Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

reuses.

le pouce qu'il appelle sagaïe. Muni de ces faibles instrumens et parfaite J'ai assisté à plusieurs de ces hideux repas, dans nos courses aventu. ment nu d'ailleurs, il s'élance dans les bois et court à la conquête de son dîner; car lui, voyez-vous, il ne veut pas de la civilisation, il ne J'ai oublié de vous dire que si le sauvage trouve dans une de ses proveut pas de nos cités, de nos vêtemens et de nos demeures bien closes, il menades gastronomiques le serpent noir étendu aux rayons du soleil, fuit la belle colonie de Sydney comme vous fuiriez le désert et ses steppes il ose quelquefois s'approcher de lui à petits pas, le saisit violemment arides.

par la queue, le fait tournoyer sur sa tête comme une fronde et lui écraße Ce qu'il faut au sauvage habitant de la Nouvelle-Galles du Sud, c'est de ensuite la tête contre un tronc raboteux, Cela est curieux je vous l'all'air et l'espace.

teste. Il s'enfonce dans les forêts éternelles dont je vous ai parlé. Depuis hier

Les Jarves des insectes, le corps du serpent noir acquis aux périls de ses dents aiguës et noires n'ont déchiré aucun aliment et il veut vivre.

la vie, les monstrueuses fourmis qui dévorent en deux heures toutes les Voici au pied de l'immense Eucalyptus un serpent noir, c'est-à-dire le plus

feuilles d'un des géants séculaires qui pèsent sur ce sol si curieux à étudier: dangereux et le plus audacieux des reptiles. Quand celui-ci attaquel'homme,

l'eau du torrent qui bondit, quelques lambeaux d'opossum à la chir l'homme meurt: il meurt dans des convulsions horribles, quelques mi

rouge et coriace, un débris de kanguroo mort de vieillesse, voilà toute nutes suffisent! c'est une barre de fer étendue par terre, vous ne pour

la nourriture de l'habitant de la Nouvelle-Galles du sud. Sa table, c'est le riez la plier sans la rompre.

gazon; sa fourchette, ses doigts; sa cuillière, le creux de sa main; Eh bien! le Nouveau-Hollandais va diner, il a vu le serpent noir sous une

dôme de son habitation, le ciel bizarre, que léopardent les nuages volatouffe mouvante, il s'agenouille, tient en main le casse-tête tranchant, et

geurs. il attend que le Kisso s'élance. Celui-ci part rapide comme l'éclair, il va

JACQUES ARAGO.

(La Gastronomie.) mordre en passant son imprudent ennemi ; le casse-tête siffle, saisit le serpens dansson vol, l'artère est brisée, le serpent n'obéit plus à une volonté uniforme; le vainqueur c'est le sauvage abruti dont je vous ai tracé la hi. deuse silhouette.

THÉATRES. Le serpent noir se tord encore et se débat contre la douleur, il jette par sa mâchoire détachée une salive verdâtre; puis il reste immobile, car

PALAIS-ROYAL. Le Tyran de cafi, vaudeville en un acte, par il a reconnu l'impuissance de ses efforts. Le sauvage alors s'approche

M. DEFORGES. prudemment du reptile vaincu, applique son talon sur la tête, la sépare

Si vous allez au café, vous savez sans doute qu'on y

trouve de fort mauvais sujets, toujours jurant, toujours maugréant, to!: du tronc, à l'aide de son sabre de bois, et poursuit sa route en se faisant une cravate ou une écharpe du corps sanglant qui s'agite, à l'air. Quelques prend leur place favoriie, qui cause avec la dame du comptoir; tel est le

jours prêts à chercher querelle à celui qui lit leurs journaux favoris, qui instans après des herbes sèches sont amorcelées pour embraser l'écorce pulvérisée du pin de Norfolck et de l'Eucalyptus, une fumée noire s'en

caractère qu'on à essayé de mettre en scène. Assurément il n'a rien da échappe, monte en spirale, la flamme pétille, l'écorce se carbonise, un

bien attrayant, mais on y a rattaché le rôle d'une jeune actrice qui va cadavre de reptile va assouvir la faim de l'habitant goulu de la Nouvelle

débuter à Orléans, et que les satellites du tyran de café ont résolu d? Hollande.

siffler à son début; c'est là qu'est le næud de l'intrigue. La débutante

surprend leur secret, se déguise en officier, donne un soufflet au titan Mais sur cette terre si féconde en phénomènes de toute nature, sur ce

