Louis XVI: son administration et ses relations diplomatiques avec l'Europe

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 14 - Que le souverain et la Nation ne perdent jamais de vue , que la terre est l'unique source des richesses, et que c'est l'agriculture qui les multiplie.
Seite 16 - Que chacun soit libre de cultiver, dans son champ, telles productions que son intérêt, ses facultés, la nature du terrain, lui suggèrent, pour en tirer le plus grand produit possible...
Seite 85 - Je soussigné déclare qu'étant attaqué depuis quatre jours d'un vomissement de sang à l'âge de quatre-vingtquatre ans et n'ayant pu me traîner à l'église, M.
Seite 146 - Le grand aumônier lui a demandé quel nom il voulait lui donner; Monsieur a répondu : « Mais ce n'est pas par où l'on commence; la première chose est de savoir quels sont les père et mère ; c'est ce que prescrit le rituel. » Le prélat a répliqué que cette demande devait avoir lieu lorsqu'on ne connaissait pas d'où venait l'enfant ; qu'ici ce n'était pas le cas , et que personne n'ignorait que Madame était...
Seite 346 - ... enjoint aux substituts du procureur général du roi d'y tenir la main et d'en certifier la cour dans le mois, suivant l'arrêt de ce jour.
Seite 266 - St-Priest peut toujours tâter le terrain à Constantinople sur la navigation libre de la mer Noire. Je me trompe fort si les trois cours ne prendront pas querelle à la fin, et gare l'incendie L — • Versailles, 15 avril 1775.
Seite 231 - Elle s'est résolue à rendre au commerce des grains , dans l'intérieur de son Royaume , la liberté qu'Elle regarde comme l'unique moyen de prévenir , autant qu'il est possible, les inégalités excessives dans les prix, et d'empêcher que rien n'altère le prix juste et naturel que doivent avoir les subsistances, suivant la variation des saisons et l'étendue des besoins.
Seite 102 - ... prédécesseurs pouvaient être classés, par un esprit juste et raisonnable, avec ceux des siècles barbares ; ou comme si mon royaume ne devait à ces trois règnes le ton et la place qu'il tient et qu'il occupe en Europe. Ce n'est pas à l'Europe...
Seite 191 - ... de les réduire à des bornes convenables. De tels sacrifices ne nous coûteront rien dès qu'ils pourront tourner au soulagement de nos sujets ; leur bonheur fera notre gloire , et le bien que nous pourrons leur faire sera la plus douce récompense de nos soins et de nos travaux.
Seite 85 - Dieu dispose de moi, je meurs dans la sainte religion catholique où je suis né; espérant de la miséricorde divine qu'elle daignera pardonner toutes mes fautes; et que, si j'avais jamais scandalisé l'Église, j'en demande pardon à Dieu et à elle. Signé : Voltaire, le 2 mars 1778, dans la maison de M. le marquis de Villette, en présence de M.

Bibliografische Informationen