Relations des quatre voyages entrepris par Christophe Colomb: pour la découverte du Nouveau-monde de 1492 à 1504; suivies de diverse lettres et pièces inédites extraites des Archives de la monarchie espagnole, et publiées pour la première fois par ordre et sous les auspices de S. M. catholique, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 236 - Colomb, ne cessèrent de verser des larmes. Ce sont des gens aimants et sans cupidité, et tellement bons à tout, que je certifie à Vos Altesses que je ne crois pas qu'il y ait dans le monde entier de meilleures personnes , ni un meilleur pays. Ils aiment leur prochain comme eux-mêmes; ils ont une manière de parler, la plus douce et la plus affable du monde, toujours avec un sourire aimable.
Seite 42 - ... d'autres choses de peu de valeur, qui leur firent grand plaisir et nous concilièrent tellement leur amitié que c'était merveille. Ils venaient ensuite à la nage aux embarcations des navires dans lesquelles nous étions, et nous apportaient des perroquets, du...
Seite 378 - ... versura ; sed sunt natura pavidi ac timidi. Ceterum ubi se cernunt tutos omni metu repulso, sunt admodum simplices ac bonae fidei, et in omnibus quae habent liberalissimi: roganti quod possidet inficiatur nemo, quin ipsi nos ad id poscendum invitant. Maximum erga omnes amorem prae se ferunt: dant qufeque magna pro parvis, minima licet re nihilove contenti.
Seite 408 - ... surtout de celui par lequel nous étions venus. A la distance de trois lieues, ces sources ressemblaient à un jet d'eau qui se précipitait de si haut qu'il semblait tomber du ciel et qui paraissait aussi gros qu'un bœuf. On le voyait de si loin qu'il y eut dans les...
Seite 374 - Joanna. septem vel octo palmarum genera , quae proceritate et pulchritudine , quemadmodum ceterae omnes arbores , herbae fructusque , nostras facile exsuperant. Sunt et mirabiles ' pinus , agri, et prata vastissima , variae aves , varia mella , variaque metalla , ferro excepto.
Seite 6 - De plus, grand prince et grande princesse, outre que je me propose d'écrire chaque nuit ce qui sera arrivé le jour, et le jour la navigation de la nuit, j'ai l'intention de faire une nouvelle carte marine, dans laquelle j'indiquerai la situation de toute la mer et de toutes les terres de la mer Océane dans leurs propres positions, sous leur vent et dans les directions y relatives, et de composer un livre dans lequel je représenterai tout bien semblable en peinture, par latitude de la ligne équinoxiale...
Seite 4 - Altesses pensèrent, en leur qualité de catholiques chrétiens et de princes amis et propagateurs de la sainte foi chrétienne, et ennemis de la secte de Mahomet et de toutes les idolâtries et hérésies, à envoyer moi, Christophe Colomb, auxdites contrées de l'Inde...
Seite 419 - Caraïbes, ce que nous n'ignorions pas, d'après ce que nous avaient dit les femmes que nous emmenions avec nous. Comme la chaloupe revenait avec la capture qu'elle avait faite dans la partie basse de l'île, on aperçut le long de la côte, un canot dans lequel se trouvaient quatre hommes, deux femmes et un enfant. Aussitôt qu'ils eurent découvert la flotte, ils furent saisis d'un tel (1) Ils partirent le dimanche 10 novembre.
Seite 408 - On le voyait de si loin qu'il y eut dans les vaisseaux plusieurs paris à son sujet : les uns disaient que c'étaient des roches blanchies et les autres que c'était de l'eau. Dès que nous arrivâmes plus près, on connut ce que c'était en réalité; et c'était la chose la plus belle du monde à voir de quelle immense hauteur ce jet d'eau se précipitait et son énorme grosseur, malgré la petitesse du lieu d'où il sortait.
Seite 376 - ¡i omnes (ut supra dixi) quocumque genere ferri: carent et armis, utpote sibi ignotis, nec ad eas sunt apti, non propter corporis deformitatem (quum sint bene formati), sed quia sunt timidi ac pleni formidine; gestant tamen pro armis arundines sole perustas , in quarum radicibus hastile quoddam ligneum siccum et in mucronem attenuatum figunt...

Bibliografische Informationen