Timoléon, à cause de certaines familiarités incongrues qu'il s'est persol à part, ou des torrens impétueux escaladent en quelques heures la

mises envers elle, et, pour compléter la mystification, lui assigne un cime des collines les plus élevées, sur ce continent dont les côtes seules

rendez-vous précisément à l'heure où elle va monter sur la scène. On sont encore connues, où la grêle qui tombe est taillée comme des car

devine que, son persécuteur n'étant plus là pour les siffleurs, l'actrie reaux et s'incruste sur les troncs filandreux de la plus belle végétation du obtient un succès complet. D'autre part, Timoléon, roulant finir la jour. monde, les jours ont aussi un lendemain. Le sauvage n'est pas encore lassé

née par une bonne action, marie avec la dame du comptoir un jeune de sa vie de privations et de périls; il demande un aliment à cette terre

prétendant, habitué de la maison. inhospitalière. Les arbres sont sans fruits, la verdure sans graminées,

Derval est gêné dans ce rôle de pilier d'estaminet; il a trop l'air d'un le kanguroo a l'élan trop rapide, et le terrible serpent n'est pas toujours mauvais sujet à la fleur d'orange; mais Lhéritier, chargé de representer vaincu à la lutte. Que faire alors?

un vieux fanfaron, vrai lièvre dans une peau de hérisson, est d'un cuLà dans cette vaste clairière, un dôme se dessine, il a deux pieds de mique si parfait, que le succès de la pièce est assuré. hauteur, trois, ou quatre de diamètre, c'est un nid, un palais immense occupé par des myriades de fourmis. Dans peu d'instans elles seront la nourriture du sauvage, pourvu qu'il ait à ses côtés quelques amis on une nombreuse famille.

ILODES. Des herbes sèches, des racines, des branches d'arbres, serrées les unes Chaque année Longchamps perd un peu de son influence; sans e pelo contre les autres entourent le tumulus, on y met le feu de tous côtés; chercher la cause, constatons le fait. La semaine passée un nouveau moles larges bouches attisent la flamme, et à l'aide des casse-têtes et des tif s'est joint à tous ceux qui tendent à diminuer l'éclat de cette solensagaïes les sauvages rétrécissent le cercle, en donnant toujours un nou nité. Le ciel était nébuleux, l'atmosphère humide et froide, la pluie vel aliment au feu, la croûte du palais gormicaléen se déchire et se cre menacante. Il était donc bien difficile de faire usage des toilettes com. vasse, le peuple prisonnier qui sent la chaleur essaie une sortie pour mandées pour la saison dans laquelle nous entrons. Ainsi les robes irse défendre, mais les tourbillons de flamme l'envahissent et il reste gères, les mantelets, les écharpes diaphanes, les capotes de crêpe et de blotti dans son repaire. Cependant la braise va l'atteindre, le sauvage paille de riz ne sauraient êire considérés comme choses déjà portées, et l'or? alors agite sa sagaïe; elle part et ouvre le tombeau. Le feu y pénètre ; ne peut guère juger des modes printannières que par les préparatifs et et bientôt c'est sur le dôme que pétille le brasier ardent. En une demi par les acquisitions qui se font de toute part. Toutefois dans notre piheure tout est fait, le sauvage éparpille les branches carbonisées, d'une menade aux Champs-Élysées, nous avons pu faire quelques utiles obsermain avide il ouvre le tombeau où viennent de périr tant de victimes; vations, car on sait que la mode compte d'intrépides sectateurs qui ne ce n'est plus qu'une pâte informe, gluante, noire, une boule putride reculent devant aucun sacrifice pour rendre à leur capricieuse idole le dont la famille ou les amis affamés vont se disputer les fragmeus. culte qu'ils lui ont voué.

