Suche Bilder Maps Play YouTube News Gmail Drive Mehr »
Anmelden
Books Bücher 1 - 10 von 153 in Comme il disait ces mots , Du bout de l'horizon accourt avec furie Le plus terrible...
" Comme il disait ces mots , Du bout de l'horizon accourt avec furie Le plus terrible des enfants Que le nord eût portés jusque-là dans ses flancs. L'arbre tient bon ; le roseau plie. Le vent redouble ses efforts , Et fait si bien qu'il déracine Celui... "
Oeuvres choisies de Marmontel ... - Seite 222
von Jean-François Marmontel - 1825
Vollansicht - Über dieses Buch

Fables de Fontaine avec les notes de Champfort, Band 1

Jean de La Fontaine - 1796
...flancs. L'arbre tient bon ; le roseau plie. Le vent redouble ses efforts, Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. FABLE PREMIÈRE. Contre ceux qui ont le goût difficile. u AND j'aurais en naissant reçu de Calliope...
Vollansicht - Über dieses Buch

Recueil des lettres de madame de Sévigné, Band 7

Marie de Rabutin-Chantal Sévigné (marq. de.) - 1801
...santé , de votre mal de tête. L'air de Grignan me fait peur: un venl qui déracine des arbres dont la tête au ciel était voisine , et dont les pieds touchaient à l'empire des morts (i) , me fait trembler. Je crains qu'il n'emporte ma fille , qu'il ne l'épuise , qu'il ne la dessèche...
Vollansicht - Über dieses Buch

Œuvres, Band 1,Teil 1

Jacques Delille - 1806
...une imitation visible de i ceux-ci : Le vent redouble ses efforts, Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. Mais c'est surtout dans la fable du Chêne et du Roseau que Lafontaine joint aux grâces inimitables...
Vollansicht - Über dieses Buch

Revue du Monde Catholique, Band 15

1806
...ses rochers pittoresques, tapissés de belles mousses, et ses grands arbres aux troncs musculeux : De qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. Pourtant, à travers les vigoureux feuillages, le soleil glisse par intervalles, et ses rayons, scintillant...
Vollansicht - Über dieses Buch

Lettres de Madame de Sévigné à sa fille et à ses amis: nouv. éd, Band 7

Marie de Rabutin-Chantal marquise de Sévigné - 1806
...santé, de votre mal de tête. L'air de Grignan me fait peur : un vent qui déracine des arbres dont la tête au ciel était voisine , et dont les pieds touchaient à lempire des morts (i) , nie fait trembler. Je crains qu'il n'emporte ma fille , qu'il ne l'épuise , qu'il ne la dessèche,...
Vollansicht - Über dieses Buch

Style Français des meilleurs Auteurs, Band 2

C. J. Cunninghame - 1808
...le Roseau plie. Le vent redouble ses efforts , Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la téle au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. (2 LA COURTISANNE AMOUREUSE. CONTE. JJ E jeune Amour , bien qu'il ait la façon D'un Dieu qui n'est...
Vollansicht - Über dieses Buch

Principes d'éloquence de Marmontel, extraits de ses Ėlements de littérature ...

Chapsal (Charles Pierre, M.), Jean François Marmontel - 1809 - 569 Seiten
...Fontaine lui-même, dans l'apologue, a pris quelquefois le plus haut ton ; il a osé dire du chêne ï Celui de qui la tête au ciel était voisine,' Et...morts. Il a osé dire , en parlant de l'astrologie i Quant aux volontés souveraines De celui qui fait tout , et rien qu'avec dessein , Qui les sait ,...
Vollansicht - Über dieses Buch

Quelques fables choisies, mises en vers patois limousin, par J ..., Band 1

Jean de La Fontaine - 1809
...L'arbre tient bon ; le roseau plie. Le vent redouble ses efforts , Et fait si bien qu'il déracine Celui de qui la tête au ciel était voisine , Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. (u) Jusqu'à ce jour. (ia) Peai-rétre. ( i3 ) Ce soir même. ( »4 ) Plier, ( i5 ) Quand il faut....
Vollansicht - Über dieses Buch

Coup-d'œil sur la botanique: discours prononcé le mercredi 9 mai 1810, jour ...

Marie Jacques Philippe Mouton-Fontenille de la Clotte - 1810 - 79 Seiten
...L'arbre tient bon , le roseau plie , Le vent redouble ses efforts , Et fait si bien qu'il déracine , Celui de qui la tête au ciel était voisine , Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts. LA FONTAINI. C'est dans la famille des Graminées que la nature a placé le principal aliment de l'homme....
Vollansicht - Über dieses Buch

Œuvres choisies

Antoine Pierre A. de Piis - 1810
...Nanci, qui a pour coopérateurs des littérateurs honnêtes et distingués, et le Journal de Paris De qui la tête au ciel était voisine, Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts, * Parmi quelques longueurs et les défauts « de style qui vous sont ordinaires on dis« tingue dans...
Vollansicht - Über dieses Buch




  1. Meine Mediathek
  2. Hilfe
  3. Erweiterte Buchsuche
  4. EPUB herunterladen
  5. PDF herunterladen