Histoire de l'assemblée constituante, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 92 - L'Assemblée nationale, considérant qu'elle n'a et ne peut avoir aucun pouvoir à exercer sur les consciences et sur les opinions religieuses ; que la majesté de la religion et le respect profond qui lui est dû ne permettent point qu'elle devienne un sujet de délibération; considérant que l'attachement de l'Assemblée nationale au culte catholique, apostolique et romain, ne saurait être mis en doute...
Seite 352 - ... cet acte religieux, de participer à cet hommage rendu à la face de l'univers et aux droits de l'homme, et au philosophe qui a le plus contribué à en propager la conquête sur toute la terre...
Seite 93 - J'observerai encore que le souvenir de ce que les despotes ont fait ne peut pas servir de modèle à ce que doivent faire les représentans d'un peuple qui veut être libre. Mais, puisqu'on se permet des citations historiques dans la matière qui nous occupe, je n'en ferai qu'une. — Rappelez-vous...
Seite 352 - Assez longtemps les cabinets politiques ont notifié la mort de ceux qui ne furent grands que dans leur éloge funèbre. Assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites.
Seite 148 - En retournant dans ma patrie, vous ne pouvez pas douter de mes sentimens; vous avez été généreux pour moi , et jamais je n'ai été esclave ; ma conduite passée , que vous avez honorée de votre suffrage , vous répond de ma conduite future. J'ose dire que ma vie entière a été un serment à la liberté.
Seite 443 - L'Assemblée nationale, considérant qu'à l'approche du. grand jour qui va réunir les citoyens de toutes les parties de la France pour la fédération générale , il importe à la gloire de la, nation de ne laisser subsister aucun monument qui rappelle des idées d'esclavage , offensantes pour les provinces réunies au royaume; qu'il est de la dignité d'un peuplelibrede ne consacrer que des actions qu'il ait lui-même jugées et reconnues grandes et utiles...
Seite 491 - Mais montrez-moi comment le corps représentatif, tenant de si près à l'action du pouvoir exécutif, ne franchira pas les limites presque insensibles qui les sépareront? Je le sais , la séparation existe encore. L'action n'est pas la volonté; mais cette ligne de démarcation est bien plus facile à démontrer qu'à conserver; et n'est-ce pas s'exposer à confondre les pouvoirs, ou plutôt n'estce pas déjà les confondre en véritable pratique sociale que de les rapprocher de si près?
Seite 43 - ... les bases générales auxquelles les assemblées coloniales devront se conformer dans les plans de constitution qu'elles présenteront. « 4. Les plans préparés dans lesdites assemblées coloniales seront soumis à l'assemblée nationale, pour être examinés, décrétés par elle, et présentés à l'acceptation et à la sanction du roi.
Seite 310 - Je droit terrible de nous entraîner dans une guerre , de faire couler le sang avec abondance, de perpétuer ce système de rivalité, d'inimitié réciproque, ce système faux et perfide qui déshonorait les nations. Les vrais amis de la liberté refuseront de conférer au gouvernement ce droit funeste, non-seulement pour les Français , mais encore pour les autres nations, qui doivent tôt ou tard imiter notre exemple.
Seite 306 - ... que dure la guerre, au succès de laquelle est nécessairement lié le ministre qui l'a commencée. Ce n'est pas alors qu'on cherche à exercer contre lui la responsabilité. Est-elle nécessaire quand la guerre est terminée, lorsque la fortune publique est diminuée? Lorsque vos concitoyens et vos frères auront péri, à quoi servira la mort d'un ministre? Sans doute elle présentera aux nations un grand exemple de justice; mais vous rendra-t-elle ce que vous aurez perdu? Non-seulement la...

Bibliografische Informationen