Dans une calèche ouverte deux dames attiraient les regards par leur – Un jour de la semaine dernière, le portier d'une maison de la rue mise pleine de distinction. L'une d'elles portait une robe de lévantine du Battoir remarqua qu’un porteur d'eau, qu'il ne connaissait pas, était, lilas à reslet bleu dont le bas était garni de trois rangs de ruches bor à cinq ou six reprises, entré dans la maison confiée à sa garde, portant dées d'une petite passementerie à jour; l'écharpe, de même étoffe que la sur ses épaules deux de ces énormes seaux dont chacun contient une voie robe, était entourée de ruches aussi bien que les jokeis des manches qui ordinaire, ce qui parut d'autant plus extraordinaire à l'honnête portier, étaient plates. Le chapeau, en velours épinglé vert naissant, portait sur que presque tous les locataires de la maison étaient absens. Cette remarle côté une longue plume cannelée où les nuances de la robe se trouvaient que en amena une autre, c'est que depuis un quart d'heure les tuyaux reproduites. La voilette, le col, les manchettes et la garniture du mou servant à l'écoulement des eaux ménagères vomissaient un torrent d'eau cloir étaient un superbe point de Paris. — L'autre dame avait une robe parfaitement limpide. Afin d'éclaircir ses soupçons, le portier laissa une en poult de soie chiné rose et paille, garnie de plusieurs plis de longueur dernière fois monter le prétendu porteur d'eau; mais lorsque celui-ci inégale, dont le plus petit arrivait à la hauteur du genou. Une ceinture voulut sortir, il trouva la porte fermée, et le concierge déclara qu'avant rose et paille se nouait sur le devant du corsage ouvert en V et recou de l'ouvrir il voulait visiter les seaux. Aussitôt ces seaux furent jetés par Vert d'un fichu brodé dont une petite ruche en tulle garnissait l'enco terre, et le porteur, levant l'énorme bâton qui lui servait à les placer sur lure. Son chapeau en crêpe blanc doublé de soie de même couleur, avait son épaule, s'écria : Ouvre, ou tu es mort! Le portier recula en criant pour ornement des plumes nuées rose et paille; des fleurs assorties gar au voleur ; mais avant que les voisins fussent arrivés, le porteur d'eau nissaient le dessous de la passe. Avec cette toilette un peu légère, le bur avait tiré le cordon et s'était élancé dans la rue. Examen fait des seaux, nous était indispensable; il était en cachemire blanc et bordé d'une pas on les trouva remplis de linge et d'effets de toute nature, volės dans une sementerie en soie blanche.

chambre du quatrième étage, où l'on s'était introduit à l'aide de fausses Peu d'instans après que nous eûmes perdu de vue l'équipage dont clés, et qui avait été ainsi presque entièrement dévalisée. Le voleur n'a nous venons de parler, nous en avons remarqué un autre qui s'est arrêté pu être arrêté. pour laisser descendre une dame et une petite fille. La dame avait une Les médecins, attribuant le nombre considérable de militaires des redingote de gros de Naples écossais, dont la jupe très longue par der garnisons de Paris et de la banlieue qui tombent malades journellement rière n'avait pour toute garniture qu'une suite de næuds formant sur le aux alimens de pommes de terre, viennent d'ordonner qu'on remplace devant une échelle qui arrivait, en diminuant de grandeur, jusqu'à la ce légume par le riz. ceinture, puis se continuait jusqu'au haut du corsage plat, auquel s'a On sait que la statue de l'Immorialité, par M. Cortot, a été transdaptait un col à la duchesse en maline brodée. Elle portait en outre une portée du péristyle de la chambre des députés au Panthéon, où elle a été écharpe en cachemire de l'Inde, et une capote à coulisse ornée de ru placée dans l'hémicycle. Deux autres statues colossales du même arbans assortis aux couleurs de la robe. Ces rubans formaient au dessus tiste, représentant la Pitié et la Justice, viennent d'être apportées dans du bavolet une suite de coques, et un naud placé très bas sur le côté, le même monument, où elles seront placées aux deux extrémilés des retenait un bouquet de plumes. La petite fille portait aussi une capote

bras de la croix. à coulisse, en gros de Naples blanc, qui n'avait pour tout ornement que - Un jeune enfant de trois ans, que ses parens avaient laissé hier les brides nouées au dessous de la passe. Sa robe était de cachemire dans leur logement, rue de Charonne, 92, avec une petite fille de quarose, et son corsage était caché par une pélerine de scie noire à franges tre ans, a mis le feu à ses vêtemens en jouant avec des allumettes chinoires, et nouée de chenille rose. Les longs bouts de cette pélerine | miques. étaient attachés derrière la taille. Son pantalon blanc et garni de valen

Ses vêtemens étaient consumés et de profondes blessures sillonnaient ciennes, n'était ni large ni long, et permettait de voir parfaitement les son corps, lorsque son père est rentré et l'a transporté à l'hôpital de brodequins de drap de soie noire dont elle était chaussée.

la rue de Sèvres, où il est décédé le lendemain, après d'horribles soufOn peut assurer dès aujourd'hui que la soie sera fort recherchée cette frances. année, aussi bien que les broderies, les points d'Angleterre et de Bruxel Par arrêté de M. le directeur-général des postes, cinq bureaux les et les écharpes.

sont actuellement ouverts à Paris pour recevoir jusqu'à 5 heures du soir les lettres pour les départemens qui doivent partir à 6 heures. Ces bureaux sont :

