Recueil des actes de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 575 - Le Nil a vu, sur ses rivages, Les noirs habitants des déserts Insulter, par leurs cris sauvages, L'astre éclatant de l'univers. Cris impuissants, fureurs bizarres ! Tandis que ces monstres barbares Poussaient d'insolentes clameurs, Le dieu poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs.
Seite 647 - Brisant des potentats la couronne éphémère, Trois mille ans ont passé sur la cendre d'Homère, Et depuis trois mille ans Homère respecté Est jeune encor de gloire et d'immortalité...
Seite 696 - Tous les citoyens, dans les divers districts, doivent avoir droit de donner leur voix pour choisir le représentant, excepté ceux qui sont dans un tel état de bassesse qu'ils sont réputés n'avoir point de volonté propre.
Seite 132 - ... son Tableau historique de l'état et des progrès de la littérature française depuis 1789, demandé par Napoléon à l'Institut, qui chargea Chénier de ce travail.
Seite 643 - Écouter dans son cœur l'écho de son génie; Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard; D'un sourire, d'un mot, d'un soupir...
Seite 95 - Néréides qui nagent dans les mers d'Hibérie, aux sources de l'Océan, aucune ne peut se dire ton égale ; aucune Napée n'est plus belle, et les Nymphes des fleuves s'inclinent devant toi ! La blancheur du lait et le rouge le plus vif sont les couleurs de ton teint ; les lis mêlés aux roses, la pourpre tissue avec l'or,n'offrent rien qui lui soit comparable, et se retirent du combat.
Seite 798 - Rapport fait à l'Académie des inscriptions et belleslettres au nom de la Commission des antiquités de la France, par M.
Seite 875 - Loin de nous les héros sans humanité ! Ils pourront bien forcer les respects et ravir l'admiration, comme font tous les objets extraordinaires; mais ils n'auront pas les cœurs. Lorsque Dieu forma le cœur et les entrailles de l'homme, il y mit premièrement la bonté comme le propre caractère de la nature divine, et pour être comme la marque de cette main bienfaisante dont nous sortons.
Seite 25 - Annales de la société d'agriculture, arts et commerce du département de la Charente : t.
Seite 95 - Vierge que j'admire et qu'adorera ton époux, " Brunehilde, plus brillante, plus radieuse que la lampe " éthérée, le feu des pierreries cède à l'éclat de ton " visage ; tu es une autre Vénus, et ta dot est l'empire " de la beauté ! Parmi les Néréides qui nagent dans les

Bibliografische Informationen