Un ouragan de prudence: les églises protestantes vaudoises et les réfugiés victimes du nazisme, 1933-1949

Cover
Labor et Fides, 2003 - 210 Seiten
0 Rezensionen
A la suite de l'affaire des fonds en déshérence, qui révéla un aspect peu glorieux de l'attitude de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Eglise réformée vaudoise a souhaité faire la lumière sur son comportement d'alors, afin d'en tirer les enseignements nécessaires pour aujourd'hui. Ce texte, préfacé par André Lasserre, est le résultat de deux ans de recherche. Il montre que, sans l'engagement courageux de certains pasteurs, les autorités des deux Eglises protestantes qui existaient à l'époque dans le canton de Vaud ne se seraient certainement pas intéressées aux réfugiés arrivant dans le canton. En effet, la commission synodale de l'Eglise nationale, majoritaire, s'est plutôt illustrée par une prudence excessive, une retenue politique, un silence pesant et une quasi-indifférence face aux événements qui se déroulaient aux frontières du pays et à leurs conséquences dramatiques. Or, en 1942 déjà, un pasteur de Leysin écrivait " L'Eglise ne peut se taire sans perdre de son autorité. "
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Préface
9
Introduction
15
Avènement du régime nationalsocialiste
25
Les Eglises réformées dans le canton de Vaud face aux évé
33
Premières mesures en faveur des réfugiés protestants
40
Lantisémitisme
51
Urheberrecht

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Bibliografische Informationen