Histoire philosophique de la révolution de France, depuis la première Assemblée des notables jusqu'a la paix de Presbourg, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 170 - Considérant que la clôture des temples, la destruction du culte et la persécution contre ses ministres ont été la principale cause du soulèvement des campagnes et de la guerre des Chouans, et que toute inquiétude à ce sujet doit cesser au moment où la Convention nationale, rendue à sa liberté, a rétabli les principes trop longtemps violés...
Seite 300 - Guerville, que nous envoyâmes auprès d'eux, à l'effet de leur représenter combien il était nécessaire pour l'observation du traité que l'armée catholique et royale de...
Seite 396 - Les pères, fils, frères, oncles, neveux et époux des émigrés, les alliés au même degré, les ministres du culte insermentés...
Seite 174 - ... délai notre artillerie. Puisse cette démarche de notre part éteindre le flambeau des discordes civiles, et montrer aux nations étrangères que la France n'offre plus qu'un peuple de frères , comme nous désirons qu'elles ne forment plus avec elfe qu'une société d'amis!
Seite 15 - Barrère, qui appartint à toutes les factions tour à tour et qui a fait fixer le prix des journées des ouvriers pour les faire périr de faim. Voilà les scélérats que le conseil te dénonce. Peuple, lève-toi!
Seite 385 - Le corps législatif est composé d'un conseil des anciens et d'un conseil des cinq cents. 45. En aucun cas, le corps législatif ne peut déléguer à un ou plusieurs de ses membres, ni à qui que ce soit, aucune des fonctions qui lui sont attribuées par la présente constitution. 46. Il ne peut exercer par lui-même, ni par des délégués, le pouvoir exécutif, ni le pouvoir judiciaire.
Seite 85 - ... et les issues de la salle ; qu'ils furent ouvertement récompensés de leur zèle par des distributions de vivres et d'argent; « Qu'au moment où la Convention nationale se présenta en corps aux avenues du palais pour enjoindre à la force armée de se retirer, le commandant, investi par les conjurés de la plus insolente dictature, osa demander que les députés proscrits fussent livrés à la vengeance du peuple, et que, sur le refus de la Convention, il eut l'atroce impudence de crier aux...
Seite 85 - Que , réduits , par les circonstances malheureuses qui les entourent , à l'impossibilité d'opposer par leurs efforts individuels le moindre obstacle aux succès des conspirateurs , ils ne peuvent que dénoncer à...
Seite 178 - ... des ennemis du peuple et de la République, à provoquer la dissolution de la représentation nationale et le renversement du régime républicain, et à exciter l'armement des citoyens les uns contre les autres ; notamment en faisant périr, sous la forme déguisée d'un jugement, une foule innombrable de Français de tout âge et de tout sexe ; en imaginant à cet effet des projets de conspiration dans les diverses maisons d'arrêt de Paris : en dressant...
Seite 294 - Vendée bénissent ta providence infinie , de leur avoir donné assez de prudence pour éviter les pièges des assassins, assez de force pour repousser leurs soldats. Dieu , protecteur des empires, soutien de la justice et de la vertu , les...

Bibliografische Informationen