Les origines de la Confédération Suisse: histoire et légende

Cover
H. Georg, 1868 - 376 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 259 - Quant ace que vous me demandez au sujet de Tell, quoique, dans mon livre sur l'ancienne Histoire de la Suisse, je me sois conformé, en ce qui le concerne, à la tradition vulgaire, je dois dire, après y avoir mûrement réfléchi, que je tiens le tout pour une pure fable ; d'autant plus que je n'ai pas encore pu découvrir un écrivain ou une chronique, anciens de plus d'un siècle, qui en fassent mention. Tout cela semble avoir été inventé pour donner plus d'aliment à la haine, et cette fable...
Seite 342 - ... et benigno, devotionem et fidem vestram commendantes non modicum de eo, quod zelum, quem semper ad nos et imperium habuistis, per effectum operis ostendistis...
Seite 355 - Eitgenozen dekeiner den andern ze tode sluege, der sol ouch den lip verliesen, er muge danne beweren, als ime erteilet wirt, daz er ez notwernde sinen lip getan habe. Ist aber daz er entwichet, swer in danne huset older hovet older schirmet...
Seite 259 - Guillimann, historien de la fin du xvT siècle, conçut le premier quelques doutes sur ces aventures, il se garda bien de le crier sur les toits; il se contenta d'écrire à un de ses amis : « Quant à ce que vous me demandez au sujet de Tell, quoique dans mon livre sur l'ancienne histoire de la Suisse je me sois conformé, en ce qui le concerne, à la tradition vulgaire, je dois dire, après y avoir mûrement réfléchi, que je tiens le tout pour une pure fable, d'autant plus que je n'ai encore...
Seite 339 - ... Complectitur nostra serenitas clare fidei puritatem et sinceritatis indubitate Constantiam, qua Vos erga Nos et Romanum Imperium semper incaluisse 1) experimur, que quidem vestra graciosa Placiditas Lucidis insignita frequenter operibus, nostris sie 2 ) memorialibus est inscripta tenaciter, quod ad omnem provectum vestrum et tranquillitatem omnimodam promptis Votis assurgere volumus libertates vestras, honores et jura inconmutabili Animo disponentes ubilibet non minuere sed augere. Eya igitur...
Seite 206 - Ayant tiré de son carquois trois flèches, il frappa avec la première la pomme placée sur la tête de l'enfant. » Alors le roi lui ayant demandé pourquoi il avait sorti trois flèches, puisqu'il ne devait en décocher qu'une : « C'était, répondit-il, pour te tuer toi-même, toi qui donnes aux autres des ordres odieux, s'il m'était arrivé de manquer mon premier coup...
Seite 342 - ... devotionem et fidem vestram commendantes non modicum de eo, quod zelum, quem semper ad nos et imperium habuistis, per effectum operis ostendistis sub alas nostras et imperii sicut tenebamini confugz'endo tamquam homines liberi, qui solum ad nos et imperiww respectum debebatis habere.
Seite 341 - Qui vero dignum est, ut qui diligunt maledictionem, veniat eis, et qui nolunt benedictionem, prolongetur ab illis, mandamus: Quatenus se res ita habeat, praenominatos homines, nisi ab eodem Friderico infra competentem terminum a Te praefigendum eisdem ac ad...
Seite 354 - ... oder vnser enkeinem gewalt oder vnrecht tete older tuon wolde an libe oder an guote, vnd beschehe dar vber vnser dekeinem dekein schade an sinem libe older an sinem guote, deme sulen wir behulfen sin dez besten so wir mugen, daz es ime gebezzert oder widertan werde ze minnen oder ze rechte.
Seite 357 - Ein edel land, gut recht als der kern, das lit beschlossen zwiischen berg vil vester dann mit muren, do hub sich der pund zum ersten an. si hand den sachen wislich getan, in einem land heisst Ure.

Bibliografische Informationen