Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors]

ainsi que

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Le grand Porte-feuille politique, à lufiige

des Princes & des Ministres, des Anbassadeurs & des Hommes de Loix, des Oficiers-Généraux de Terre & de Mer

de la Noblelle, du haut Clergé, des Financiers , des Voyageurs , Amateurs & Connoisseurs de Sciences Policiques; & enfin de tous ceux qui suivent la carrière politique, ou qui s'y destinent : en 19 Tableaux, contenant la Constitution actuelle des Empires, Royaumes, publiques, & autres principales Souverainetés de l'Europe. Chacun de ces Tableaux renferme, sur une seule surface divisée en 22 colonnes, la Popularion du Gouvernement qu'il représente , fa Conftitution militaire de Terre & de Mer, ses Revenus, sa Dépense générale, sa Dette publique, sa forme & fon organisation, sa Constitution législaciye, l'Administration de la Justice, les Religions, les Sectes & leurs principaux Dogmes, le Caractère national, la Hiérarchie ecclefiustique, les Sciences & les Arts, l'Agriculture & les productions du Sel, le Commerce, la Navigation, les Monnoies; & enfin des Observations sur ses intérêts

B. fui ne lor

particuliers, & fur ses relations avec les
autres Puiljances. Dédié aux Hommes
d'Etat, par M. BEAUFORT, emy oye
ci-devant dans les Missions des cours
Etrangères, imprimé avec l'agrément &
l'approbation du Ministère des Affaires
Etrangères de France. Prix, 30 izr. Sa
trouve à Paris, chez l'Aureur, :el de
Flandre, rue Dauphine, No. 82; ở chez
Maradan, Libraire, Hotel de Château-
Vieur, rue St-André des Arts.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

ET Ouvrage, dont l'utilité se fait sentir

,
à la seule ouverture du Livre , elt précédé
d'un Diicours, dans lequel l'Auteur pré-
pare ses Lecteurs à fon plan, & où il en
jerte, pour ainli dire, les bases. Une no-
menclature des grauds Politiques qui ont
laifié des Ecrits estimables, tient une place
rcurarquable autant par le nombre des Mi-
nitres Ecrirains, que par le choix des
traits qui les caractériting. Polyte el le
premier; Cicéron vicut ensuite , & nous
Tomines persuadés (u'on applaudira à la
manière dont l'Auieur joge les Livros de
la République. Philippe de Mézières, Ar-
mand Doriat, Jeannin, Sully, Rihe-
licu , sont prélentés avec la melure cen-
venabi. Le dernier des négociaccurs qui
paroille dans certe nomenclacure , eft Cila
lières, qui n'est pas le plus célèbre allué-
ment, mais qui, après cour, conclue le

[ocr errors]

Traité de Risvick. Tout ce que dit M.
Beaufort sur l'origine & Tur la meilleure
forme des Gouvernemens, et connu; aufk
ne s'appelantit il point sur cette partie de
fon Discours : nous trouvons les idées sur
la définition du Systême politique que cha-
que Erat doit embraller & suivre, très-
judte: & dignes d'être médicées ; il eût été
à délrer que son plan lui permúr la dis-
cuilion & des développemens. La néceflité

du Systême pacifique , Torigine de l'équi. 18.

libre, la balance du Commerce, sont des

articles intérellans; tous les Observateurs te fentiront aussi que le défaut d'un Sysleme

fuivi occafionne des révolutions dans les
Empires. La République Romaine, & une
foule d'autres Puissances, en offrent de
nombreux exemples.

Nous paffons maintenant au corps de
l'Ouvrage. Nous ne diffimulerons point
que dans le Livre de M. Necker, dins
d'Exilly, dans lus Dictionnairis de Géo.
grarhie, oa ne trouve la plupart des objets
rallcinblés par M. Beaufort ; mais il cft à
propos d'observer que tout ce qui cft épars
dans plusieurs Volumes, ce qui mancic
à ces Ouvrages élémenraires cit régi lur
un feal feuilles, bien chatté, bien divisé.
netrument présenté, exactement calculé?
c'cit le résuliat dan long & pénible travail
fait ave: leireur, & qui pose sur des duns
nées que l'Aureur n'a pa connoître qu'a-
près de grandes rocherches & ses calculs

167

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

que le Livre

rebutans. L'Homme d'Etat, le Calculateur, BE
le Philolophe, le Commerçant, trouvent au
premier coup d'ail des bases importantes,
ou des approximations qui les dirigeron 18
dans leurs travaux. Dans ce moment où RC
l'Assemblée Nationale ne s'est réunie que 636,1
pour s'occuper des objets que M. Beaufert

Di embralle, il n'est

pas
douteux

In: que nous annonçons ne soit d'un grand Elassecours aux Dépurés de la Nation.

Im
Un exemple fera plus convaincant que
notre assertion, & nous allons extraire ce Di
qu'il y a de plus essentiel dans le Tableau
de la France.

Population, 24,800,000.
Habicans par lieue carrée, 27,440.

Population des villes ; Paris, 800,000 ;
Strasbourg, 47,000 ; Pau, 9000.

Forces de Terre , 223,497.
Forces Navales, 8i vaisseaux de ligne.

Revenus, 475 millions. Cette colonnect
coinpléteinent détaillée article par article.

Revenus fixes; 284,347,000.

Recettes générales des Finances de Paris, Pays d'élection, & Pays conquis , towe déduction faite, 155,656,000.

Pays d'Etats; 464,558,027.

Capitation & Vingtièines abonnés,
$75,000.

Cacitation & retenues sur le Trésor-
Roval, 1,190 oco.

Impositions particulières aux fortifica-
tions des villes, sig,000.

COM

De ki,

verne

[ocr errors]

Tur la

[ocr errors]
[ocr errors]

cons

M

[ocr errors]
[ocr errors]

Bénéfices sur la fabrication des monnoies, 100,000.

Bénéfice annuel des Forges Royales

[ocr errors]

qui les de 180,000.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

21%

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Revenus de la Caille du Commerce
636,000.
Différens loyers , 180,000.

Intérêts annuels de sommes prêtées aux
Erars-Unis de l'Amérique, 1,600,000.

Intérêts annuels de fix millions que doit
un Prince d'Allemagne, 300,000.

Dépense générale, 331,444,000 livres ; de chaque objet de dépense y est détaillé. Le

déficit annuel jusqu'au premier Mai 1789,
étoit de 56,150,000.

Dette publique , 3. milliars go millions.
Ici, M. Beaufort s'abandonne aux mou-
vemens de son cæur , & il indique des
moyens d'alléger ce fardeau.

Les bornes de notre Journal ne nous permettent point d'analyser les colonnes sur la forme de notre Gouvernement, sur l'administration de la Justice, fur les mæurs, sur le Clergé ( ce dernier article eft cus rieux), sur l’Agriculture & les productions, sur les espèces nuinéraires

M. Beaufort termine cet intéressant Tableau par des observations sages. . Si la masse physique des Empires , dit-il, 2011filte dins le nombre & dans l'étendue des pofellions artenaires & liées dans le feris local, la France jouit éminemment de cer avantage, puisque les différentes parties

CS

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
« ZurückWeiter »