10 A la Grande-Poste, rue J.-J.-Rousseau ; TABLETTES DES CINQ JOURS.

20 Au palais de la Bourse;

30 Au palais du Luxembourg; Faits divers.

4° Au Palais-Bourbon;

59 A la place du Palais-Royal. 10 avril. - Le Bombay-Times donne les détails suivans sur les funé Peut-être eût-il été à désirer que les quartiers commerçans du Marai railles d'un éléphant à Bengalore:

eussent été compris dans la répartition au lieu du Palais-Royal si rapJanlsee, énorme éléphant femelle qui avait atteint l'âge de soixante proché de la Bourse et de la Grande-Poste. dix ans et qui avait eu l'honneur de porter les tentes de Hyder-Ally et Une correspondance des Etats-Unis trace le portrait suivant d de son fils Tippoo, avait été envoyé de Hoonsoor à Bengalore pour qu'il nouveau président. pût changer d'air. Les jours de cet animal étaient comptés, et le lende « Le général Harrisson est un homme de 67 ans, de taille moyenne, main de son arrivée Janlsee a terminé sa longue carrière dans la cour du d'un temperament nerveux et bilieux. Sa tête présente tous les cacommissariat. Tous les éléphans de la station ont assisté à ses funérailles: ractères de l'observation et de la réflexion, parfaitement développés; une immense fosse avait été creusée, et quand toutes les dispositions eu son cil est vis, son air pensif. On dirait plutôt en le voyant un savant rent été prises, on entoura le corps de Jan/see avec d'énormes cordes et ou un homme de lettres qu’un militaire. Son habitation était si-mosix éléphans furent employés à faire tourner la machine qui devait dé deste que peu s'en fallait qu'elle ne parût pauvre. Mais dans sa ferme poser, à l'aide de cordes, cette lourde masse dans la fosse. Les éléphans isolée de Nortlı-Bend, il avait conservé toutes les allures et l'aménité passèrent auprès du corps inanimé de Janisee, la trompe baissée et l'air d'un homme du monde. abattu, et quand la cérémonie fut terminée, relevant fièrement la tête, Les eaux que verse incessaiment le puits de l'abbattoir de Greils firent entendre des cris lamentables et bruyans qui retentissaient en nelle éprouvent des intermittences dans leur degré de pureté qui préoc, core aux oreilles des assistans une heure après la cérémonie, »

cupent vivement les hommes de science, Aujourd'hui à midi, ces eaux

[ocr errors]

étaient

presque aussi limpides que les eaux de la Seine; hier, au con qui commandait l'escorte, et lui en demanda la cause. Celui-ci lui répour traire, au dire de M. Mulot lui-même, ces caux étaient presque aussi dit qu'il avait détaché une partie de l’escorte pour accompagner le saint noires que les eaux des égouts.

viatique que l'on portait à un malade. « C'est très bien, dit la jeune

reine, mais une autre fois vous ferez arrêter ma voiture et y ferez mon11.- On raconte que M..., riche banquier de la Chaussée-d'Antin, s'a.

ter le prêtre, que nous accompagnerons jusqu'à la maison du malade, dressa, il y a quelque temps, à un prêteur sur gages pour emprunter

et que nous reconduirons ensuite jusqu'à l'église. C'est une des recom. 50,000 fr, sur les diamans de sa femme, qu'il avait payés 120,000 fr.

mandations que m'a faite ma mère à Valence, et je désire m'y coaforDémontez les pierres, dit-il à l'usurier, et faites-en monter de fausses

mer. » Depuis ce jour, des ordres ont été donnés ea conséquence pour à la placee; je ne veux pas que l'on s'en aperçoive.

toutes les fois où un cas semblable s: représentera. Cela est déjà fait, répondit le prêteur; votre femme vous a gagné de

14. On écrit de Seiches, i arril, au Journal de Maine-el-Loire : vitesse, et j'ai acheté les diamans fins l'année dernière.

« Nous avons ressenti samedi dernier, vers une heure après midi, une - Cing pavires de Calais sont partis la semaine dernière pour la pêche

secousse de tremblement de terre, accompagnée d'un bruit semblable à de la morue à Islande et Terre-Neuve. C'est le moment des départs. Duri

celui d'un lourd cabriolet roulant sur le pavé, et assez forte pour mettre kerque a su partir aussi 64 navires portant ensemble 4,783 tonneaux et

en mouvement nos vaisselles de cuivre et les faire se heur'er. Sa dira: monté par 910 hommes.

tion était de l'est à l'ouest. -M. Taillandier, missionnaire français, est arrivé à Macao après avoir

« Hier au soir, à 10 heures, a paru un météore igné d'un volume égasubi une détention de trois mois à Canton.

