La Semaine des enfants

Cover
Ch. Lahure et Cie., 1866
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 87 - L'attelage suait, soufflait, était rendu. Une mouche survient, et des chevaux s'approche, Prétend les animer par son bourdonnement, Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment Qu'elle fait aller la machine ; S'assied sur le timon, sur le nez du cocher.
Seite 175 - Rien ne sert de courir, il faut partir à point : Le lièvre et la tortue en sont un témoignage. « Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point Sitôt que moi ce but. — Sitôt ! êtes-vous sage ? Repartit l'animal léger : Ma commère, il faut vous purger Avec quatre grains d'ellébore s. — Sage ou non, je parie encore.
Seite 314 - Je meurs innocent de tous les crimes qu'on m'impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France.
Seite 194 - ... •A ces dernières paroles, la jeune fille, tout émue, tomba aux genoux de sa mère, prit ses mains, les baisa, et se pencha sur son sein en pleurant. Et la mère, faisant un effort pour élever la voix : « Ma fille, dit-elle, le bonheur n'est pas de posséder beaucoup, mais d'espérer et d'aimer beaucoup.
Seite 160 - disait un jour à la plus tendre mère Un enfant péruvien , sur ses genoux assis, « Quel est cet animal qui , dans cette bruyère . Se promène avec ses petits ? Il ressemble au renard.
Seite 314 - Messieurs, leur dit-il d'un ton de maître, je vous recommande monsieur que voilà ; ayez soin qu'après ma mort, il ne lui soit fait aucune insulte. Je vous charge d'y veiller.
Seite 194 - Ma fille, dit-elle, le bonheur n'est pas de posséder beaucoup, mais d'espérer et d'aimer beaucoup. Notre espérance n'est pas ici-bas, ni notre amour non plus; ou, s'il y est, ce n'est qu'en passant. Après Dieu, vous m'êtes tout en ce monde; mais ce monde s'évanouit comme un songe, et c'est pourquoi mon amour s'élève avec vous vers un autre monde.
Seite 194 - Dieu , qui a été bon envers lui a été bon aussi envers nous. De quoi avons-nous manqué , tandis que tant d'autres manquent de tout ? Il est vrai qu'il a fallu nous habituer à peu , et , ce peu , le gagner par notre travail ; mais ce peu ne suffit-il pas...
Seite 87 - S'assied sur le timon, sur le nez du cocher. Aussitôt que le char chemine Et qu'elle voit les gens marcher, Elle s'en attribue uniquement la gloire.

Bibliografische Informationen