Quelques souvenirs de course en Suisse et dans le pays de Baden

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 311 - Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages : Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs, Tout petit Prince a des Ambassadeurs, Tout Marquis veut avoir des Pages.
Seite 100 - ... la plume inutile Que l'aigle abandonne aux airs, Lorsque des plumes nouvelles Viennent réchauffer ses ailes A l'approche des hivers. C'est alors que ma paupière Vous vit pâlir et mourir, Tendres fruits qu'à la lumière Dieu n'a pas laissé mûrir! Quoique jeune sur la terre , Je suis déjà solitaire Parmi ceux de ma saison ; Et quand je dis en moi-même : Où sont ceux que ton cœur aime ? Je regarde le gazon.
Seite 29 - Oberl in, devenu depuis si célèbre, entreprit de les civiliser; et pour cet effet, en habile connaisseur des hommes, il s'attaqua d'abord à leur misère. De ses propres mains il leur donna l'exemple de tous les travaux utiles. Armé lui-même d'une pioche, il les guida dans la construction d'une route; bêchant, labourant avec eux, il leur enseigna la culture de la pomme de terre; il leur fit connaître les...
Seite 31 - Devenue son aide, son messager, l'ange de toutes ses cabanes , elle y porta sans cesse tous les genres de consolation. Dans aucune circonstance on n'a mieux vu à quel point le sentiment peut exalter l'intelligence. Cette simple villageoise avait compris son maître et tout ce que ses pensées avaient de plus élevé ; souvent même elle l'étonnait par des idées heureuses auxquelles il n'avait...
Seite 192 - Le grabeau me paraît de rigueur absolue dans les aristocraties. Toutes les aristocraties ont un penchant à se concentrer, à se former un esprit indépendant des gouvernés, de leurs vœux et des progrès de l'opinion , et deviennent à la longue à la fois odieuses et insuffisantes aux besoins des états qu'elles administrent.
Seite 191 - Ce sont eux, ce sont leurs formes de gouvernement qui vous distinguent dans le monde, qui vous rendent intéressons aux yeux de l'Europe. , .. Sans ces démocraties, vous ne présenteriez rien que ce que l'on trouve ailleurs ; vous n'auriez pas...
Seite 191 - ... yeux de l'Europe. , .. Sans ces démocraties, vous ne présenteriez rien que ce que l'on trouve ailleurs ; vous n'auriez pas de couleur particulière ; et songez bien à l'importance d'avoir des traits caractéristiques ; ce sont eux qui éloignant l'idée de toute ressemblance avec les autres états, écartent celle de vous confondre avec eux et de vous y incorporer.
Seite 29 - ... demi-sauvage. Quatre-vingts familles, réparties dans cinq villages, en composaient la totalité. Leur misère et leur ignorance étaient également profondes ; elles n'entendaient ni l'allemand, ni le français : un patois, inintelligible pour tout autre qu'elles, faisait leur seul langage ; et, ce...
Seite 475 - Mais les paysans s'y soumettraient peut-être à regret, étant attachés à leur terrain et préférant l'occupation des champs à toute autre. Comme je n'aime pas à faire ce qui peut leur être désagréable en choquant des préjugés reçus depuis longtemps, à moins que je n'y voie...
Seite 30 - ... terre ; il leur fit connaître les bons légumes, les beaux fruits; il leur montra à greffer ; il leur donna de bonnes races de bestiaux et de volailles. Leur agriculture une fois perfectionnée , il introduisit différentes industries pour occuper les bras superflus; il leur créa une caisse d'épargnes , et les mit en rapport avec des maisons de commerce des villes voisines. Leur confiance croissant avec leur bien-être , des leçons d'un ordre plus élevé se mêlèrent par degrés à celles-là....

Bibliografische Informationen