Gouverner la décroissance: Politiques de l'Anthropocène III

Couverture
Presses de Sciences Po - 232 pages
La décroissance peut-elle devenir un modèle politique alternatif et réaliste ? Face au risque d’effondrement qui pèse sur nos sociétés industrielles, cet ouvrage défend de nouvelles voies fondées sur la tempérance et le ralentissement : instauration d’un revenu de transition écologique, adossement de la création monétaire aux limites de la planète, rationnement équitable des énergies fossiles, développement de la permaculture, partage du travail, etc. Il présente certaines expérimentations, telle la biorégion de Cascadia, en Californie du Nord. Bien gouverner la décroissance plutôt que la subir : une nouvelle histoire politique peut s’écrire, où les perspectives ouvertes ne sont pas celles de la crise mais de l’inventivité. du travail, migrations, tertiarisation, individualisation et fl exibilité : le monde du travail a changé. Les bastions combatifs du salariat et les milieux professionnels protégés sont plus isolés et fragilisés qu’hier. Pourtant, le confl it au travail est loin d’être absent, comme l’ont rappelé les mobilisations contre la loi Travail en 2016. Il épouse différents contextes et prend de nouvelles formes qui s’apparentent parfois plus à de la résistance qu’à un confl it classique. C’est cette diversifi cation des oppressions vécues – de classe, de genre, de sexe et de race – comme leurs traductions politiques qu’Ivan Sainsaulieu invite à comprendre. Il montre ainsi combien la contestation au travail conserve tout son potentiel subversif.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2017)

Fondatrice de linstitut Momentum, Agnès Sinaï est journaliste environnementale. Elle enseigne en master de sciences et politiques de lenvironnement à Sciences Po.

Mathilde Szuba est maître de conférences en science politique à Sciences Po Lille (Ceraps, Lille 2) et membre de l’institut Momentum.

Informations bibliographiques