Annales de philosophie chrétienne

Couverture
Bureau des Annales de Philosophie Chrétienne, 1866
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 434 - ... privilége de la propriété légale? Rien ne leur répugnait dans l'ensemble des dispositions que nous avons énumérées. S'unir par un lien de charité pour ensevelir leurs frères, c'était suivre leur naturel instinct ; payer une cotisation , c'était constituer le trésor ecclésiastique; célébrer les anniversaires, c'était accomplir un des devoirs du culte ; se réunir à des repas communs, c'était appliquer la touchante coutume des agapes...
Page 184 - Rusticien de Pisé ; publié pour la première fois d'après trois manuscrits inédits de la Bibliothèque impériale de Paris, présentant la rédaction primitive du livre, revue par...
Page 367 - DOCUMENTS HISTORIQUES SUR LA RELIGION DES ROMAINS ET SUR LA CONNAISSANCE QU'ILS ONT PU AVOIR DES TRADITIONS BIBLIQUES PAR LEURS RAPPORTS AVEC LES JUIFS Donnant année par année : i...
Page 314 - ... prophètes , vous leur donnez de drôles de noms ; convenez-en, celui-là n'est pas précisément respectueux; Kelbah, d'ailleurs, c'est une chienne, ce ne serait donc pas un homme. — Mais le Talmud dit... — Je ne discute pas ce que dit ou ne dit pas le Talmud : êtes-vous ici chez vous ou chez des musulmans? — Mais... » Le pacha commençait à faire la grimace; il était clair que les prétentions du docte talmudiste n'étaient pas de son goût. Celui-ci alors se baissa, et, ramassant...
Page 98 - M. le cardinal de Bouillon s'en va à Rome à la fin du mois ; il y sera chargé des affaires de France, et le cardinal de Janson reviendra quelques jours après que le cardinal de Bouillon y sera arrivé. Outre le service du Roi, il ya encore des raisons au cardinal de Bouillon pour faire ce voyage : il est près d'être doyen des cardinaux ; il n'y en a plus que trois devant lui, qui sont fort vieux...
Page 99 - ... tous les autres évêques. Il songea donc à porter son affaire à Rome où il espéra tout par une démarche si contraire à nos mœurs et si agréable à cette cour, qui affecte les premiers jugements, et que toute dispute un peu considérable...
Page 365 - Là, il était licite de fonder des séries de tombes, d'en vouer même à la sépulture des pauvres. Pour tous ces actes, la protection légale était invariable et puissante. Est-il vraisemblable que les chrétiens...
Page 50 - Instat enim et urget et quo te cumque verteris persequitur, sive tu vatem sive tu omen audieris, sive immolaris sive avem aspexeris, si Chaldaeum, si haruspicem videris, si fulserit, si tonuerit, si tactum aliquid erit de caelo, si ostenti simile natum factumve quippiam : quorum necesse est plerumque aliquid eveniat ut numquam liceat quieta mente consistere.
Page 440 - Du vne et du vin" siècle, nous savons seulement que la messe se disait encore aux anniversaires des martyrs. Nous sommes à l'époque où, sous la pression des calamités publiques , la campagne romaine se dépeuplait de jour en jour; les monuments tombaient en ruine et le désert se faisait. Déjà les restes de quelques martyrs des cités voisines, de Nomentum, de Porto, avaient été transportés dans les basiliques urbaines ; mais les pontifes ne pouvaient se résigner à arracher en masse ces...
Page 101 - Je vous prie de dire à M. le cardinal de Bouillon que je suis si touché de ses bontés que je ne veux, de peur de le compromettre, ni lui écrire ni recevoir de ses lettres. Il n'ignore pas tout ce que M. de Meaux a fait pour rejeter sur lui tous les mauvais succès qu'ils pourraient avoir à Rome.

Informations bibliographiques