lant quatre fois au moins celui de la plus belle de nos étoiles; il était - On a frappé ce matin, à la monnaie, les épreuves d'essai de la mé

d'un rouge orange vif, et se dirigeait du sud au nord; sa marche était daille du baptème du comte de Paris.

très lente: pour aller du point où je l'ai aperçu jusqu'à celui où il a dis12.- Voici le résultat des opérations de la Caisse d'épargne pendant

paru à l'horizon (une lieue environ), il a mis plus de vingt minutes. » le premier trimestre de 1841:

Un journal annonce que deux anciens Jibraires, MM. S..., père ! Les dépôts ont été, en janvier, de 3 millions 490,233 lr.; en février,

fils, ont fait bier à Villeneuve, pris Paris, des expériences sur la direde 3 millions 238,339 fr. ; en mars, de 3 millions 365,664 fr. - Total:

tion des ballons, et qu'elles ont réussi. 10 millions 114,556 fr. Les remboursemens ont éte, en janvier, de 2 millions 69,500 fr.: en

MODES. -Les approches du printemps donnent dejà une grande activite février, de 2 millions 173,000 fr.; en mars, de 2 millions 928,000 fr.

au commerce des nouveautés; parmi les magasius qui méritent le plus Total : 7 millions 170,500 fr.

d'être visités au renouvellement des saisons, il faut placer ceux du Minarel, Différence en faveur des dépôts, 2 millions 944,036 fr.

boulevart Poissonnière, 11. 11, qui ont généralement le primeur des étoffes - L'accroissement considérable dans la consommation générale des

nouvelles ; entre une foule d'articles tous du meilleur gout que nous y tabacs est aujourd'hui un fait notoire. L'approvisionnement général ne

avons vus récemment, nous avons distingué un magnifique assortiment s'élevait pas à moins de vingt-cing millions six cent quatre-vingt-trois

de cachemires des Indes et Français, et notamment une partie de carres mille kilogrammes au 1er janvier 1841, et l'administration songe à l'achat

grand 6/4 toutes couleurs, dans le prix de 400 francs, et de charmantes de sept cent vingt-cinq mille kilogrammes de tabae Kentuky et Maryland, écharpes cachemires brochés et rayés, qui seront parfaitement portées eu si elle juge les circonstances favorables.

été. — Eu chapeau de ville, nous avons vus chez Alexandrine, rue Lal- On lit dans le Morning-Posl du 8 avril:

litle, n. 1, de délicieux paille de riz, et des capottes de crêpe rose, ornées « Le Lolus, paquebot à vapeur de la Compagnie dite Peninsular and

d'une guirlande de plumes étrangères dont la propriété appartient à eetle Oriental Company, est vraiment digne d'attentioit. Ce navire n'est que seule maison; enfin des chapeaux de paille à dessins à jours, qui doivent de 34 tonneaux et de la force de 24 chevaux. Son tirant d'eau n'est que obtenir la vogue à l'époque des chaleurs, car outre qu'ils sont d'une rare de deux pieds. Il a été construit par MM. Ditchburn et Mare de Lon élégance, la commodité en est parfaite. — Rien n'est encore décidé pour dres; les machines sortent des fonderies de MM. Jolin Pen et fils, à

la forme et la couleur des habits, des pantalons, des redingotes et des Greenwich. Les machines et la chaudière du Lotus sont d'une construc

gilets; mais nous ne saurions trop recommander, comme arbitre de la tion supérieure; il a des cylindres d'oscillation très remarquables par le

mode en ces graves matières, M. Blanchetierre, tailleur, place des Itapeu d'espace qu'ils occupent, par leur légèreté, leur simplicité et leur

liens, n. 1, qui a imaginé un compas-métrique à l'aide duquel il prend la élégance. Le Lolus est peut-être le plus petit navire du monde qui ait

mesure avec une telle précision qu'il est désormais tout à fait inutile de fait une aussi longue traversée (de Londres à Malte). Il a traversé heu

retoucher les vêtemens. — M. Hubert, rue Vivienne, n. 9, a toujours la reusement le terrible golfe de Biscaye. De Gibraltar il a été remorqué plus riche clientèle de Paris, pour les chemises sur mesures, dont la conpar l'Oriental jusqu'à Malte. Il est per.i depuis peu pour Candie, d'où

fection est particulièrement soignée ; la forme de ses cols-cravates nous il ira à Alexandrie et remontera e:suite le Nil, sa destination. Ce bâti

paru l'emporte sur tout qui se fait en ce genre, M. Hubert doit la ment curieux a fait l'adm:ration de tout le monde,

faveur dont jouit sa maison à l'extrême modicité de ses prix. 13. — Dans l'orage qui a éclaté samedi dernier sur New-York, l'un des trains du rail r vad de Long-Island, se trouvant placé au commercement du chemin de fer, fut soudain mis en mouvement par le vent. Le

