Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

DES

MODIFICATIONS A INTRODUIRE

DANS

L'ARCHITECTURE DES VILLES

PAR

CHARLES FOURIER.

(Extrait de la PHALANGE, REVUE DE LA SCIENCE SOCIALE.)

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]

Quelque soit l'ouvrage de Fourier que l'on lise, il est nécessaire d'avoir une idée nette sur sa manière d'envisager le mouvement des sociétés humaines. Loin de faire table rase du passé, comme l'ont prétendu certains polémistes qui n'ont jamais lu ses écrits, il en tient au contraire grand compte ; il suit pas à pas le mouvement progressif qui, de l'état sauvage, a amené une partie de l'humanité à l état civilisé, où se trouve aujourd'hui l'Europe, et après lequel elle doit arxiver, suivant lui, à un état plus perfectionné et plus heureux.

Fourier a divisé le passé historique en cinq grandes périodes; il a assigné à chacune d'elles des caractères spéciaux qui doivent aider à détermiper d'une manière aussi précise que possible à laquelle appartient tel moment, telle phase, de la vie d'un peuple.

Yoici ces cinq périodes : Première période. EDEN Ou Paradis terrestre. — C'est le premier moment

de la création de l'Humanité. Son histoire est perdue ou restée enveloppée dans les symboles obscurs des traditions et des livres sam crés. Dans cette période, l'humanité devait jouir d'un bonheur assez étendu, s'il faut en croire les souvenirs confus et les regrets qu'elle a laissés. Après la chute, dont les causes sont encore indéterminées ,

l'humanité se trouve dans un état inférieur appelé Sauvagerie. Deuxième période. SAUVAGERIE. Troisième période. PATRIARCHAT. Le Patriarchat est un progrès sur l'é

tat sauvage; il comporte les cultures, le soin des troupeaux, une

certaine industrie. Quatrième période. BARBARIE. - La tribu ou le clan est remplacé par

la nation ; les villes, les empires se forment, l'industrie augmente; des

relations plus étendues s'établissent tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Cinquième periode. CIVILISATJON. Les mours s'adoucisseut, les arts se

perfectionnent, l'industrie prend d'immenses développements. Après avoir assigné les caractères spéciaux qui distinguent chacune des cinq périodes, et avoir démontré qu'elles ont sans cesse tendu à s'engendrer l'une l'autre, Fourier se demande si l'humanité doit rester dans la cinquième appelée Civilisation. Il ne le croit pas, et il cherche à déterminer quelles seraient les périodes supérieures, ou, autrement dit, quels seraient les moyens de s'élever à un état plus parfait.

Il indique tout d'abord trois autres périodes. Sixième période. GARANTISME. — - Sous ce nom de Garantisme, il trace tout

un ensemble d'institutions d'où ressortirait une solidarité plus complète entre les membres de la société, telles que banques, comptoirs communaux , asiles ruraux , associations de ménages dans les villes, etc.

5

AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS. Septième période. ASSOCIATION SIMPLE ou Sérisophie. Huitième periode. ASSOCIATION COMPOSÉE ou Harmonie. — Dans ces

deux périodes le principe de l'association se généralise et s'étend de plus en plus ; elles comprennent à des degrés divers ce que Fou

rier appelle le Phnlanslére, ou commune intégralement associée. D'après Fourier, la huitième période doit être suivie d'un autre série d'évolutions dont il n'a lui-inème tracé que des esquisses tres-rapides et que nous pouvons complètement négliger.

Les associations de ménages, ou comme on dit aujourd'hui les cités ouvrières, appartiennent à la 6e période ou Garantisme; elles sont en dehors du cadre de la période Civi'isation, et si on les généralisait, elles mèneraient promplement à celle sixième periode, d'autant plus que tous les esprits sont aciuellement tournés à des fondations de ce période, comme les banques d'état, les entrepôts généraux, les assurances. etc.

Ces explications nous sembient suffisantes pour faire comprendre ces deux mois Civilisation et Garantisme qui reviennent fort souvent dans le petit écrit de Fourier que nous publions aujourd'hui, et qui a été composé par lui vers 1820, pour le faire entrer dans le grand traité de la Théorie de l'unité universelle.

Elles pourront faire comprendre aussi que lorsque Fourier indique telle ou telle mesure à prende, il ne le fait point suivant son caprice: il ne dicte pas et n'a pas la prétestion de dicier des lois. Il calcule, il prévoit, 'et il indique le r' sultat de ses c:lculs et de ses prévisions. Aussi commel-on dans le public une grossière erreur lorsqu'on dil : « Les choses se passent au Phalanstère de telle manière parce que Fourier l'a dit, » Nullement. Fourier a cherché et a trouvé, vous le croyons, les lois de l'association; il ne les a paz forgées de lui même, pas plus que Newton n’a forge les lois de l'attraction maiérielle. Lors donc qu'il décrit le Phalaustère, ou qu'il detaille une institution de 6' ou 7€ periode, il ne fait que déduire les conséquences des principes qu'il croit avoir constatés. Ses principes sont-ils justes ? Les conséquences, toutes les conséquences déduites par lui, sont-elles justes? Là est la question ; l'expérience est chargée de la vér fication.

Il est nécessaire de dire encore quelques mois sur une antrr expression de Fourier. Dans le petit traité qui suit, il parle des 12 droits de l'homme, et des 12 garanties à leur donner. Ici par les 12 droila de l'omme, el les 12 garanties, il entend les droits et la garantie de developpement des 12 passions qui, selon lui, forment les caractères radicaux de l'homme. Ce sont les 5 passions sensilives : Ouïe, vue, odorat, goût el tact;

Les quatre passions affectives : Amitié, Amb'tion, Amour, Familisme ;

Et ce qu'il appelle les 3 passions distributives ou mécanisantes, Papillone, ou besoin de variété, Cabali-te ou besoin d'intrigue, el Composite ou besoin d'enthousiasme.

La 13e passion foyère est l'Uniléisme qui comprend les 12 premières, comme le rayon blanc comprend les raious colorés.

De ces 12 passions et de leur combinaison sortent toutes les autres passions.

Nous ne pouvons, on le comprend, entrer ici dans d'autres explications sur ce sujet qui aurait besoin de longs développements. Il nous suffit d'avoir indiqué le motif de la nomenclature de ces 12 droits de l'homme, qui correspondeni aux 12 passions radicales constituani lout ètre humain, et pour lesquels dans l'écrit suivant, Fourier indique quelques garanties à établir en sixième période.

« ZurückWeiter »