L'art d'accomoder les classiques

Couverture
Editions du siècle, 1924 - 254 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 212 - ... de nouvelles épreuves ; il lèche cette main, instrument de douleur, qui vient de le frapper ; il ne lui oppose que la plainte, et la désarme enfin par la patience et la soumission...
Page 76 - Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; 1 5. et on n'allume point une lampe pour la mettre sous le boisseau ; mais on la met sur un chandelier , afin qu'elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
Page 75 - Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre ! » Jésus perça au cœur l'hypocrisie, et du même coup signa son arrêt de mort.
Page 181 - L'éducation des garçons passe pour une des principales affaires, par rapport au bien public; et quoiqu'on n'y fasse guère moins de fautes que dans celle des filles , du moins on est persuadé qu'il faut beaucoup de lumières pour y réussir. Les plus habiles gens se sont appliqués à donner des règles dans cette matière ; combien voit-on de maîtres et de collèges!
Page 218 - ... ce qu'on les rappelle. Ils prennent aisément des habitudes de société, mais jamais des mœurs : ils n'ont que l'apparence de l'attachement; on le voit à leurs mouvements obliques, à leurs yeux équivoques; ils...
Page 218 - ... module différent. Toutes les actions du singe tiennent de son éducation qui est purement animale ; elles nous paroissent ridicules, inconséquentes, extravagantes, parce que nous nous trompons d'échelle en les rapportant à nous , et que l'unité qui doit leur servir de mesure est très- différente de la nôtre.
Page 215 - ... dont il est affecté ; il a la voix de la chasse, l'accent du désir, le son du murmure, le ton plaintif de la tristesse, le cri de la douleur, qu'il ne fait jamais entendre qu'au moment où il reçoit un coup de feu qui lui casse quelque membre ; car il ne crie point pour toute autre blessure, et il se laisse tuer à coups de bâton, comme le loup, sans se plaindre, mais toujours en se défendant avec courage.
Page 76 - Ne les craignez donc point, car il n'ya rien de caché qui ne doive être découvert, ni rien de secret qui ne doive être connu.
Page 215 - ... encore qu'il ne l'a joint, afin de le rendre seul l'objet et la victime de l'ennemi trompé. Mais le chien , par cette supériorité que donnent l'exercice et l'éducation , par cette finesse de sentiment qui n'appartient qu'à lui, ne perd pas l'objet de sa poursuite; il démêle les points communs , délie les nœuds du fil tortueux qui seul peut y conduire; il voit de l'odorat tous les détours du labyrinthe, toutes les fausses routes...
Page 220 - ... ni domestiques comme les chiens et les chevaux , ni prisonniers comme les poules; ce sont plutôt des captifs volontaires , des hôtes fugitifs, qui ne se tiennent dans le logement qu'on leur offre qu'autant qu'ils s'y plaisent, autant qu'ils y trouvent la nourriture abondante , le gîte agréable et toutes les commodités , toutes les aisances nécessaires à la vie : pour peu que quelque chose leur manque ou leur déplaise , ils quittent et se dispersent pour aller ailleurs ; il y en a.

Informations bibliographiques