TIISTOIRE DE LA LITTÉRATURE FRANÇAISE train tout entier partit avec une telle vitesse qu'il ne fut possible d'arrê

AU MOYEN-AGE, ter sa marche qu'à quinze mille du point de départ. Il avait franchi cet espace en trente minutes, ce qui fait une moyenne de deux minutes

COMPARÉE AUX LITTÉRATURES ÉTRANGÈRES. seulement pour chaque mille !

Par J.-J. AMPÈRE, (Courrier des États-Unis).

Professeur de littérature française au collège de France. - Une lettre de Madrid mande ce qui suit : « S. M. passait un de ces Chez JUST TESSIER, éditeur, quai des Augustins, n. 37, à Paris. jours derniers, en voiture, dans une rue de la capitale, accompagnée de sa sécur, de la marquise de Santa-Cruz et d'autres personnes de sa suite.

Le Gérant, TAQUARD. Cette dame s'aperçut que l'on avait diminué l'escorte de gardes qui suivaient la voiture royale. Elle appela aussitôt le marquis de San Carlos,

Paris. – Imprimerie et lithographic de MAULDE e RENOU,

rue Bailleul, 9 et 11, près du Louvre.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

du monde pour ne pas les regretter. Aussi n'avait-il jamais pensé à éleAVIS IMPORTANT,

ver la moindre objection contre les projets que sa famille avait conçus à son égard et dont l'accomplissement n'était plus fort éloigné.

Le comte de Varambon, son frère, gouverneur de Bourgogne pour

Henri III, était marié avec Mathilde de Tournon, jeune femme, qui, On cherche à répandre dans les départemens le bruit accoutumée à la vie de Paris, ne trouvait rien que de fort insipide aux

splendeurs provinciales de sa petite cour de Dijon, et soupirait en perque le Cabinet DE LECTURE va cesser de paraitre; nous

sant aux amies d'enfance dont une si grande distance la séparait. (Il déclarons que cette assertion est entièrement dénuée de fallait alors douze jours pour aller de Paris à Dijon.) Elle regrettait sur

tout la société de sa sæur chérie, Félise, qui demeurait avec sa mère. fondement.

La baronne de Tournon, dame d'honneur de la jeune reine de Navarre, était une femme hautaine et d'un caractère inflexible. Bien qu'elle fût

très attachée à ses enfans, sa sévérité envers eux allait jusqu'à la dureté. SOMMAIRE.

Elle avait toujours refusé de se séparer de Félise, mais, enfin, les prières

de sa fille ainée triomphèrent de sa répugnance, et elle promit qu'au Félise. - La diseuse de bonne aventure. — De la femme et du serpent,

prochain voyage que Mme de Varambon ferait à Paris, elle lui permet.

trait d'emmener Félise, et de la garder quelques mois à Dijon. Une par M. ROSELLY DE LORGUES. — Notice sur le Télégraphe. — Lettres

grâce obtenue avec tant de peine parut à la comtesse d'un trop grand Cochinchinoises, par M. ALBÉRIC SECOND. Tribunaux : Tribunal

prix, pour qu'elle différât d'en user, aussi profita-t-elle du premier loisir de police correctionnelle; Garde nationale. — Tablettes des cinq jours: que les affaires publiques laissèrent à son mari pour se rendre avec lui Faits divers.

auprès de sa mère.

Sur ces entrefaites, Philibert de Varambon, frère cadet du gouverneur

de Bourgogne, quitta l'armée pour quelque temps et arriva au château Au présent numéro est jointe une lithographic,

de Rye, séjour ordinaire de sa belle-sceur pendant la belle saison. De tous les membres de sa famille, Marc fut le seul qu'il y rencontra. Les deux frères se revirent avec joie. La gravité de l'un ne s'effaroucha pas trop

de la vivacité de l'autre, et bientôt une parfaite intimité s'établit FÉLISE.

entre eux. Le jeune officier avait mille choses intéressantes à raconter,

et il les racontait bien; le futur prêtre aimait beaucoup à écouter ce qui ANECDOTE DE LA COUR DE LA REINE MARGUERITE DE VALOIS.

