Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

il a fallu une Église qui eût toutes les allures d'une puissance de ce inonde : c'était pour la religion une question d'existence, et une condition sans laquelle elle n'aurait pu remplir sa mission. Mais à mesure que la civilisation se répand, l'unité extérieure devient moins nécessaire, et elle finira par être inutile. C'est donc l'unité des esprits qui constituera l'unité de l'avenir. Tout y tend : les communications merveilleuses que les inventions de la science établissent entre les peuples, et même entre les continents : les relations intellectuelles, commerciales et industrielles qui relient toutes les nations civilisées du monde et en font comme une seule nation. Mais l'unité, tout en effarant les divisions et les haines nationales, tout en faisant même disparaître jusqu'à un certain degré l'origininalité des nations, n'absorbera jamais ce qu'il y a d'intime dans la profondeur des génies nationaux, car cette individualité vient de Dieu. De même l'unité religieuse, par cela seul qu'elle sera la communion libre des esprits, laissera aux individus l'indépendance ct la liberté, sans lesquelles il n'y a point de vie.

FIN DU TOME VIII.

« ZurückWeiter »