Sitzungsberichte der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, Philosophisch-Historische Classe, Ausgaben 4-5

Cover
K. K. Hof- und Staatsdruckerei, 1850
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 449 - Per substantiam intelligo id quod in se est et per se concipitur, hoc est cujus conceptus non involvit conceptum alterius rei ; idem per attributum intelligo nisi quod attributum dicatur respectu intellectus, substantiae certam talem naturam tribuentis.
Seite 120 - Geschichte', schrieb er*8 und fügte hinzu: ,Die Schicksale der Geschichtswissenschaft namentlich in Österreich in den letzten dreißig Jahren, wo man sie für überflüssig, ja für gefährlich hielt und die Jugend zu ihrer Vernachlässigung aufforderte, sind der näheren Untersuchung wohl wert' — eine Aufgabe, die übrigens bis heute nicht getan worden ist. Wie kein anderer zu seiner Zeit hat aber gerade Chmel die damals und noch bis in die Generation Fourniers nur mit höhnender Skepsis bedachte,...
Seite 486 - Croyez-moi que c'est par cet endroit qu'elle vous » aime, et que vous pourrez tout obtenir d'elle. » Ce discours fut rapporté à l'Impératrice, qui persécuta cet officier au point qu'il vient de prendre le parti de quitter le service, quoi que l'Empereur ait pu faire pour le retenir.
Seite 498 - L'amour extrême que l'Empereur et l'Impératrice lui portent, les empêchent de le corriger dûment d'un défaut qui n'aura que trop d'influence sur son caractère. Il n'aime que le militaire , et n'estime que ce qui ya du rapport, au point qu'il n'adresse presque la parole qu'aux officiers et à leurs femmes.
Seite 499 - Les yeux bleux, bien fendus et vifs. Le nez ni grand ni petit. La bouche de même. Les sourcils bruns. Il porte ses propres cheveux, qui sont de la même couleur, mais il commence à devenir chauve. Quoiqu'il soit extrêmement...
Seite 497 - ... l'élève dans les maximes de l'ancienne hauteur de la maison d'Autriche. Il tutoie tous les hommes, quoique l'Empereur même leur adresse le discours en tierce personne; encore lui arrive-t-il rarement de leur parler, et ce n'est que ceux d'un certain rang et les dames , qu'il honore de son entretien. Il a déjà la plus haute idée de son rang. Il n'ya pas longtemps qu'il dit à quelqu'un qu'il avoit encouru sa disgrâce. Il donne à tout le monde, et même aux dames, la main à baiser. On...
Seite 481 - ... les requêtes, prit soin de l'administration de la justice, s'appliqua aux affaires, paya l'un de bonnes paroles, l'autre d'un sourire, ou d'un compliment gracieux, assaisonna ses refus, fit des promesses magnifiques, affecta une dévotion extrême, disant souvent qu'elle mettoit toute sa confiance en Dieu, honora le clergé, témoigna beaucoup de respect pour la religion , soulagea les pauvres avec ostentation , fonda des hospitaux, distribua de l'argent aux soldats, donna dans le faste, fit...
Seite 489 - La Reine MarieThérèse a hérité de ses ancêtres la haine contre la France, avec laquelle je doute fort qu'elle soit jamais bien , quoiqu'elle soit assez maîtresse de ses passions lorsque son intérêt l'exige.
Seite 486 - Madame ; si j' étois à votre place, je l'obligerois bien d'en user mieux avec moi et je la rendrois souple comme un gant. Comment donc, demanda l'Empereur? Je ferois lit à part, repliqna-t-il, croyez moi que c'est par cet endroit qu'elle vous aime et que vous pourrez tout obtenir d'elle.
Seite 356 - España rreina, y tiene conuersacion en tantas partes no solamente del mundo sauido antes, pero fuera del que es en las Yndias, y tan anchamente se platica y enseña ya la lengua española según antes la latina: a proposito es estendella y adornalla por todas vias como se aze de algunos años acá...

Bibliografische Informationen