Galeries historiques du palais de Versailles, Band 7

Cover
Imprimerie de Fain et Thunot, 1842 - 1018 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 172 - ... reposa le dernier, mais jamais il ne reposa plus paisiblement. A la veille d'un si grand jour, et dès la première bataille, il est tranquille, tant il se trouve dans son naturel ; et on sait que le lendemain, à l'heure marquée, il fallut réveiller d'un profond sommeil cet autre Alexandre. Le...
Seite 198 - Croixdu-Tiroir, ne se voulut pas payer de cette monnaie; et un garçon rôtisseur, s'avançant avec deux cents hommes, et mettant la hallebarde dans le ventre du Premier Président, lui dit : « Tourne, traître; et si tu ne veux être massacré toi-même, ramène-nous Broussel ou le Mazarin et le Chancelier en otage.
Seite 414 - Quel est votre avis ? — Ma nouvelle , dit le duc de Richelieu, est que la bataille est gagnée si on le veut; et mon avis est qu'on fasse avancer dans l'instant quatre canons contre le front de la colonne; pendant que cette artillerie l'ébranlera, la maison du roi et les autres troupes l'entoureront ; il faut tomber sur elle comme des fourrageurs.
Seite 901 - En présence de Dieu je jure d'observer fidèlement la Charte constitutionnelle avec les modifications exprimées dans la déclaration, de ne gouverner que par les lois et selon les lois, de faire rendre bonne et exacte justice à chacun selon son droit et d'agir en toutes choses dans la seule vue de l'intérêt, du bonheur et de la gloire du peuple français.
Seite 173 - Fontaines , qu'on voyait porté dans sa chaise , et malgré ses infirmités , montrer qu'une âme guerrière est maîtresse du corps qu'elle anime ; mais enfin il faut céder. C'est en vain qu'à travers...
Seite 761 - Qu'est-ce? dit l'Empereur ; ce ne peut-être qu'un jeune homme qui n'a pas de barbe, qui peut vouloir préjuger ce que je dois faire; qu'il attende qu'il ait commandé dans trente batailles rangées avant de prétendre me donner des avis.
Seite 905 - Si je n'écoutais que le penchant de mon cœur et ma disposition bien sincère de déférer au vœu d'un peuple dont la paix et la prospérité sont également chères et importantes à la France, je m'y rendrais avec empressement. Mais, quels que soient mes regrets, quelle que soit l'amertume que j'éprouve à vous refuser mon fils, la rigidité des devoirs que j'ai à remplir...
Seite 140 - appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, » pour vous faire approuver mes volontés. » Je vous ai fait assembler pour recevoir vos » conseils, pour les croire, pour les suivre; » bref, pour me mettre en tutelle entre vos » mains, envie qui ne prend guère aux rois, » aux barbes grises et aux victorieux...
Seite 848 - Jusqu'au 6 novembre le temps a été parfait, et le mouvement de l'armée s'est exécuté avec le plus grand succès. Le froid a commencé le 7; dès ce moment chaque nuit nous avons perdu plusieurs centaines de chevaux, qui mouraient au bivouac. Arrivés à Smolensk , nous avions déjà perdu bien des chevaux de cavalerie et d'artillerie.
Seite 356 - Tout aussitôt après le roi fit, contre toute coutume, ouvrir les deux battants de la porte de son cabinet , et commanda à tout le monde qui était là presque en foule d'entrer ; puis , passant majestueusement les yeux sur la nombreuse compagnie : « Messieurs, leur dit-il en montrant le duc d'Anjou, voilà le roi d'Espagne. La naissance l'appelait à cette couronne, le feu roi aussi par son testament, toute la nation l'a souhaité et me l'a demandé instamment; c'était l'ordre du ciel : je l'ai...

Bibliografische Informationen