Commentaires de Napoléon premier, Band 2

Cover
Imprimerie impériale, 1867 - 608 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 82 - Soldats, je sais que vous êtes profondément affectés des malheurs qui menacent la Patrie; mais la Patrie ne peut courir de dangers réels. Les mêmes hommes qui l'ont fait triompher de l'Europe coalisée sont là. Des montagnes nous séparent de la France; vous, les franchiriez avec la rapidité de l'aigle, s'il le fallait, pour maintenir la Constitution, défendre la liberté, protéger le gouvernement et les républicains.
Seite 128 - Si jamais il arrive au timon des affaires, il est possible que Chateaubriand s'égare : tant d'autres y ont trouvé leur perte ! mais, ce qui est certain, c'est que tout ce qui est grand et national doit convenir à son génie, et qu'il eût repoussé avec indignation ces actes infamants de l'administration d'alors.
Seite 138 - Chateaubriand a reçu de la nature le feu sacré; ses ouvrages l'attestent. Son style n'est pas celui de Racine, c'est celui du prophète. 11 n'ya que lui au monde qui Hit |>ii dire impunément à la tribune des Pairs que -la redingote grise et le chapeau de Napoléon, placés au bout d'un bâton sur la côte de Brest, feraient courir l'Europe aux armes.
Seite 95 - Je vous envoie ci-jointe une proclamation que j'ai faite, et dont l'effet a été de convertir beaucoup d'incrédules, et je vous avoue qu'il était difficile de croire que l'homme qui avait rendu de grands services à son pays, et qui n'avait nul intérêt à le trahir , pût se porter à une telle infamie. « -On me croyait l'ami de Pichegru , et dès long-temps je ne l'estime plus.
Seite 105 - l'époque de sa démission; de là vint natu« Tellement son refus de l'ambassade de Suède. « Je soupçonne la famille Lajolais d'être dans « cette intrigue. « II n'ya que la grande confiance que j'ai en «votre patriotisme et en votre sagesse, qui « m'a déterminé à vous donner cet avis. Les « preuves en sont plus claires que le jour; mais « je doute qu'elles puissent être judiciaires. «Je vous prie, citoyen directeur, de vouloir « bien m'éclairer de vos avis sur une affaire « aussi...
Seite 104 - ... qu'elle avait pour but, j'ai cru devoir vous en instruire, pour que vous ne soyez pas dupe de son feint républicanisme ; que vous puissiez faire éclairer ses démarches , et vous opposer aux coups funestes qu'il peut porter à notre pays, puisque la guerre civile ne peut qu'être le but de ses projets. « Je vous avoue , citoyen directeur , qu'il m'en coûte infiniment de vous instruire d'une telle trahison , d'autant...
Seite 25 - Dezenzano, il faut encore se battre : les Français sont partout peu nombreux, mais ils savent bien qu'on ne compte pas le nombre des bataillons ennemis lorsqu'ils ne sont composés que d'assassins.
Seite 76 - ... révolution .qu'il embrassa chaudement; il fut nommé à la convention et membre du comité de salut public avec Robespierre, Barrère, Couton, Saint-Just, Billaud-Varenues, Collot-d'Herbois; il montra constamment une grande exaltation contre les nobles , ce qui occasionna plusieurs querelles singulières avec Robespierre qui, sur les derniers temps, en protégeait un grand nombre.
Seite 105 - Je vous prie, citoyen Directeur, de vouloir « bien m'éclairer de vos avis sur une affaire aussi « épineuse : vous me connaissez assez pour croire « combien a dû me coûter cette confidence ; il n'en « a pas moins fallu que les dangers que court « mon pays pour vous la faire. Ce secret est « entre cinq personnes : les généraux Desaix ,
Seite 75 - H a montré de l'énergie dans les assemblées, soit avant, soit après sa magistrature; il aimait à faire. Il avait été membre de la Constituante et de la Convention. Commissaire...

Bibliografische Informationen