cunal, 487.- Les calamarans; - les Mus.

Noblesse (V. CORSE).

pitaine J. Bompart, 214.

M. Gay, 13.

sulah ;-—un cinquième au whisi ;-un pari,

Irlande (Expéditions d'), par M. F. Co.

Noche-Buéna (la), par M Louis Lurine, sulat et l'Empire (les), par M. B. M.:-Ste-

Prisons d'Etat sous le Directoire, le Con. 5'45.

52.

chelet, 10%.

Squelelles d'animaux gigantesques de

Norwege (Voyage en), par M. J. Russe Chatelei, 473.- La Conciergerie, sús.

Pélagie, Vincennes, 88, 360. — Le grand couverts en Amérique, 558.

Surcouf (Robert), par M. Ch. Cunat,

Notice historique sur la noblesse de

La prison de la Force, par un ancien dé. 220.

Corse (V. ce mot et Napoléon); - sur les

lenu, 196. — Les anciennes prisons de l'a Syrie (Leltre de M. Horace Vernel sur

Jeunesse de Scarron (la), par M. Hyppo. Cham, les De et les Charai, par Mgr Cuė.

ris, 158, 503.

la), 476.

lite Lucas, 401.

Procés fails aur animaux en Bourgogne,

Journal de la traversée de Napoléon de l'ile de Wallis, par le Pi Bataillon, 91,

nol, 268 ; – sur le télégraphe, 316;.

106 ; - du comte de Cardigan, 171; de

Fréjus à l'ile d'Elbe, par le capitaine Us-

106.

Pierre Laramée, dit Ramus, 206; - du

sher, 117, 135. — D'un voyage au Chélil, Notre-Dame des Sept-Douleurs, par M.

chancelier Poyel, 377 ; - de Servet, par

par M. Charles de Touslain, 21.

Eugéne Suc, 129.

M. Audin, 331 ; - de Felton, assassin du Tablettes des cinq jours. (V. FAITS DI-

Julien d'Avenel Mort de). v. ATENEL.

Nouvelle-Galles du sud (V. GALLES).

duc de Buckingham, par .11. Adolphe Joan. VERS.)

Justice des Avariens el des Tartares du

Nouvelle-Zélande, 11.

ne, 391; – du baron de Tronck et d'André Taches obsorvées dans le soleil, 441.

Caucase, 205.

Nouvelles à la main (Extraits des), 85,

Chénier, 165.

Tarlares du Caucase (Justice des Ara-

172, 362, 476.

Procession de la Gargouille, lithog. de riens el des), 205.

M. Challamel d'après M. Clément Boulan. Taupe (la) et le fleuriste, fable, par M.

Viennél, 121.

Promenade maritime, poésie, par M.C. Télégraphe (Nolice sur le), 346.- Télé-

Laffarge (Affaire des diamans), 412.

Genoux, 361; - d'Albènes à Eleusis, par graphe de nuit, 560.

Lafontaine (Lellre inédile de), 250. Océan (Alterrissement sur les côtes de M. Raoul-Rochelle, 139.

Temples-colonnes de l'Irlande avec

Lail (du), 382

1'), 187.

Puils artés en de Grenelle, par M. J.B.,

Langue (le cerveau, le cæur et la), fable, Officialité (l'), ancienne prison de Pa-

ceux de l'Orient (Rapport des), 19.

203, 253. — Analyse de l'eau, 316; de Théâtres sous Louis XV (les), par Moe

par 11. Viennel, 411.

ris, 503.

Lille, 301. - (Nota. Les journaux postė. Anaïs Ségalas, 310, 327. (V.pour les pièces

Landais (Pierre), par M. Emile Souves. Oiseau ( Moisissures développées dans rieurs ont démenti celle dernière nou nouvelles, au nom de chaque Théatre.

tre, 369, 417, 433, 439, 465, 481.

le corps d'un), 538.

velle, qui p'élait qu'une mystification.) Tintin, par M. Marie Ayčard, 117.

ger, 337.

« ZurückWeiter »