Rational ou manuel des divins offices de Guillaume Durand, évêque de Mende au treizième siècle, ou, Raisons mystiques et historiques de la liturgie catholique, Band 1

Cover
Vivès, 1854
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt


Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 45 - Et alors ils verront le Fils de l'homme, qui viendra sur une nuée avec une grande puissance et une grande majesté.
Seite 54 - Et tout à coup un ange du Seigneur se présenta à eux, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux, et ils furent saisis d'une grande peur. 10 Alors l'ange leur dit: N'ayez point de peur ; car je vous annonce une grande joie, qui sera pour tout le peuple ; 11 C'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, le Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur, vous est né.
Seite 255 - Ainsi, que votre lumière luise devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres et qu'ils glorifient votre Père , qui est dans les cieux.
Seite 261 - C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur.
Seite 187 - la lumière du monde: celui qui me suit ne marche pas dans « les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
Seite 374 - Dieu dit encore : Que les eaux produisent des animaux vivants qui nagent dans l'eau, et des oiseaux qui volent sur la terre sous le firmament du ciel.
Seite 274 - Car je vous dis que si votre justice n'est pas plus abondante que celle des Scribes et des Pharisiens, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
Seite 23 - L'Apôtre lui-même en est témoin, quand il dit : « Je châtie mon corps , et je le réduis en servitude , de peur « que par hasard, après avoir prêché aux autres, je ne vienne
Seite 305 - Églises, dans laquelle on fait voir les divers usages auxquels ils ont été destinés, que ce sont des lieux saints et dignes de la vénération des fidèles , et qu'il n'est pas permis d'y vendre aucune marchandise, non pas même celles qui peuvent servir à la piété, par Thiers, Orléans, 1679, in-12.
Seite 385 - Et il lieve sa potence, et fiert le Juif bien estroit sur l'ouye, tant qu'il le coucha à terre renvercé. Et ce voiant les autres Juifz, ilz vont lever leur maistre tout blecé, et s'enfuyent; dont par ce demoura la disputation des clercs et des Juifz finee (2).

Bibliografische Informationen