Histoire de France pendant le 18e siècle, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 231 - ... que je prends la liberté de vous informer par l'officier porteur de la présente, auquel j'ai mis toute ma confiance. L'archevêque de Paris est la cause de tout le trouble, par les sacrements qu'il a fait refuser.
Seite 230 - Vous que vos sujets vous ont donné leur démission, l'affaire ne provenant que de leur part. Et si Vous n'avez pas la bonté pour votre Peuple, d'ordonner qu'on leur donne les sacrements à l'article de la mort, les ayant refusés depuis votre lit de justice, dont le Châtelet a fait vendre les meubles du prêtre qui s'est sauvé.
Seite 128 - Il en paraissait touché pendant quelques moments; mais bientôt il n'y voyait que des artifices pour le dominer, et il s'en rendait le délateur auprès de la marquise , qui faisait rentrer ces rivales dans leur obscurité. « L'insensibilité morale s'accroissait chez le monarque lascif à mesure qu'il assouvissait et réveillait encore la fougue de ses sens.
Seite 230 - Il serait fâcheux qu'un aussi bon prince, par la trop grande bonté qu'il a pour les ecclésiastiques; dont il accorde toute sa confiance, ne soit pas sûr de sa vie ; et si vous n'avez pas la bonté d'y remédier sous peu de temps, il arrivera de trèsgrands malheurs, votre royaume n'étant pas II 20 en sûreté.
Seite 141 - A..,,I. collège , séminaire , maison religieuse ou hôpital^ sans une permission expresse du roi, ' et lettres - patentes expédiées et enregistrées dans les cours souveraines. On révoquait tous les établissemens de ce genre , faits sans cette autorisation juridique. On interdisait à tous les gens de main-morte d'acquérir^ recevoir ou posséder aucun fonds , maison ou rente, sans une autorisation légale.
Seite 128 - ... marquise qui faisait rentrer ces rivales dans leur obscurité. L'insensibilité morale s'accroissait chez le monarque lascif, à mesure qu'il assouvissait et réveillait encore la fougue de ses sens. Il n'entendait point les cris des familles qu'il livrait aux discordes et au déshonneur. Roi chrétien, il ne rougissait pas d'un harem d'où la pudeur était absente aussi bien que la jalousie. Amant dégradé, il livrait à la prostitution publique celles de ses sujettes qu'il avait prématurément...
Seite 265 - Lorqu'à la fin d'une journée laborieuse , Frédéric se retirait dans sa tente , il cédait au désespoir que son âme avait eu la puissance de contenir en présence de ses guerriers. « Ma chère » sœur , écrivait-il à la margrave de Bareith , » il n'ya de port et d'asile pour moi que dans » les bras de la mort. » Presque sûr de périr , et résolu du moins de ne point survivre à la honte qui s'attache à un prince dépouillé , il s'occupait de la mémoire qu'il laisserait parmi 777.
Seite 126 - Louis , rassasié des conquêtes que lui offrait la cour , fut conduit, par une imagination dépravée , à former pour ses plaisirs un établissement tellement infâme, qu'après avoir peint les excès de la régence, on ne sait encore comment exprimer ce genre de désordre. Quelques maisons élégantes, bâties dans un enclos nommé le Parc-aux-Cerfs , recevaient des femmes qui attendaient les embrassemens de leur maître.
Seite 231 - MM. Chagrange. Seconde. Baisse de Lisse (*). De la Guyomie. Clément. Lambert. Le président de Rieux Bonnainvilliers. Président du Massy, et presque tous. • II faut qu'il remette son parlement, et qu'il le soutienne, avec promesse de ne rien faire aux ci-dessus et compagnie.
Seite 85 - Etats - généraux , en favorisant la fiction à l'aide de laquelle les parlemens paraissaient succéder aux assemblées nationales. Dès-lors, on put remarquer dans différens actes de ces corps judiciaires, et surtout dans leurs remontrances , une théorie de droit public plus élevée que celle dont jusque-là ils s'élaient fortifiés.

Bibliografische Informationen