Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Le moyne eust cueur, leve ses oripeaux,
Il prend son chose, et puis s'approchant d'elle :
Vieille, dit il, allumez ma chandelle,
La vieille lors, luy voulant donner bon,
Tourne son cul, et respond par cautelle:
Approchez vous, et soufflez au charbon.

[blocks in formation]

UN Cordelier d'une assez bonne mise
Avoit gaigné à je ne sçay quel jeu,
Chausses, pourpoinct et la belle chemise :
En cest estat son hostesse l'a veu,
Qui luy a dict, vous rompez vostre vœu,
Non, non, respond ce gracieux records,
Je l'ay gaigné au travail de mon corps,
| Chausses, chemise et pourpoinct pourfilé.
Puis dit (tirant son grand tribard dehors)
Ce beau fuseau a tout faict et filé. "

* L. Dufresnoy est indigné que J. B. Rousseau ait imité cette épigramme, où il trouve beaucoup de grâces et de naturel. Voici la version de l'auteur des Odes sacrees :

Un cavalier, de Landau revenu,
Très-mal en point chopinait chez un carme ;
En chopinant vit sur son bras charnu
Toile de lin dont la beauté le charme.
Par là morbieu, s'écria le gendarme,
Onc tisserand ne sut avec tel art
Filer chcmise. Ami, dit le frappart
Troussant sa robe, il n'est que d'être habile ;
Vois-tu bien là messire Jean Choart ?
C'est la quenouille avec quoi je les file.

XXXII.

DE MESSIRE JEHAN CONFESSANT JANE LA SIMPLE.

MESSIRE Jehan confesseur de fillettes
Confessoit Jane assez belle et jolie ,
Qui, pour avoir de belles oreillettes,
Avec un moyne avoit faict la folie:
Entr'autres poinctz Messire Jehan n'oublie
A remonstrer cest horrible forfaict :
Las ! disoit il, m'amye, qu'as tu faict ?
Regarde bien le poinct ou je me fonde,
Cest homme alors qu'il fust moyne parfaict
Perdit la vie , et mourut quant au monde.
N'as tu point peur que la terre ne fonde
D'avoir couché avec un homme mort.
De cueur contrict Jane ses levres mord:
Mort? ce dit elle, enda je n'en croy rien,
Je l'ay veu vif depuis ne sçay combien,
Mesmes alors qu'il eust à moy affaire,
Il me branloit et baisoit aussi bien
En homme vif comme vous pourriez faire.

XXXIII.

D'UNE QUI ALLA VEOIR LES BEAULX PERES.

UNE catin, sans frapper à la porte
Des Cordeliers jusqu'en la cour entra,
Long temps apres on attend qu'elle sorte,
Mais au sortir on ne la rencontra :
Or au portier cecy on remonstra,
Lequel juroit jamais ne l'avoir veue :
Sans arguer le pro, ne le contra,
A vostre advis, qu'est elle devenue ? "

* Il n'est pas besoin de commentaires pour expliquer cette disparition. Cette femme avait endossé le froc. On répugne à ajouter foi à cette étrange licence; mais il existe des faits qu'il n'est pas permis de révoquer en doute : heureux si de pareils excès ne souillaient pas les pages de notre histoire ! Nous n'accusons point ces saints hypocrites de n'avoir pas gardé, comme le dit sciemment Marot, - - Chose qu'humaine race Ne peult de soy.... ni d'avoir été infidèles à leurs vœux ridicules et mêmes coupables. Nous nous indignons qu'ils aient osé faire insolemment parade d'une continence qu'ils étaient loin d'observer ; qu'ils aient transformé en lieu de débauche une retraite consacrée par la religion..... Ah ! s'ils n'avaient rien de plus à se reprocher ! Arrêtons-nous; on nous reprocherait peut-être de ne pas épargner ceux qui ont outragé la raison, la vertu et l'humanité. Une épigramme de Lyon Jamet nous donnera une idée de ces pieuses solitaires que les moines recevaient si charitablement dans leurs couvens. DE FRERE LUBIN.

Frere Lubin revenant de la queste

XXXIV.

DE FRERE THIBAULT.

FRERE Thibault sejourné gros et gras,
Tiroit de nuict une garse en chemise,
Par le treillis de sa chambre, ou les bras
Elle passa , puis la teste y a mise,
Puis tout le sein : mais elle fut bien prise,
Car son fessier y passer ne sceut onc :
Par la morbieu se dit le moyne adonc,
Il ne me chault de bras, tetin, ny teste:
Passez le cul , ou vous retirez donc ,
Je ne sçaurois sans luy vous faire feste.

Avoit tout beu et mangé par la

voye,
Quand fut venu , comme une povre beste,
Tout le convent paistre au champ le renvoye.
Freres, j'ay pris une tant belle proye,
Dit il ( monstrant un

garce couverte
D'un habit gris), lors tous rempliz de joye ,
Tresvouluntiers luy ont la

porte ouverte.

FIN DU TOME SECOND.

« ZurückWeiter »