De l'architecture égyptienne: considérée dans son origine, ses principes et son goût, et comparée sous les mêmes rapports à l'architecture grecque. Dissertation qui a remporté, en 1785

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 249 - ... il arriva lorsqu'au printemps les feuilles et les tiges commencèrent à sortir, que le panier qui était sur le milieu de la racine fit élever le long de ses côtés les tiges de la plante, qui rencontrant les coins de la tuile furent contraintes de se recourber en leur extrémité, et faire le contournement des volutes.
Seite 234 - Columnae et templa et porticus susti" nent, tamen habent non plus utilitatis quam dignitatis. " Capitolii fastigium illud et caeterarum aedium non " venustas sed necessitas ipsa fabricata est. Nam cum " esset habita ratio quemadmodum ex utraque parte " tecti aqua delaberetur, utilitatem templi, fastigii dig...
Seite 73 - ... SUR LES PIERRES ET MARBRES. L'Egypte abonde en marbres de différentes sortes, i,° Le granit on marbre thébain est moucheté de diverses couleurs; tantôt le noir domine dans les uns, et le rouge dans les autres : toutes ces espèces de granit ont leurs carrières au fond de l'Egypte supérieure , près du Nil, entre les premières cataractes et la ville d'Assouan, jadis Seyne. 2.° Le marbre blanc et le marbre noir se trouvent au nord d'Assouan , sur le bord oriental du Nil. 3.° H ya des...
Seite 94 - ... ôté la pierre. Je rapporte la chose des deux façons, comme je l'ai ouï dire. On commença donc par revêtir et perfectionner le haut de la pyramide ; de là on descendit aux parties voisines, et enfin on passa aux inférieures et à celles qui touchent la terre.
Seite 265 - niement grossier de quelques outils .... Plus d'une » considération nie fait croire que jamais les Grecs » n'ont copié les ouvrages des Egyptiens, et qu'on peut » les regarder comme si les arts avoient pris véritable
Seite 246 - L'une qui est moins une imitation qu'une adoption , consiste à recevoir dans leur entier le système , les règles et le goût d'une Architecture. C'est ce que les Romains ont fait à l'égard de celle des Grecs, ou si l'on veut celle des Etruques qui fut incontestablement la même. C'est encore ce qui a eu lieu chez les peuples modernes qui ont abandonné le gothique , et se sont approprié l'art des Grecs et des Romains.
Seite 126 - Le savant bibliothécaire a su tirer un excellent parti de l'examen de ce petit trésor, et nous ne pouvons mieux faire que de renvoyer le lecteur à la notice qui vient d'être indiquée.
Seite 226 - Virruve qui attribue l'origine de l'architecture à l'imitation des cabanes en bois qu'ont habitées les premiers peuples de la Grece. Leurs descendans, jaloux de s'emparer de toute espece de découverte, n'ont rien laissé échapper qui pût faire reconnaître leurs obligations envers les Egyptiens dans cet art.
Seite 232 - ... progreditur in altitudinem naturali contractura peraequata nascens ad cacumen. Ergo si natura nascentium ita postulat, recte est constitutum et altitudinibus et crassitudinibus superiora inferiorum fieri contractiora.
Seite 265 - Lorsqu'on dit que les Grecs ont été les disciples des Egyptiens , il faut entendre , je crois, que les Grecs ont appris des Egyptiens qu'il y avoit des arts , et qu'ils ont appris d'eux le maniement grossier de quelques outils...

Bibliografische Informationen