Mémoires du Cardinal Pacca sur la captivité du Pape Pie VII, et le concordat de 1813, pour servir a l'histoire du règne de Napoléon, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 260 - Cependant les années s'écoulent, de nouveaux siéges viennent à vaquer tous les jours; s'il n'y était pourvu promptement, l'épiscopat s'éteindrait, en France et en Italie, comme en Allemagne. Voulant prévenir un état de choses si contraire au bien de la religion, aux principes de l'Église gallicane, et aux intérêts de l'État...
Seite 42 - Bossuet dans sa défense de la déclaration du clergé, qui soutient expressément que l'indépendance et la pleine liberté du chef de la religion sont nécessaires pour le libre exercice de la suprématie spirituelle dans l'ordre qui se trouve établi de la multiplicité des royaumes et des empires.
Seite 318 - Ex. les plaintes les plus fortes, et de sommer votre loyauté pour qu'elle présente à SM ce changement de cocarde sous son véritable point de vue. SS, inébranlable dans sa façon de penser, déclare formellement que les ordres du jour que...
Seite 345 - Rois catholiques ont, à proportion de leur piété et de leur dévotion , protégé et défendu par les armes cet héritage du Prince des Apôtres. Tels furent les principes que le glorieux fondateur de l'empire d'Occident, Charlemagne , légua à ses fils , par qui ils passèrent à leurs successeurs comme un héritage précieux , ainsi qu'on le voit dans les capitulaires de la France.
Seite 275 - Cardini , qui me rendit en secret l'ordre du gouverneur d'arrêter le Pape avec le cardinal Pacca et de les conduire incontinent hors de Rome. Tout sévère que me parut cet ordre, il fallait obéir.
Seite 311 - L'Empereur ne sauroit reconnoître le principe que les Prélats ne sont point sujets du souverain sous le domaine duquel ils sont nés. Quant à la seconde question : la proposition , dont l'Empereur ne se départira jamais, est...
Seite 376 - Si ces justes plaintes ne sont pas écoutées favorablement selon l'usage, et ne peuvent obtenir aux Espagnols persécutés cette liberté et cette paix que tout étranger a toujours trouvée dans la capitale du monde catholique, l'Europe reconnaîtra, par ce refus, qu'une force étrangère abuse dans Rome de sa puissance, contre la volonté de son souverain, et que le Saint-Père, après avoir épuisé tous les moyens qui lui restent, dans la situation pénible où il se trouve, pour garantir ses...
Seite 321 - ... l'intention de n'avoir ni armistice, ni paix avec l'Empereur, mais de lui déclarer la guerre. Comment peut-on croire que le Saint-Père soit capable de nourrir de semblables pensées , lui qui a si long-temps supporté les procédés les plus hostiles , et qui est résolu à courir la chance de perdre son temporel, ainsi qu'on l'en a menacé, plutôt que de se mettre en état de guerre avec quelque puissance? Dieu est témoin des intentions pures-de SS, et le monde jugera si elle a jamais pu...
Seite 293 - ... est toute de fiel ; que puisque rien ne peut le rendre sage, il verra que Sa Majesté est assez puissante pour faire ce qu'ont fait ses prédécesseurs et déposer un pape.
Seite 375 - Sainteté observant toutefois, avec une douleur infinie , que depuis que la troupe francoise occupe cette ville , elle renverse tout droit tant ecclésiastique que civil ; qu'elle foule aux pieds tous les égards ; qu'elle détruit tous les principes qui ont toujours réglé la conduite des souverains et des nations : voyant qu'elle ne respecte pas même l'humanité , puisqu'elle se porte à...