Dictionnaire géographique, historique et politique de la Suisse (édité par J.P. Jeanrenaud).

Cover
Chez J.P. Jeanrenaud et Cie. M.DCC.LXXV, 1775 - 447 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 304 - L'exercice du pouvoir exécutif, de la jurifdiction civile & crîmk nelle , de l'œconomie publique & de la police , eft confié au landrath ou confeil du pays. Ce corps eft compofé de quarante-huit confeillers de la religion réformée & de quinze confeillers catholiques , choifis les uns & les autres dans les différentes divifions du pays, dans une proportion déterminée par la loi. Les chefs de ce confeil font le landamman, le ftatthalter ou lieutenant, & le tréforier. Ces charges alternent...
Seite 86 - Avoyer, Petit & Grand Confeil, ou d'Avoyer, Confeil & Bourgeois de la ville & République de Berne, exerce fur tous les fujets de cet Etat , le pouvoir fouverain , fait des loix & les révoque, juge de toutes les affaires intérieures évoquées devant lui, donne aux autres Tribunaux leurs pouvoirs compétens, forme des alliances, les renouvelle , traite de la paix & de la guerre , & juge de la vie & de la Tome VIIL О mort. Nous avons vu, que ce Confeil étoit vers la fin du XIII«.
Seite 39 - ... préparent celles qui doivent être foumifes à la délibération des confeils. Les conftitutions n'admettent pas le père avec le fils, ou le beau-père avec le gendre, ou deux frères, ni dans le petit confeil, ni dans le nombre des membres du grand confeil fur la même tribu. Chaque année le petit confeil eft confirmé par le grand confeil ; & celui-ci en détail fur les tribus , chacun par les autres membres des confeils qui font de la même tribu. Après le renouvellement annuel de la régence...
Seite 430 - Morgarten de 13 15, qui mit le fceau à la nouvelle confédération, ne pouvoit manquer d'augmenter la défiance des gouverneurs Autrichiens fur le compte de leurs nouveaux fujets de Lucerne : il eft à préfumer que l'exemple & les premiers fuccès des confédérés invitoient les peuples voifins à tourner leurs regards fur les avantages d'une indépendance toujours flatteufe. Las des...
Seite 434 - Bavière leur fournhTem les fds, ainfi qu'à la majeure partie de la Suifle. Les manufactures du pays fe réduifent à quelques filatures de foie ou de coton. •:. . • Le gouvernement de Lucerne a tant de reflemblance avec ceux des autres cantons ariftocratiques , que nous pouvons nous borner à une notice générale, fans nous appefantir fur des détails. Le pouvoir fouverain réfide dans un confeti de cent perfonnes, choiiies dans le corps de la bourgeoifie.
Seite 97 - Avec cette reflource de leur propre induftrie, qui conduit à la propriété la plus indépendante , ces derniers font peut-être plus près du vrai bonheur de la vie privée. Nous ne déciderons point fi l'efprit de négoce eft incompatible avec celui d'une ariftocratie prefque militaire d'origine; mais il eft heureux fans doute pour les progrès du commerce même , que ceux qui font appelles à faire des loix ne «'en occupent pas pour leur propre compte.
Seite 220 - ... envers lui , il gardera votre argenterie pour fes émolumens. Avec ces mots il leur tourne le dos & les laifle dans l'étonnement. Si la tranquillité avoit pu être rétablie dans Fribourg, cette république affranchie auroit trouvé chez des voifins , libres comme elle , des fecours...
Seite 9 - Zuricois fe réfervent , non-feulement leurs privilèges & leurs engagemens antérieurs d'alliance & de combourgeoifie , mais réciproquement avec les confédérés , le droit de former de nouvelles alliances , pourvu qu'elles ne dérogent en rien à la préfente union. Ils fe font en même tems garantir par leurs alliés la forme actuelle de leur gouvernement.
Seite 101 - Je bordent font placés des châteaux & maifons de campagne , agréables par leurs points de vue , par la richefle des domaines, & l'abondance des fources vives. Le refte de cette province offre un pays montueux. Toutes les hauteurs, & les revers de ces montagnes au nord , font couverts de forêts de fapins, mêlés avec quelques chênes & hêtres ; les terres en plaine , ou tournées au midi , produifent de beaux grains d'épautre & de feigle ; l'avoine réuffit mieux fur les hauteurs.
Seite 38 - Il eft à remarquer , que fix des quinze tribus de la grande ville, n'admettent à leurs corps, & par conféquent parmi leurs repréfentans dans les confeils, que des maîtres de leurs...

Bibliografische Informationen