Faune populaire de la France ...

Cover
Maisonneuve & cie, 1882
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 16 - Su Pin If On dit cela d'un seul mot : Supinif. (Canton de Bain.) SUBELÉE, sf Air sifflé. On dit aussi d'un individu en état d'ivresse: « En at-il pris, une subelée ! » (Messac.) SUBELER, vn Siffler, (Tout le département.) Dicton : Vache qui beille (beugle), Fille qui subèle (siffle), Poule qui chante le coq, Sont trois bêtes qui méritent la mort. (Bain.) SUBELET, sm Sifflet.
Seite 67 - il ya un jeu d'enfants où on dit, porter à la vache morte, quand on porte quelqu'un sur son dos avec la tête pendante en bas ». Le Duchat pense que c'est le jeu dont il s'agit ici.
Seite 43 - On lie les bœufs par les cornes, et les hommes par les paroles ; et autant vaut une simple promesse ou convenance, que les stipulations du droit romain.
Seite 197 - Il ya néanmoins un moyen. Quel est-il ? C'est de prendre la chèvre seule au premier voyage ; le chou demeure avec le loup, qui n'y touche point. Au second il prend le chou et ramène la chèvre, au lieu de laquelle il passe le loup, qui...
Seite 164 - Digne troupeau des bêtes à laine, approchez-vous d'ici, de Dieu et de moi : Voici la divine offrande de sel, que je te présente aujourd'hui : comme sans le sel rien n'a été fait et par le sel tout a été fait, comme je le crois de par le Père, de par le Fils, de par le SaintEsprit.
Seite 75 - A la tannerie tous bœufs sont vaches, et à la boucherie toutes vaches sont bœufs.
Seite 71 - C'est bien employé. Alaigre I tu es trop goulu : en pensant manger du bœuf tu as mordu du veau.
Seite 85 - C'est à faire à des niais de croire ces gens-là; ils sont devins comme des vaches : ils devinent tout ce qu'ils voyent. THESAURUS. Si vous ne le voulez croire, ne le croyez pas ; pour moy, j'ayme mieux le croire que d'y aller voir. C'est pourquoy je m'en vais attendre la grâce de Dieu.
Seite 139 - Patelin , dans laquelle eft introduit un Marchand, qui en plaidant contre un Berger pour des moutons, qu'on lui avoit volés...
Seite 170 - ... ce qui annonce, dit-on, la guerre et le carnage. Trois chandelles allumées, la veille des Rois, au-devant de la maison, éloignent d'elle les mauvais esprits et la placent sous la protection des trois Mages, qui, aux yeux du peuple, ont une puissance sans bornes sur les démons et sur les sorciers. Les filles vont dans les étables de brebis, et si leurs mains s'arrêtent sur le bélier, elles se marieront pendant le cours de l'année.

Bibliografische Informationen