Essai sur l'histoire et sur l'état actuel de l'instruction publique en France

Cover
Maradan, 1816 - 157 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 160 - ALL BOOKS MAY BE RECALLED AFTER 7 DAYS 1 ,month loans may be renewed by callmg 642,3405 6,month loans may be recharged by...
Seite 42 - ... militaires, le soin de leur en développer l'esprit et les motifs, car l'obéissance du soldat à la discipline ne doit plus se distinguer de la soumission du citoyen à la loi; elle doit être également éclairée, et commandée par la raison et par l'amour de la patrie avant de l'être par la force ou la crainte de la peine.
Seite 36 - Il sera créé et organisé une instruction publique, commune à tous les citoyens, gratuite à l'égard des parties d'enseignement indispensables pour tous les hommes, et dont les établissements seront distribués graduellement, dans un rapport combiné avec la division du royaume.
Seite 122 - J'entendis nommer les personnes qui m'entouroient 5 c'étoient les hommes les plus distingués dans les sciences et dans les lettres, et un Anglois, membre fameux de l'opposition. On parloit , je m'en souviens , de la jurisprudence criminelle en Angleterre et de l'institution du jury. Je sentis, je vous l'avoue, un mouvement inexprimable d'orgueil en voyant combien dans ces questions...
Seite 55 - ... du monde. On y lisait par exemple qu'il n'y aurait que huit professeurs dans chaque Lycée, savoir : quatre professeurs de latin, et quatre professeurs de mathématiques ; que l'un des professeurs de mathématiques enseignerait la composition et la décomposition des métaux dans leurs rapports...
Seite 119 - C'est dans la conscience, c'est dans le sentiment profond du devoir, qu'il faut les placer. Répétons-le, aujourd'hui que nous jouissons de cette liberté qui consiste à dire franchement ce qui est vrai, et à faire avec simplicité ce qui est bien : l'éducation , pour être morale , doit être religieuse. Que cette pensée inspire et dirige tous les maîtres ! Que les élèves, avec les avantages d'une instruction variée...
Seite 27 - M. Guizot, avec la hauteur d'esprit et la pénétration qui annonçaient déjà le grand historien, faisait à ce sujet au temps de la Restauration des réflexions qui méritent d'être notées. « Les hommes de la Révolution, dit-il, avaient appris dans ces établissements tout ce qui s'y enseignait, et leur science s'est trouvée à la fois dangereuse et inutile. On a vu, aux jours de l'épreuve, que cette instruction, agréable et variée, il est vrai, mais sans profondeur et sans étendue, n'avait...
Seite 108 - GUIZOT constatant, au lendemain de la clin te du régime impérial, que « tous les honnêtes gens trouvaient, dans l'Université, accueil, faveurs protection ; et loin d'être obligés, en y entrant, de renoncer à eux-mêmes ils y vivaient en paix et à l'aise, dans une atmosphère douce et libre, bien différente de celle qui pesait alors sur la France »)• II se borne à surveiller les postes administratifs (cf.
Seite 55 - L'instruction sera donnée, i°. Dans des écoles primaires établies par les communes; 2°. Dans des écoles secondaires établies par des communes ou tenues par des maîtres particuliers; 3°.
Seite 5 - Les faits parlent ici un langage clair et impérieux ; l'ignorance rend le peuple turbulent et féroce ; elle en fait un instrument à la disposition des factieux, et par-tout se trouvent ou surviennent des factieux , disposés à se servir de cet instrument terrible. Moins la multitude est éclairée, plus l'erreur et la séduction ont d'empire sur elle ; et si le cours des...

Bibliografische Informationen