était dit avec grâce, en sorte que peu à peu l'étude de la théologie cessa Marc de Rye de Varambon avait été destiné de bonne heure à l'é d'être en vigueur dans le noble manoir. tat ecclésiastique. Quoiqu'il fut doué d'un extérieur agréable et de talens Parmi les merveilles qui avaient attiré l'attention de Philibert pencapables de le faire briller à la cour, avantages qu'il ne pouvait entière dant son récent séjour, à Paris, il en était une sur laquelle il ne tarissait ment se dissimuler à lui-même, il resta assez insensible aux plaisirs pas, c'était « le mérite incomparable » de Félise de Tournon.

- Elle réunit, disait-il, le coeur le plus pur et le plus naïf à l'esprit le Pas trop de présomption, mon frère ! Tu changeras peut-être bien. plus vif et le plus ingénieux, la dignité de la grande dame à la douce tôt de langage, dit Philibert. gaîté de l'enfant, la simplicité à l'élégance, la grâce à la beauté, l'aisance Cette conversation si légère en apparence fit pourtant quelque impres. à la modestie.

sion sur le futur ecclésiastique. Elle avait éveillé en lui des idées et des - Que d'illusions dans un tel portrait, répondait Marc de Rye ! Les sentimens dont il ne soupçonnait pas l'existence, mais que la nature moralistes ne s'accordent-ils pas à nous représenter la cour comme le n'oublie jamais de placer dans le caur d'un jeune homme. Une belle et séjour du vice et l'écueil de l'innocence? Mille de Tournon n'y-a t-elle noble fille avait daigné s'occuper de lui, il était déjà quelque chose pour pas été élevée, et peut-on voir dans la favorite de la mondaine reine elle; il allait la voir, lui parler , et on lui disait qu'elle pourrait l'aimer, de Navarre autre chose qu'une idole qui se pare pour se faire ado que peut-être elle le choisirait entre mille pour lui donner son caur! rer? Ah ! si Félise n'était pas de longue main façonnée à toute la per- Quelle pensée enivrante ! versité du monde au milieu duquel elle vit, elle n'y aurait pas si bien En vain sa raison et même son amour-propre se révoltaient-ils contre réussi. Où règne l'iniquité, la vertu ne rencontre que des détracteurs. cette faiblesse : il retrouvait partout la fantastique image de la belle in

Tu as tort, Marc, je te l'assure, répliquait Philibert un peu piqué. connue; ne pouvant, ne voulant pas peut-être s'en séparer entièrement, J'en ai vu beaucoup qui répondraient exactement à ton esquisse mo n'osant pas non plus lui donner libre accès dans son esprit, il se plaiqueuse; mais Félise n'a aucun des défauts communs à la plupart des sait à la combattre. personnes de sa condition. J'ai pu faire des comparaisons, et je te ré « Elle est curieuse de me voir, se disait-il tout bas; c'est sans doute pète qu'en pureté comme en beauté, elle efface toutes les étoiles de cette

pour essayer ses artisices féminins sur un jeune homme dépourvu d'exbrillante constellation que l'on appelle la cour de Navarre. C'est un dia périence. Cela peut paraître très piquant à une coquette. mant qui l'emporte en valeur sur toutes les perles, vraies ou fausses,

Ajouter chaque jour un nom à la liste de leurs victimes, c'est, dit-on, qui l'environnent.

le seul but auquel tendent les femmes. En vérité, on ne saurait trop & Est-elle brune ou blonde ! demanda Marc avec un sang-froid rail mettre en garde contre leurs séductions... Si cette jeune fille... Mais ou leur.

s'égarent mes rêveries? Vanité, frivolité ! Quelle gloire gagnerait-elle 2 Son teint et d'une blancheur éclatante, dit Philibert; ses yeux sont ma défaite ? Inconnu comme je le suis, voué à l'autel, et volontairement noirs et pleins de feux; sa chevelure est de cette nuance qui se dore exilé du monde, je n'occuperai 'pas la moindre place dans son caur au soleil et parait châtaine dans l'ombre; son sourire est plein d'ex Non, il ne peut jamais y avoir rien de commun entre elle et moi, pression, ses dents...

