Mémoires et documents publiʹes par la Societʹe d'histoire de la Suisse romande, Band 8

Cover
Société d'Histoire de la Suisse Romande., 1849
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 384 - La bourgeoisie des villes et le peuple des campagnes romandes s'habitua insensiblement a la domination des baillis bernois ou fribourgeois, qui administraient plusieurs districts du pays de Vaud, concurremment avec le gouverneur et les châtelains nommés par le duc de Savoie*. Les alliances entre la noblesse du pays et les familles patriciennes des deux villes se multiplièrent, et plusieurs gentilshommes vaudois qui avaient des fiefs dans le ressort des bailliages communs de Grandson et d'Echallens,...
Seite 351 - Savoie s'était mis a la poursuite des ravisseurs, et pendant ce temps, sous le prétexte de venger l'injure faite à sa souveraine, le peuple était tombé à l'improviste sur les gendarmes italiens de l'armée du duc de Bourgogne, logés dans les hôtels de la ville et dans ses environs 5. Tous ceux 1 J. de Mùller (1. cp 95) fait un tableau absolument faux de la disposition d'esprit du duc Charles après la bataille de Morat.
Seite 190 - ... dans les mandements de Nyon et de Coppet; quelques gens d'armes étaient renfermés dan* le château. « Quand cette » faible garnison fut avertie que l'ennemi s'avançait à » grande force , elle eut grand peur , et non sans cause. » Sur quoi regardèrent ensemble que mieux vallait s'en» fuir là où ils pourraient emporter leurs biens , que de » perdre leur vie. Ce que firent, (en se débandant), l'un > de ça l'autre de là » ; en jettant leurs cottes d'armes et bassinets 5. Abandonnés...
Seite 212 - Bourgogne s'avançait a la tête d'une formidable armée, pour rétablir le duc de Savoie, le comte de Romont , la maison de Châlons et d'autres seigneurs savoisiens et bourguignons, dans la légitime possession des terres qui leur avaient été enlevées par les Suisses, lesquels d'ailleurs avaient provoqué sa colère en ravageant ses provinces de Bourgogne*.
Seite 442 - C.euève, seigneur de Précy. (vide supra.) 441 tence de plusieurs juridictions indépendantes les unes des autres dût, en apparence, faire naître des conflits plus ou moins sérieux entre les officiers du duc , du prince et des seigneurs bannerets. Jacques de Savoie prenait dans tous les actes publics le titre de COMTE DE ROMONT , auquel il ajoutait celui de SEIGNEUR ou de BARON DE VAIJ».
Seite 334 - L'arrivée au camp de Morat d'un messager du roi de France vint encore compliquer cette importante question. Avant d'être informé de la victoire remportée par les Suisses , Louis avait expédié en toute hâte, de Lyon * vers eux, un homme de confiance pour prévenir une nouvelle bataille que ses émissaires lui avaient annoncée comme prochaine et pour les inviter à s'abstenir de toute nouvelle entreprise contre le duc de Bourgogne et la maison de Savoie, jusqu'à la conclusion d'une paix à...
Seite 362 - Echallens , Montagny-le-Corboz et Grandson , appartenants à la maison de Châlons, vassale du duc de Bourgogne, resteront également aux villes de Berne et de Fribourg par indivis avec les sept cantons *. 3° Les autres districts de la terre romande , appelée Pays de Vaud, seront restitués au duc Philibert de Savoie aussitôt qu'il aura effectué le payement de cinquante mille florins du Rhin (gouides) , stipulés par les arbitres en faveur des Confédérés, pour les frais de la guerre 5.
Seite 457 - ... orphelin ; adieu , Marguerite, ma fille : vous perdez votre mère avant le temps, mais je dois subir mon sort et suivre ceux qui nous ont précédés dans le tombeau. Adieu, sire Adolphe de Ravestein , cœur noble et fidèle , qui avez été mon appui dans le besoin; adieu porte-étendard, comte de Romont, qui défendîtes si vaillamment mon pays et mon honneur; adieu...
Seite 339 - Mûller l'a avancé, (1. c., p. 94). 338 son comté , d'un certain nombre de volontaires allemands, ainsi quedesValaisansetdesOrmonins, il avait pris le chemin de Bulle*. Arrivé dans ce gros bourg situé à la frontière de son petit Etat ", il remontra à ses gens « qu'il avait essuyé de grands dommages dans ses biens , de la part du comte de Romont qui s'était emparé de ses terres du pays de Vaud et ajouta que ses châteaux d'Oron et de Palézieux étaient encore au pouvoir de ses ennemis...
Seite 317 - ... qu'il endossa sur le champ de bataille. Ses gens de guerre , dispersés dans les différents quartiers du camp, accoururent de tous côtés par petits détachements, et se pressèrent confusément sur un terrain resserré et coupé, qui ne leur permettait pas de se former en ordre de bataille4.

Bibliografische Informationen