Histoire de la révolution française: Assemblée constituante. 1821. 2 vol

Cover
Treuttel et Würtz, 1821
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 365 - Ces abus n'étaient pas moins funestes à la nation qu'au monarque; ces abus, l'autorité, sous des règnes heureux, n'avait cessé de les attaquer, sans pouvoir les détruire. Ils n'existent plus: la nation souveraine n'a plus que des citoyens égaux en droits, plus de despote que la loi, plus d'organes que des fonctionnaires publics, et le roi est le premier de ces fonctionnaires: telle est la Révolution française.
Seite 415 - C'est au contraire venger la liberté, que de réprimer la licence ; c'est affranchir la Nation que de rétablir la force publique sans laquelle elle ne peut être libre. Ces principes^ Sire, sont les vôtres ; le même esprit de modération et de bienfaisance qui caractérise toutes vos...
Seite 439 - M. le comte d'Artois, se déclarent conjointement qu'elles regardent la situation où se trouve actuellement le roi de France comme un objet d'un intérêt commun à tous les souverains de l'Europe.
Seite 13 - L'assemblée nationale décrète, 1° que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, à la charge de pourvoir d'une manière convenable aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres et au soulagement des pauvres, sous la surveillance et d'après les instructions des provinces.
Seite 125 - La popularité que j'ai ambitionnée et dont j'ai eu l'honneur de jouir comme un autre, n'est pas un faible roseau ; c'est dans la terre que je veux enfoncer ses racines sur l'imperturbable base de la raison et de la liberté.
Seite 70 - Et moi aussi, on voulait, il ya peu de jours, me porter en triomphe, et maintenant on crie dans les rues la grande trahison du comte de Mirabeau.
Seite 71 - ... de la révolution celui qui peut-être n'ya pas été inutile , et qui , cette révolution fût-elle étrangère à sa gloire , pourrait là seulement trouver sa sûreté...
Seite 355 - ... qui veulent alternativement ou les dicter ou les braver; des soldats sans discipline, des chefs sans autorité, des ministres sans moyens ; un roi , le premier ami de son peuple , plongé dans l'amertume , outragé , menacé , dépouillé de toute autorité...
Seite 398 - C'est sur ce danger que l'Assemblée nationale appelle la sollicitude de tous les bons citoyens; c'est ce malheur véritable qu'il faut éviter. Vos représentans vou? exhortent, au nom de la patrie , au nom de la liberté , à ne pas le perdre de vue ! Dans les momens de...
Seite 350 - Je ne parle pas de ceux qui n'ont été déterminés que par leur attachement pour moi : pourriez-vous y voir des coupables? Quant à ceux qui, par des excès où je pourrais...

Bibliografische Informationen