La cour de Rome et l'esprit de réforme avant Luther, Band 2

Cover
Thorin et fils, 1895

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 68 - C'est pourquoi il a remis à perpétuité au pontife romain le sceptre et les insignes impériaux, avec Rome et tout son duché et l'Empire même, considérant comme infâme que là où le chef de la religion chrétienne avait été institué par l'Empereur céleste, un empereur terrestre pût exercer aucun pouvoir. Abandonnant donc l'Italie au siège apostolique, il s'est choisi en Grèce une nouvelle demeure, et depuis, quand l...
Seite 105 - Melchisédech, les papes ont reçu la monarchie non seulement pontificale, mais royale, et l'empire non seulement céleste, mais terrestre, Constantin n'a fait que résigner entre les mains de l'Eglise une puissance dont il usait sans droit quand il...
Seite 296 - France, à convoquer, pour le 1er novembre 1302, un concile général à Rome, afin de travailler à la conservation des libertés de l'Eglise catholique, à la réformation du royaume, à la correction du roi, et au bon gouvernement de la France3; enfin, une menace d'excommunication était lancée contre Philippe le Bel.
Seite 386 - ... de dire que Jésus-Christ, montrant le chemin de la perfection, et les apôtres y marchant après lui et voulant y conduire les autres, n'ont rien eu par droit de propriété, ni en particulier ni en commun...
Seite 68 - ... substance de sa juridiction... Gardezvous de méconnaître le pouvoir qui vous a fait ce que vous êtes; n'oubliez pas que les prêtres du Christ sont les pères et les maîtres de tous les rois, et n'ayez pas la témérité de vous faire juge de nos actes, lorsque Dieu s'est réservé à lui seul le droit de juger le Siège apostolique, au jugement duquel il a subordonné la terre entière, aussi bien dans les choses cachées que dans les choses manifestes.
Seite 287 - ... les vœux de continence, qu'il dit avoir été imposés dans l'origine par des vieillards auxquels il n'était plus difficile de pratiquer cette vertu. Ils ont ainsi éloigné du saint ministère les hommes qui vivaient dans le mariage ; mais ils n'ont pas repoussé et on ne repousse pas les fornicateurs , les adultères, les incestueux , qui se disent continents, quoique leur conduite prouve le contraire, et qui ne sont voués qu'à la dissimulation et à l'hypocrisie. Tous font vœu de continence...
Seite 67 - Constantin qui possédait la monarchie universelle a voulu, du consentement du peuple de Rome et de l'Empire romain tout entier, que le vicaire du prince des apôtres, qui avait l'empire du sacerdoce et des âmes dans le monde entier, eût aussi le gouvernement des choses et des corps dans tout l'univers, persuadé que celui-là devait régir les choses terrestres à qui Dieu avait confié sur la terre le soin des choses célestes...
Seite 568 - ... si vous mourez par delà , ce que il est bien apparent , si comme vos maîtres de physique me dient, les Romains , qui sont merveilleux et traîtres , seront maîtres et seigneurs de tous les cardinaux, et feront pape de force à leur volonté.
Seite 82 - Vatacès, qui n'avait rien à redouter de l'indépendance turbulente des prêtres. « Nous tous, s'écriait-il, rois et princes de l'Europe, plus nous sommes zélés pour la religion orthodoxe et pour la foi, plus nous sommes...
Seite 68 - Germanie, quand elle a appelé tes prédécesseurs et toi à siéger sur le tribunal impérial, quand elle t'a concédé le jour de ton couronnement la puissance du glaive, elle n'a entendu diminuer en rien la substance de sa juridiction. Et voici que tu attentes aux droits du siège apostolique, à la foi que tu lui dois , à ton propre honneur, en méconnaissant le pouvoir qui t'a fait ce que tu es Tu...

Bibliografische Informationen