Des intérêts matériels en France: travaux publics : routes, canaux, chemins de fer

Cover
C. Gosselin et W. Coquebert, 1838 - 440 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 83 - Toulouse est complétement dépourvu , ainsi que des marbres , et en retour il rapporterait au cœur des Pyrénées les blés et autres provisions que les montagnards ont besoin de tirer de la plaine. Il contribuerait aussi à faciliter le commerce de la France avec l'Espagne ; car la route actuelle de Toulouse à lîarcelonne suit déjà la vallée de l'Ariége , non seulement jusqu'à Tarascon , mais jusqu'à A*, et même au-delà, jusqu'au col de Puymaurin.
Seite 38 - Je l'ai déjà dit, et je le répète encore , ce qui mérite surtout d'être remarqué dans cette contrée , c'est la parfaite correspondance qui règne entre ses divers cantons par les fleuves qui les arrosent et par les deux mers dans lesquelles ces...
Seite 39 - Arverni ( les habitants de l'Auvergne), et celles qui doivent être embarquées sur la Loire, quoique ces cantons avoisinent en partie le Rhône. Un autre motif de cette préférence est que la route est unie et n'a que huit cents stades environ. On charge ensuite ces marchandises sur la Loire, qui offre une navigation commode. Ce fleuve sort des Cévennes et va se jeter dans l'Océan.
Seite 392 - ABT. 1er. 11 sera établi dans le royaume un système de chemins de fer ayant pour point central Malines, et se dirigeant, à l'Est vers la frontière de Prusse par Louvain, Liège et Verviers; au Nord par Anvers; à l'Ouest sur Ostende par Termonde, Gand et Bruges, et au Midi sur Bruxelles, et vers la frontière de France par le Hainaut.
Seite 38 - ... se déchargent ; correspondance qui , si l'on y fait attention, constitue en grande partie l'excellence de ce pays, par la grande facilité qu'elle donne aux habitants de communiquer les uns avec les autres , et de se procurer réciproquement tous les secours et toutes les choses nécessaires à la vie.
Seite 38 - Cévennes, et qui vont se jeter les uns dans l'Océan , les autres dans la Méditerranée. Les lieux qu'ils traversent sont , pour la plupart, des plaines et des collines qui donnent naissance à des ruisseaux assez forts pour porter bateau. Les lits de tous ces fleuves sont , les uns à l'égard des autres , si heureusement disposés par la nature , qu'on peut aisément transporter les marchandises de l'Océan à la Méditerranée , et réciproquement : car la plus grande partie du transport se...
Seite 74 - ... suivante , sont en dehors des lignes que nous avons déjà indiquées, et peuvent être considérés comme ayant pour destination spéciale , je ne dis pas exclusive , l'extension et le perfectionnement de ces deux industries primordiales, et, par elles, de toutes les autres. Ces cinq travaux seraient : i°...
Seite 39 - Seine), éloignés de l'île de Bretagne de moins d'une journée. » Cependant, comme le Rhône est difficile à remonter à cause de sa rapidité, il ya des marchandises que l'on préfère...
Seite 38 - Cet avantage devient surtout sensible en ce moment , où , jouissant du loisir de la paix , ils s'appliquent à cultiver la terre avec plus de soin et se civilisent de plus en plus. Une si heureuse disposition de lieux , par cela même qu'elle semble être l'ouvrage d'un être intelligent plutôt que l'effet du hasard, suffirait pour prouver la Providence; car on peut remonter le Rhône bien haut avec de grosses cargaisons qu'on transporte en divers endroits du pays, par lemoyen d'autres fleuves...

Bibliografische Informationen