Li Sént Evangilé de Notre Seigneur Gésu-Christ: confourma Sént Luc et Sént Giann: rendù en lengua valdésa

Couverture
De L'Imprimerie de Moyes, 1832 - 230 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 140 - Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Page 69 - Ne crains point, petit troupeau ; car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume.
Page 53 - Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête.
Page 57 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toimême.
Page 34 - Car, quoique je ne sois qu'un homme soumis à la puissance d'autrui, j'ai sous moi des soldats, et je dis à l'un, Va, et il va ; et à l'autre, Viens, et il vient ; et à mon serviteur, Fais cela, et il le fait.
Page 159 - C'est ici le pain qui est descendu du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 5 1 Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
Page 56 - Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Page 111 - Je vous dis en vérité que cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient accomplies. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
Page 185 - Jésus lui dit : Je suis la Résurrection et la Vie ; celui qui croit en moi, vivra, quand même il serait mort ; 26 Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra point pour toujours.
Page 201 - Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole; et mon Père l'aimera : et nous viendrons à lui, et nous ferons en lui notre demeure.

Informations bibliographiques