Bulletin d'histoire, de littérature et d'art religieux du Diocèse de Dijon, Band 19

Cover
J. Mersch., 1901
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 186 - Les femmes n'ont qu'à se souvenir de leur origine, et, sans trop vanter leur délicatesse, songer après tout qu'elles viennent d'un os. surnuméraire où il n'y avait de beauté que celle que Dieu y voulut mettre.
Seite 245 - Je contemplais en tremblant ces augustes ressuscites d'un passé plein de gloire méconnue. Leurs austères et bienveillants regards semblaient errer de leurs tombes profanées, de leurs œuvres oubliées, des monuments dédaignés de leur infatigable industrie, du site effacé de leurs saintes demeures, jusque sur moi, leur indigne annaliste, confus et accablé du poids de mon indignité.
Seite 92 - ... il repassait son discours dans sa tête, le lisant des yeux de l'esprit comme s'il eût été sur le papier, y changeant, ajoutant et retranchant comme l'on fait la plume à la main. Enfin, monté en chaire, et dans la prononciation...
Seite 259 - Je me suis levé pendant la nuit avec David, « pour voir vos cieux qui sont les ouvrages de vos doigts, la lune et les étoiles que vous avez fondées * : » qu'ai-je vu, ô Seigneur, et quelle admirable image des effets de votre lumière infinie ! Le soleil s'avançait, et son approche se faisait connaître par une...
Seite 238 - Revue du clergé français, 1er oct. 1898, p. 255. monument dans sa cathédrale à son immortel prédécesseur, Nous l'avons grandement approuvé. Nous tenons, en effet, pour évident qu'il sera glorieux au clergé et aux catholiques de France d'avoir donné ce témoignage de leur reconnaissance au grand homme qui, pardessus toutes choses, fit servir à défendre et à patronner la cause catholique, les facultés splendides dont il avait été doué : son lumineux génie, sa grande âme, les trésors...
Seite 208 - On a pu. dit un anonyme1, suppléer à son utilité, mais qui nous rendra son sens moral ?... Il prêchait la tempérance, le coucher tôt, le lever tôt.. ah ! tout ce qui s'en va n'a pas mérité son arrêt. Le cadran solaire, dans sa simplicité native était l'initiation des petits à la vie et au temps.
Seite 15 - Plaimpel d'Heugueville, lieutenant civil, retiré, étant noble) (2) pour, en exécution des lettres du Roi, données à Versailles le 24 janvier 1789, du règlement y annexé et de l'ordonnance de M. le...
Seite 89 - On dit que madame Bossuet est cachée à Paris , et qu'on la fait chercher pour l'enfermer dans un couvent. M. de Condom, son beau-frère, me loua l'autre jour sa beauté et son esprit ; mais je vois bien qu'il n'est pas content de sa conduite. Est-il vrai, ne vous déplaise, que c'est vous qui l'avez amenée à trois ou quatre lieues de Paris?
Seite 92 - Ledieu, sur un papier à deux colonnes, avec plusieurs expressions différentes des 23 grands mouvements, mises l'une à côté de l'autre, dont il se réservait le choix dans la chaleur de la prononciation pour se conserver la liberté de l'action.
Seite 229 - Le propre de l'hérétique, c'est-à-dire de celui qui a une opinion particulière, est de s'attacher à ses propres pensées ; et le propre du catholique, c'est-à-dire de l'universel, est de préférer à ses sentiments le sentiment commun de toute l'Eglise : c'est la grâce qu'on demandera pour les errants.

Bibliografische Informationen