Elle et moi! reprit-il après un moment de silence; elle et moi Sont d'ivoire, est le reste est à l'avenant, n'est-ce pas ? interrompit Il

у avait dans la rencontre fortuite de ces trois mots le symbole d'un Marc. Tout cela est bien beau assurément et prouve que mon frère à lien mystérieux qui, dans l'ordre invisible et idéal, lui semblait déjà unit vingt-deux ans à peine.

leurs destinées; tout cela formait d'étranges parenthèses dans les médi. De plus sages que moi sont de mon avis, répartit le jeune officier,

tations théologiques du philosophe, c'est ce qui me fait croire que le tien pourra changer. Si Félise, en effet,

Résolu à ne rien abandonner au hasard, il quitta le château, aila s'en: par les grâces de sa personne et par les charmes de sa conversation fermer dans un monastère voisin où il avait été élevé, et reprit avec arbrille d'un aussi vif éclat parmi tant de belles femmes et de gens d'es

deur le cours de ses études. prit, que sera-ce quand nous la verrons au milieu de nos romantiques Cependant Félise arriva avec sa soeur et son beau-frère. Celui-ci par solitudes ?

tit immédiatement pour faire une tournée dans sa province, et les deux Est-il donc décidé qu'elle viendra ici, demanda Marc en se dé

dames restèrent avec Philibert au château de Rye, où les visites du noble tournant pour cacher une légère rougeur qu'il se sentait monter au

voisinage les occupèrent durant plusieurs jours. front.

En vain la gaie Mathilde avait-elle envoyé à Mare de Rye message Comment ! je ne te l'ai pas dit? Oui, vraiment; elle revient avec

sur message pour l'engager à revenir, le sauvage ne voulait point goûter Mathilde ; et dans peu de jours, tu pourras apprécier par toi-même

des plaisirs qu'on lui promettait. Il donnait, chaque jour, de nouvelles l'exactitude de mes assertions.

défaites et s'applaudissait en secret de la victoire qu'il avait remporter - Oh! l'on ne me verra guère au château, dit Marc, et je n'interrom

sur ce qu'il appelait encore un mouvement de curiosité. prai pas ton roman; car je vais bientôt entrer dans les ordres, et j'ai

Mais la comtesse ne se tint pas pour battue : elle partageait avec Phi. encore beaucoup d'études à achever,

libert le désir d'empêcher Marc d’entrer dans les ordres. Une ligue fut

bientôt conclue et un plan de campagne arrêté entre eux. Tous deur Pas encore, pas encore, mon cher frère. Je ne puis m'habituer à

reconnurent, d'un commun accord, que la première démarche qu'ils l'idée de te voir quitter le monde. Tu es fait pour y obtenir de grands

eussent à faire était de l'arracher à sa solitude. En conséquence, sur la succès, et j'ai l'espoir que tes dispositions ne seront plus les mêmes,

fin d'une belle journée d'été, Mathilde, accompagnée de sa scur et de quand tu auras vu Félise. - Mais tu l'aimes toi-même, mon pauvre frère, dit le philosophe.

son beau-frère, se dirigea à pied vers la grande avenue qui conduisait

au monas tère. · Moi ! oui ! non! c'est-à-dire, j'ai pu l'aimer, mais elle n'a montré Le cloître et ses vastes jardins occupaient le fond d'une délicieuse pour moi aucune prédilection. Je crois qu'il faut pour lui plaire avoir vallée que dominait la colline où s'élevait le château de Rye. Les tours de un caractère plus sérieux que le mien. Aussi me suis-je accoutumé à la

l'édifice féodal semblaient protéger l'asile religieux dont la flèche comme regarder comme devant appartenir à un autre; et, chose étrange, je ne un doigt mystique rappelait le ciel aux habitans de la terre. A gauche de suis pas le seul à qui Félise fasse éprouver ce sentiment d’abnégation et

l'avenue un petit lac étendait ses eaux limpides que sillonnait une na: d'adoration à distance. Mais ne parlons plus de moi. Je l'ai souvent en celle dont les moines se servaient souvent pour passer au village, plus tretenue de ta personne, Marc, ajouta-t-il avec malice, et je crois qu'elle souvent encore comme d'un moyen d'amusement et d'exercice. Mare la est assez curieuse de voir un de ces sauvages anachorètes qui renoncent conduisait en ce moment. Il aimait à s'abandonner sur ce léger esquí au monde et à l'amour pour se vouer aux charmes austères de la soli

aux caprices de la brise du soir. Bientôt, il s'approcha de la rive et il se tude. On n'en rencontre guère à la cour.

mit à cueillir des fleurs de nénufar qu'il effeuillait nonchalamment. Ce n'est donc pas la langue d'un amant qui a parlé? dit Marc. Voilà, se disait-il, comme les incidens de la vie agissent sur nous. Dès lors ton témoignage mérite plus de confiance. Mais je ne crois pas Voilà comme nous voguons sur l'abîme dans la fréle barque de l'exisaux prodiges, et je suis cuirassé contre toutes les tentations,

tence, et comme nous nous laissons entrainer çà et là au souffle capri

« ZurückWeiter »