Guerres maritimes sous la république et l'empire: par le contre-amiral E. Jurien de La Gravière; avec les plans des batailles navales du cap Saint-Vincent, dÁboukir, de Copenhague, de Trafalgar et une carte du Sund ...

Cover
Charpentier, 1860
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 172 - ... appartient souvent au plus habile , mais toujours au plus heureux ; il cherchera à entourer notre arrière-garde , à nous traverser , et à porter sur ceux de nos vaisseaux qu'il aurait désunis des pelotons des siens pour les envelopper et les réduire. Dans ce cas, c'est bien plus de son courage et de son amour de la gloire qu'un...
Seite 153 - Majesté veut éteindre cette circonspection qu'elle reproche à sa marine, ce système de défensive qui tue l'audace et qui double celle de l'ennemi. Cette audace, elle la veut dans tous ses amiraux, ses capitaines, officiers et marins, et, quelle qu'en soit l'issue, elle promet sa considération et ses grâces à ceux qui sauront la porter à l'excès.
Seite 174 - Nous nous confions dans vos talents, votre activité et votre courage, pour le succès de l'importante mission que nous avons jugé à propos de vous confier. Nous vous laissons une entière liberté dans son exécution, et notamment dans le choix des opérations qui termineront...
Seite 396 - C'en est fait, je suis arrivé au terme où la vie est un opprobre et la mort un devoir. Seul ici, frappé d'anathème par l'Empereur, repoussé par son ministre qui fut mon ami, chargé d'une responsabilité immense dans un désastre qui m'est attribué et auquel la fatalité m'a entraîné, je dois mourir ! Je sais que tu ne peux goûter aucune apologie de mon action. Je t'en demande pardon, mille fois pardon, mais elle est nécessaire et j'y suis entraîné par le plus violent désespoir. Vis...
Seite 267 - Ip métier de la mer n'était quelque chose de si exceptionnel et de si rude, de si peu semblable à ce qui se passe sur la terre ferme; s'il ne demandait à chaque instant, de la part de l'homme qui s'y consacre, tant de mépris du danger et d'habitude de le braver ; si c'était chose qui pût s'apprendre à tout âge que d'aller par une nuit froide et sombre, la pluie et le vent au visage, étouffer au haut d'un mât qui plie et tremble une voile sur laquelle les ongles ne peuvent trouver prise...
Seite 140 - La mission du capitaine général est d'abord une mission d'observation; mais le premier Consul, bien instruit par lui et par l'exécution ponctuelle des observations qui précèdent, pourra le mettre à portée d'acquérir un jour cette gloire qui prolonge la mémoire des hommes au delà de la durée des siècles...
Seite 181 - Rosily la première place, si du moins il m'était réservé d'occuper la seconde.... mais ce serait trop affreux pour moi de perdre toute espérance d'avoir une occasion de montrer que j'étais digne d'une meilleure fortune ! Si le vent me permet de sortir, je partirai dès demain.
Seite 183 - Ainsi il est très-probable que les habitants de Cadix auront à vous donner de nos nouvelles.... Je n'ai consulté, monseigneur, dans ce départ, que le désir ardent de me conformer aux intentions de Sa Majesté et de faire tous mes efforts pour détruire le mécontentement dont elle a été pénétrée des événements de la dernière campagne. Si celle-ci réussit, j'aurai de la peine à ne pas croire que tout devait aller ainsi, que tout était calculé pour le plus grand bien du service de...
Seite 254 - Les marins de Paris et des départements seront bien indignes et bien fous s'ils me jettent la pierre. Ils auront préparé eux-mêmes la condamnation qui les frappera plus tard. Qu'ils viennent à bord des escadres, et ils verront avec quels éléments ils sont exposés à combattre.
Seite 153 - Elle ne veut plus que ses escadres soient bloquées par des forces inférieures ; et, si l'ennemi se présente de cette manière devant Cadix, elle vous recommande et vous ordonne de ne pas hésiter à l'attaquer. L'Empereur vous prescrit de tout faire pour inspirer ces sentiments à tous ceux qui sont sous vos ordres, par vos actions, vos discours et par tout ce qui peut élever les cœurs. Rien ne doit être négligé à cet égard : sorties fréquentes, encouragements de toute espèce, actions...

Bibliografische Informationen