Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

- IX

reux, des nuits bienheureuses dans cette conversation intime avec le Sauveur.

Je prie Notre-Seigneur de bénir ces pages écrites près de lui, dans votre solitude, et de nous faire goûter, en les lisant, le bonheur de l'entretien avec Celui qui a daigné nous appeler ses amis.

Veuillez, cher et vénéré Monsieur le Curé, agréer l'assurance de mon affectueux dévouement en N.-S.

FRANÇOIS, cardinal RICHARD,

Archevêque de Paris.

በ.

PRÉFACE

De tous les livres de piété, il n'en est pas de moins connu que le Saint Évangile; c'est cependant le premier de tous et le plus beau. Bien des fidèles pensent que l'Église leur défend de lire le texte même de l'Évangile : c'est une erreur. L'Église au contraire souhaite que chacun de ses enfants étudie, à leur source, les actions et les discours de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Mais elle veut que cette lecture se fasse avec discernement, dans un esprit d'humilité et d'obéissance. Elle demande que le texte soit accompagné de notes qui empêchent les fidèles de s'égarer et leur donnent, dans les passages difficiles, le véritable enseignement de l'Église.

Au cours de mon long ministère, j'ai souvent trouvé des fidèles qui me demandaient à lire

l'Évangile : je le leur donnais. Ils m'avouaient ensuite qu'ils avaient de la peine à continuer cette lecture. Ou les notes étaient trop courtes, et ils ne comprenaient pas; ou elles étaient trop longues, trop savantes, et cela les fatiguait. Ce n'était plus une pieuse lecture, c'était une étude. Ils auraient voulu quelque chose de plus facile, qui marchât avec le texte, en laissant à chacun ses allures libres et recueillies. On souffre d'être arrêté à chaque pas; on perd la suite de l'action ou du discours qui vous occupe; on a peine à se reprendre. Ne serait-ce que le soin d'aller chercher, au bas des pages, les notes qui correspondent au verset que vous lisez, c'est encore une distraction. J'ai donc essayé de m'associer avec mon lecteur; m'arrêtant assez de temps pour qu'il puisse jouir des beautés de la route, tout en le laissant à ses propres impressions.

C'est une cuvre de piété que j'offre aux fidèles. J'ai résumé dans ce travail tout ce que j'ai prêché dans les paroisses pendant cinquante ans. J'évite, à dessein, les discussions d'exégèse et de critique; je n'entre que le moins possible dans les questions de concordance, de lieux, de temps,

d'histoire contemporaine, de théologie proprement dite. J'essaie de donner, sur les principaux passages de l'Évangile, le sentiment le plus suivi et le plus autorisé. Mon but est bien simple : je voudrais que chaque fidèle qui daigne me lire füt, après chaque chapitre, instruit et édifié.

J'aurais pu prendre la Concordance des quatre Évangélistes et présenter ainsi successivement chaque action, chaque discours de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans son entier développement. Je ne l'ai pas fait. J'ai pensé qu'il y avait plus de profit

у à lire l'Évangile tel que l'Église nous le présente. Chacun des auteurs sacrés a son caractère à part, son génie si j'ose dire; c'est très important de le bien saisir. De cette façon, les mêmes faits, les mêmes paroles du Seigneur reviennent plusieurs fois sous les yeux; mais ces répétitions ont leur utilité. Elles gravent en caractères plus profonds l'histoire divine dans l'esprit du lecteur. Un autre avantage, c'est de nous donner un texte plus net , plus de source. Toute concordance a son côté arbitraire, ne seraitce que dans l'agencement des versets. Il vaut mieux suivre l'Évangile d'un bout jusqu'à l'au

« ZurückWeiter »