Vie de l'amiral Duperré, ancien ministre de la marine et des colonies, etc

Cover
Imprimerie nationale, 1848 - 531 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 475 - Les fonctionnaires juifs visés aux articles 2 et 3 cesseront d'exercer leurs fonctions dans les deux mois qui suivront la promulgation de la présente loi. Ils seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite s'ils remplissent les conditions de durée de service...
Seite 433 - Dès le 29, pour seconder les opérations de l'armée de siége, j'avais ordonné une fausse attaque sur les batteries de mer de l'ennemi, afin d'attirer son attention sur plusieurs points à la fois, et de l'engager à rappeler les canonniers aux batteries, et même partie de la garnison. Un calme profond dans toute la journée du 3o s'est opposé à l'exécution de l'ordre.
Seite 202 - SM très chrétienne, en réponse aux communications qui lui ont été faites au nom du dey d'Alger, et qui n'ont que trop longtemps suspendu le cours des hostilités, déclare que tant que le pavillon de la Régence flottera sur les forts et sur la ville d'Alger, il ne peut plus recevoir aucune communication, et la considère toujours comme en état de guerre.
Seite 183 - C'est de nos efforts communs et de « notre parfaite union que le roi et la France « attendent la réparation de l'insulte faite au « pavillon français. Recueillons les souvenirs « qu'en pareille circonstance nous ont légués nos « pères. Imitons-les, et le succès est assuré.
Seite 424 - Le vent était frais, mais la mer était assez belle. Le moment me paraît favorable : j'ordonne à l'armée la formation de la ligne de bataille, et je continue ma route sous petites voiles pour la faciliter. La Syrène, suivie de la Bellone, en prend la tête; la réserve, le convoi et la flottille se maintiennent au vent, conformément aux instructions que j'ai données, pour n'arriver qu'à la suite de l'armée. A dix heures, l'armée laisse arriver et défile en ligne en vue des forts et batteries....
Seite 436 - L'ennemi ya riposté aussitôt. A deux heures cinquante minutes, le vaisseau amiral, à demiportée de canon, a commencé le feu; et successivement tous les bâtiments de l'armée, je dirai même jusqu'aux bricks, ont défilé , à demi-portée de canon , sous le feu tonnant de toutes les batteries, depuis celle des Anglais jusqu'à celles du môle inclusivement.
Seite 420 - Sidi-Ferruch, offre à la flotte beaucoup plus d'abri que je n'osais l'espérer, bien qu'elle soit ouverte aux \ents de l'est à l'ouest par le nord ; la tenue doit y être bonne, et les bâtiments doivent y tenir sur leurs chaînes.
Seite 300 - ... au vent et les combattit à portée de pistolet. Cette manœuvre allait être couronnée du succès, lorsqu'elle se trouva désemparée de son grand mât de hune et de son mât de perroquet de fougue : l'ennemi , encouragé par ce succès inattendu, rétablit son ordre; mais la Bellone approchait; elle ne tarda pas à prolonger sous le vent sa ligne serrée, beaupré sur poupe, et vint prendre poste par le travers du vaisseau portant la marque distinctive du commandement. A six heures, je les...
Seite 41 - ... manqué, parce que les amiraux voient double, et ont trouvé, je ne sais où, qu'on peut faire la guerre sans courir aucune chance ». Trois jours après, son courroux n'est point encore apaisé.
Seite 280 - Notre ministre de la marine est chargé de vous transmettre les instructions de détail relatives à votre mission. Nous comptons que vous ne négligerez rien pour la bien remplir et pour faire le plus de mal possible à nos ennemis; et nous nous reposons pour cela sur votre courage, v»s talents et votre zèle pour notre service.

Bibliografische Informationen