Histoire de Henri viii et du schisme d'Angleterre, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 264 - Il ôta encore les hôpitaux , où le bas peuple trouvait sa subsistance comme les gentilshommes trouvaient la leur dans les monastères. Depuis ce changement, l'esprit de commerce et d'industrie s'établit en Angleterre.
Seite 428 - The turtle to her make hath told her tale. Summer is come, for every spray now springs : The hart hath hung his old head on the pale ; The buck in brake his winter coat he flings ; The fishes flete with new repaired scale.
Seite 61 - Il leur donna donc le pouvoir « de changer par leur sainte » bénédiction le pain et le vin au corps et au sang de Jésus-Christ, » et d'offrir le sacrifice , et dire la messe tant pour les vivants que
Seite 76 - Suffolk étoit gorgiaisement (somptueusement) accoutré avec force pierreries et perles, sur un coursier encaparaconné de velours cramoisi, lequel à cheval se promenoit par toute la salle à l'entour des tables ; aussi pareillement faisoit le milord William, et prenoit garde au service et à l'ordre , et étoient toujours nue tête, comme savez que est la coutume de ce pays.
Seite 64 - : » et, pour adoucir comme il peut une si criminelle dissimulation, il ajoute un peu après : « Si cette conduite ne fut pas suivant les règles les plus austères de la sincérité, du moins on n'y voit aucune supercherie.» Qu'appelle-t-on donc supercherie? et y en at-il de plus grande que de jurer ce qu'on ne croit pas, et se préparer des moyens d'éluder son serment par une protestation conçue en termes si vagues? Mais M. Burnet ne nous dit pas que Cranmer, qui fut sacré avec toutes les...
Seite 127 - More fut bientôt à son pupitre, et sur un mauvais feuillet de papier il se mit à crayonner quelques passages des psaumes : « J'ai dormi, et je me suis réveillé parce que le Seigneur m'a pris sous sa garde. — Mon Dieu, vous m'avez armé d'un bouclier de force. — Voyez combien le Seigneur est doux ! — Et j'ai dit : Qui me donnera des ailes comme à la colombe pour voler vers vous, Seigneur.
Seite 374 - Car de même que, selon lui, nous vivions par la vie substantielle de Dieu et que nous aimions par l'amour essentiel qu'il a pour luimême, ainsi nous étions justes par sa justice essentielle qui...
Seite 205 - J'en suis d'autant plus embarrassée que vous m'envoyez dire d'avouer la vérité pour obtenir ma grâce à ce prix, par une personne que vous savez être mon ancienne ennemie déclarée. En la voyant chargée de ce message, je n'ai que trop bien pressenti vos dispositions à mon égard. S'il est certain, comme vous le dites, que des aveux sincères puissent me sauver, j'obéirai à vos ordres avec joie et avec soumission. « Mais que Votre Majesté n'imagine pas que sa malheureuse épouse se laissera...
Seite 207 - Puisse-t-elle ne pas s'étendre sur les innocens et malheureux serviteurs que l'on m'a dit être en prison, comme mes complices! C'est l'unique et la dernière prière que j'ose vous adresser. Si jamais je trouvai grâce devant vos yeux , si jamais le nom d'Anne Boleyn fut agréable à vos oreilles, accordezmoi la faveur que je vous demande, et je ne vous importunerai plus des...
Seite 219 - ... j'ai le cou assez petit. Au même temps, dit le témoin de sa mort , elle ya porté la main, et s'est mise à rire de tout son cœur , soit par l'ostentation d'une intrépidité outrée, soit que la tête lui eût tourné aux approches de la mort : et il semble, quoi qu'il en soit, que Dieu vouloit, quelque affreuse que fût la fin de cette princesse, qu'elle tînt autant du ridicule que du tragique.

Bibliografische Informationen