Lettres de rois, reines et autres personages des cours de France et d'Angleterre: depuis Louis VII jusqu'a Henri IV, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite xxxv - ... utiles établissemens du dernier règne, a voulu, pour lui donner sa dernière et invariable forme , attacher irrévocablement à sa chancellerie une bibliothèque destinée à devenir celle de tous ses ministres, et qui, leur présentant, et tous les textes des lois qu'ils ont toujours intérêt de consulter, et tous les monumens des faits qu'il leur est souvent nécessaire de connoître, fournira dès à présent au chancelier ou garde des sceaux de France les moyens et les secours les plus...
Seite cxxxii - XVI XV XIV XIII XII XI X IX VIII VII VI V IV III J St ^ * g i 1 Go co p £. •* p.
Seite xxxv - Si la diversité des travaux qu'exigeoient ces deux dépôts les ont tenus quelque temps séparés , si différentes circonstances en ont changé le local , et ont varié les soins qui ont pu être donnés à l'un et à l'autre , il n'en étoit pas moins conforme au vœu de leur auguste fondateur, qu'ils vinssent enfin se réunir sous la garde du chef de la justice, obligé par son titre et ses fontions d'appeler sans cesse au secours du gouvernement , et l'autorité des lois et le flambeau de l'histoire.
Seite xxxviii - ... et des fonds par elle destinés auxdits travaux; et seront les préposés à la direction et à la garde de ladite bibliothèque tenus de leur en communiquer toutes les collections, et de leur laisser prendre copie de toutes les pièces qui pourront aider la composition de leurs ouvrages. ART. 6. Veut en conséquence et entend Sa Majesté que ladite bibliothèque de sa Chancellerie soit en même temps et le centre de tous les travaux littéraires dont le Chancelier ou Garde des sceaux a la surveillance...
Seite xxxvi - France, et dont celui qui a pour objet la législation et l'administration royales, placé en i 76^ dans un local particulier de sa bibliothèque royale, a été depuis réuni à celui qui a pour objet l'histoire et le droit public, soient désormais et à perpétuité irrévocablement unis , et que l'un et l'autre cabinet ne forment plus, avec les autres objets dont il sera fait mention dans les articles...
Seite xxxv - Ministres, et dans un seul dépôt accessible à quiconque voudrait le consulter , non-seulement les lois qui doivent éclairer toutes les parties de leur administration , mais encore l'enchaînement des faits qui ont, dans tous les temps , servi de base au droit public et de motifs à la législation...
Seite xxxix - ... à l'histoire et au droit public, et, sous ce rapport, exigeant une activité continuelle de la part de ceux qui y seront employés, Sa Majesté a destiné et attaché à cet établissement trois commis-gardes, qui, sous les ordres du Chancelier ou Garde des sceaux de France, et subordonnément au magistrat historiographe de France qu'il a préposé en chef à la direction du travail, seront chargés de la confection des catalogues, de la recherche des pièces demandées et des détails de la...
Seite xxxvi - ... et le droit public, soient désormais et à perpétuité irrévocablement unis, et que l'un et l'autre cabinet ne forment plus, avec les autres objets dont il sera fait mention dans les articles suivants, qu'une seule Bibliothèque, qui, sous le nom de Bibliothèque de Législation , Administration , Histoire et Droit public, sera et demeurera irrévocablement attachée à la Chancellerie de France comme une propriété royale, dont la garde, l'administration et la direction sera confiée au...
Seite cvii - Edouard, et qu'il recut de ce prince des pensions et des possessions fort pea de temps apres la prise de cette place, aux conditions d'y maintenir le bon ordre, et de la conserver a 1'Angleterre.
Seite lxxxii - Cottoniennc possédoit une suite de ili registres de cette espèce : ils ont presque tous péri dans un incendie. Il n'en reste que des lambeaux mal en ordre, à demi brûlés, et dont le parchemin a été tellement ridé par le feu , qu'il est très-difficile de les lire. Le plus grand malheur est qu'ils se détruisent en les feuilletant, quelque précaution que l'on prenne. Tout cela les rend plus précieux; car, avant qu'il soit peu, ces originaux seront absolument perdus.

Bibliografische Informationen