Relations inédites des missions de la Compagnie de Jésus a Constantinople et dans le Levant au XVIIe siècle

Cover
H. Oudin, 1864 - 288 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 43 - Cette gallerie en son flanc gauche, a deux maistresses portes pour entrer en « l'église, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, qui ont leur lieu « distingué par treillis de bois, avec une tribune...
Seite 51 - De là à six ou sept jours, on fict le service solennel, avec une oraison funèbre, faicte par le mesme des nostres qui fist celle du roy, non sans larmes des auditeurs. Pour nous, nous ne pouvions faire plus grande perte, pour l'assistance et secours humains, en tous ces quartiers '. » La peste ayant exercé ses ravages durant toute l'année 1611 et partie de 1612, M.
Seite 285 - Lettres d'un missionnaire de la Compagnie de Jésus à un Père de la même Compagnie, écrites de Cayenne en Amérique, manuscrit de la Bibliothèque Méjanes à Aix, 1718-1719.
Seite 50 - ... en été, on fist le convoy honorablement; nos petits escholiers, avec des cierges allumés, alloient les premiers, suivis de plusieurs autres estrangiers; puis venoient les religieux, et, après, les domestiques (gens de la maison). Douze gros cierges de la noble compagnie de...
Seite 192 - ... au fond de la mer, tout ainsi que Nicolas avait prédit de sa mort à sa mère et à sa femme, un peu devant son dernier emprisonnement. Quand le corps eut été jeté dans la mer, il s'y éleva une furieuse tourmente qui dura trois jours. Un homme digne de foi assure avoir vu trois nuits de suite, pendant un long espace de temps, des lumières et des feux sur l'endroit de la mer où le corps fut submergé. On parle de plusieurs autres merveilles qui précédèrent et qui suivirent sa glorieuse...
Seite 41 - Benoist qui escheut en ce saint temps, fut solennellement festùe, avec un bel appareil ; entre autres d'un théâtre, en demi-rond, de degrés sur l'autel, garny de lampes, sur le milieu duquel estoit le Saint-Sacrement, exposé pour les quarante heures, qui vont chaque dimanche, en l'une des églises de Péra, par l'ordonnance de Mgr le visiteur apostolique. Il y eut sermon le matin, en italien, et le soir en français...
Seite 29 - Vénitien, dict au truchement qu'il avoit sceu que quelques « prebtres latins estoient venus de nouveau, personnages dangereux et haïs de « tout le monde, et qu'il estoit meilleur qu'ils s'en retournassent en leur païs au « plus tost. M. l'ambassadeur...
Seite 101 - ... nous avons un très grand nombre de grecs frans, c'est-à-dire du rit romain, que nous instruisons, confessons, et à qui nous 'servons comme de curez, pour n'y avoir point d'autre église que la nôtre. Nous avons plusieurs grecs qui ont bien plus de confiance en nous qu'en leurs papas; leurs femmes ne manquent pas de venir se confesser à nous, pour évister l'avarice de leurs papas, à qui il faut donner une somme d'argent toutes les fois. Je fais la doctrine chrestienne en...
Seite 95 - DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS , A UN PÈRE DE LA MÊME COMPAGNIE.
Seite 38 - Nous y fusmes aussi appelés. Le premier visir venu , Monsieur (l'ambassadeur) s'assit à l'accoustumée, vis à vis de lui ; on nous fit monter sur le haudet ou sauphat tapissé , laissant nos pantoufles au bas , prez du dict visir , qui fit grande instance, qu'on nous envoyast en nospaïs.

Bibliografische Informationen