Histoire de France, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 475 - ... françaises n'aient repassé le Rhin, laissant par là nos alliés à sa discrétion. « La Russie est entraînée par la Fatalité. Ses destins doivent s'accomplir. Nous croit-elle donc dégénérés, ne serions-nous plus les soldats d'Austerlitz ? Elle nous place entre le déshonneur et la guerre. Le choix ne saurait être douteux. Marchons donc en avant ! Passons le Niémen : portons la guerre sur son territoire.
Seite 494 - Altesse Royale, en butte aux factions qui « divisent mon pays et à l'inimitié des plus grandes « puissances de l'Europe, j'ai terminé ma carrière « politique, et je viens, comme Thémistocle, « m'asseoir au foyer du peuple britannique. Je « me mets sous la protection de ses lois, que je « réclame de Votre Altesse Royale comme du plus « puissant, du plus constant et du plus généreux
Seite 457 - Vous avez à la journée d'Austerlitz justifié tout ce que j'attendais de votre intrépidité. Vous avez décoré vos aigles d'une immortelle gloire. Une armée de cent mille hommes , commandée par les empereurs de Russie et d'Autriche , a été en moins de quatre heures ou coupée ou dispersée; ce qui a échappé à votre fer s'est noyé dans les lacs.
Seite 361 - nom de la France entière, Paris serait anéanti; oui, la France » entière tirerait vengeance de cet attentat, et bientôt on chercherait » sur quelle rive de la Seine Paris a existé. » Cette réponse devint le signal d'un grand tumulte. « Je vous le déclare aussi, s'écria Danton, » tant d'impudence commencee nous peser ; nous vous résisterons.
Seite 283 - L'inamovibilité des magistrats ; « Le droit des cours de vérifier dans chaque province les volontés du Roi et de n'en ordonner l'enregistrement qu'autant qu'elles sont conformes aux lois constitutives de la province ainsi qu'aux lois fondamentales de l'État...
Seite 527 - France , députés des départements , je ne doute pas de votre concours pour opérer le bien que je veux faire ; vous repousserez avec mépris les perfides insinuations que la malveillance cherche à propager ; si de coupables manœuvres suscitaient à mon gouvernement des obstacles que je ne veux pas prévoir , je trouverais la force de les surmonter dans ma résolution de maintenir la paix publique , dans la juste confiance des Français , et dans l'amour qu'ils ont toujours montré pour leurs...
Seite 495 - Je dois donc , pour la dignité de mon trône , pour l'intérêt de mes peuples , pour le repos de l'Europe , excepter du pardon , les instigateurs et les auteurs de cette trame horrible. Ils seront désignés à la vengeance des lois par les deux chambres que je me propose d'assembler incessamment.
Seite 448 - Une statue de la Paix, tenant d'une main le laurier de la Victoire, et de l'autre le décret du sénat, attestera à la postérité la reconnaissance de la nation. « 3. Le sénat portera au premier consul l'expression de la confiance, de l'amour et de l'admiration du peuple français.
Seite 374 - Nul ne pourra se faire remplacer dans le service pour lequel il sera requis; les fonctionnaires publics resteront à leur poste. « La levée sera générale; les citoyens non mariés, ou veufs sans enfants, de 18 à 25 ans, marcheront les premiers ; ils se rendront, sans délai, au chef-lieu de leur district, où ils s'exerceront tous les jours au maniement des armes, en attendant l'ordre du départ.
Seite 324 - ... roi qui sans doute avez cru, avec le tyran Lysandre, que la vérité ne valait pas mieux que le mensonge, et qu'il fallait amuser les hommes par des serments, ainsi qu'on amuse les enfants avec des osselets; qui n'avez feint d'aimer les...

Bibliografische Informationen