Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

DU

DROIT DES GENS

ET

DES RELATIONS INTERNATIONALES,

PAR

F. Laurent,

PROFESSEUR A L'UNIVERSITÉ DE GAND.

TOME II. - LA GRÈCE.

.

GAND,
L. HEBBELYNCK, IMPRIMEUR, J.-B. MERRY, LIBRAIRE,
Rue des Peignes,
6.

Marché au Bcurre , 10.

[ocr errors]

BIBLIOTHECA

REGIA MONACENSIS.

LA GRÈCE.

INTRODUCTION.

S 1. Le génie de la race hellénique.

Les Grecs sont une race privilégiée parmi toutes celles qui ont couvert le globe. Déjà dans l'antiquité ils ont été glorifiés par leurs vainqueurs : le plus beau génie de Rome proclama qu'ils avaient civilisé tous les peuples en leur enseignant la douceur et l'humanité (1). Au sortir du moyen-âge, les débris de la littérature grecque apportés en Europe par les descendants dégénérés des Hellènes, ont eu la puissance de donner un nouvel élan à la civilisation de l’Occident : c'était comme la découverte d'un nouveau monde intellectuel. Ce peuple étonnant remua toutes les idées, tous les sentiments. Ses philosophes ont uni les abstractions de la raison spéculative aux travaux pratiques de l'homme d'état; l'un d'eux donna dans le monde païen le sublime spectacle d'un homme mourant pour une idée, martyr de l'humanité. Ses poëtes, ses orateurs, ses historiens se sont élevés à une hauteur qui est presque demeurée inaccessible. Cependant la race qui avait enfanté tant de génies gémissait sous le joug des Barbares; tout-à-coup elle secoue ses chaînes, et un cri d'enthousiasme s'échappe de l'Europe; les noms de Léonidas, de Miltiade, de Thémistocle transportent les nations et entraînent la froide diplomatie des rois. Quel est donc

[ocr errors]

() Cicer. ad Quint., I, 1, 8, p. Flacco. 26, Verrin. V, 141.

II.

« ZurückWeiter »